Le Blog Finance

Dassault : sortie de piste pour un Rafale à Lann-Bihoué

Rafale_lannbihouDassault n

Partager cet article

Article de

15 commentaires

  1. hochet 22 mai 2008 à 19:22

    soit les pilotes sont mauvais,soit autre chose
    vaut peut etre mieux acheter americain !

  2. Elisabeth 22 mai 2008 à 22:55

    Un pilote est tres rarement mauvais, à ce niveau là, au pire il n’a pas reçu une bonne formation
    Ensuite, il est sûr que la concurrence est rude sur le marché.
    En ce qui concerne la formation :
    LES ECHOS avril 2008
    [...]
    Si les quatre cabines de simulation peuvent être rapidement transformées en avion biplace, il est également possible de modifier deux d’entre elles pour reproduire un Rafale Marine.
    Les pilotes de la Marine nationale peuvent, par exemple, y répéter aujourd’hui à l’envi les délicates procédures d’appontage sur porte-avions, avant de disposer, à l’automne, d’un CSR identique.
    Pour des raisons budgétaires, ils n’auront toutefois que deux cabines de simulation, sur la base navale de Landivisiau (Finistère).
    Le coût total de ce programme inédit, qui implique la construction de bâtiments dédiés (1.500 m2 à Saint-Dizier) avoisine les 270 millions d’euros et assure, de facto, la pérennité pour au moins quatre décennies des deux sites militaires haut-marnais et breton.
    « La vraie vie, c’est en l’air. Une heure de vol ne remplacera jamais une heure de simulation.
    Grâce au CSR, on peut optimiser les heures de vol, pas les supprimer », prévient tout de même le major Le Men.
    Un tel équipement permet surtout de maintenir intact ***le haut niveau d’excellence des pilotes de Rafale, alors même que leur volume annuel de vol est limité à 180 heures.***
    Il autorise aussi le déroulement de missions ou d’exercices impossibles dans la réalité car l’espace aérien français est occupé à 90 % par l’aviation civile.
    A terme, le CSR de Saint-Dizier pourrait s’interconnecter avec d’autres centres de simulation pour envisager des scénarios d’entraînement interalliés à grande échelle.
    « C’est un challenge exaltant car tout est neuf, tout est à construire », conclut le major Le Men.
    http://www.lesechos.fr/info/innovation/4720065.htm

  3. Elisabeth 24 mai 2008 à 13:07

    Pour info :
    http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2008/05/la-marine-place.html
    La Marine place (déjà) neuf Rafale “sous cocon”
    A rapprocher d’un article de Mer et marine sur le sujet
    ———————-
    L’information, révelée par nos excellents confrères Air Fan et Air et Cosmos, peut paraître sidérante.
    L’aéronavale vient en effet de placer neuf de ses avions Rafale “sous cocon”, comme nous l’a confirmé l’état-major de la Marine. C’est-à-dire qu’ils sont de facto retirés du service.
    Ces avions, très modernes et très couteux, n’ont pourtant été perçus qu’au début des années 2000 et la flottille 12 F est opérationnelle sur cet appareil depuis moins de quatre ans, le 25 juin 2004 exactement.
    Placer un avion “sous cocon”, c’est signifier très clairement qu’on en a pas vraiment besoin pour l’instant.
    Drôle de message, alors que les états-majors s’inquiètent des coupes à venir dans les programmes d’armement…
    Les Marins ont pourtant une bonne raison d’agir ainsi. Les neuf Rafale en question sont les premières machines de la série, au standard F1, avec lesquels l’aéronavale a essuyé les plâtres.
    Les appareils plus récemment livrés sont, eux, au standard F2.
    De l’extérieur, l’avion est quasiment identique, mais “les architectures systèmes sont radicalement différentes” explique un spécialiste.
    Le F1 n’a que des capacités air-air, alors que le F2 a des capacités bien supérieures, notamment pour les attaques au sol. Un standard F3, encore plus complet, est attendu à partir de 2009.
    Le pilotage et la maintenance des F1 et des F2 sont différents. Or, la bonne gestion d’un parc d’une quinzaine d’avions passe par la présence d’un seul modèle en ligne.
    D’où la décision de stocker “pour une longue durée” à Landivisiau (Finistère), les Rafale F1 dans des hangarettes équipées d’assecheurs d’air. Ces avions devraient, par la suite, être modernisés et portés directement au standard F3.
    La flottille 12 F, seule unité de la Marine équipée de Rafale, en aligne aujourd’hui douze (dont un pour essais à Mont-de-Marsan) et en aura seize à l’été, sans compter les neuf stockés.

  4. Elisabeth 24 mai 2008 à 13:18

    Mer et MARINE (22/05/2008 !!!)
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107670
    ————————————
    Marine : Rafale F2 en service, Rafale F1 en stand by
    La mise en service opérationnel du Rafale Marine au standard F2 est intervenue hier, a-t-on appris de source militaire.
    Embarqué sur porte-avions, cet appareil peut mener des missions air-sol, grâce notamment à l’emport de bombes guidées laser et de l’armement air sol modulaire (AASM).
    Livré en mai 2006 par Dassault Aviation, le premier Rafale au standard F2 a été, depuis, rejoint par 11 autres appareils.
    Son premier embarquement sur le Charles de Gaulle remonte à novembre 2006 pour des expérimentations au large de Toulon.
    Le F2 a ensuite connu son premier déploiement en mars 2007.
    Trois avions avaient rejoint le porte-avions en océan Indien et, au cours de la mission Heracles Air Indien, l’un d’eux avait tiré sa première bombe (250 kg) en Afghanistan.
    A la fin de l’année, l’aéronautique navale touchera un nouveau standard du Rafale, le F3.
    Totalement polyvalent, l’avion reprendra les capacités des standards précédents en y ajoutant la possibilité d’emporter des missiles ASMP-A et Exocet, ainsi qu’un pod de reconnaissance. Le Rafale pourra alors mener tous les types de missions, qu’il s’agisse de défense aérienne (Mica IR et EM), d’attaque au sol (GBU, AASM), de mise en oeuvre du missile de croisière (Scalp EG), de lutte antinavire (Exocet AM39), d’attaque stratégique (ASMP-A), de reconnaissance ou même de ravitaillement en vol au profit d’autres avions.
    En tout, la marine doit disposer de 60 Rafale à l’horizon 2015.
    ************************
    Reste maintenant le cas des 9 avions au standard F1, ne disposant que d’une capacité de défense aérienne. ********
    ****************
    Ces appareils avaient été livrés ***en urgence*** à la marine (***flottille 12F reconstituée en 2001***), qui ne disposait plus d’intercepteurs depuis le retrait du service des Crusader, en décembre 1999.
    *********************
    Les Rafale F1 doivent, logiquement, être modernisés au standard F3 mais cette opération sera soumise aux capacités budgétaires de la marine.
    Aucune décision en ce sens ne serait encore prise.
    *****Selon nos informations (http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107670) , en attendant d’être « upgradés », les 9 avions ne volent désormais plus, la flottille 12F alignant uniquement des Rafale F2. ****
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107670

  5. Crash Mirage 12 juin 2008 à 00:05

    Crash d’un Mirage de la force nucléaire non armé: l’équipage sain et sauf
    PARIS, 11 juin 2008 (AFP)
    Un Mirage 2000-N affecté à la force de dissuasion nucléaire, mais non armé, s’est écrasé mercredi à Laurenan (Côtes-d’Armor), ses deux membres d’équipage étant sains et saufs après s’être éjectés, a-t-on appris auprès de l’armée de l’air.
    “Ce Mirage de la base aérienne 116 de Luxeuil, en Haute-Saône, effectuait une mission d’entraînement lorsqu’il s’est écrasé sur la commune de Laurenan, à quelques kilomètres à l’ouest de Rennes”, a déclaré le commandant Frédéric Solano, du Service d’informations et de relations publiques de l’armée de l’air (Sirpa-Air).
    L’équipage, composé d’un pilote et d’un navigateur, est parvenu “à diriger l’appareil vers une zone non habitée avant de s’éjecter”, a-t-il précisé.
    “Le pilote et le navigateur sont sains et saufs”, a encore ajouté le commandant Solano, indiquant qu’ils avaient été “conduits à l’hôpital de Saint-Brieuc pour subir des examens médicaux de routine”.

  6. el gringo 19 juin 2008 à 21:41

    Un Mirage F1 quitte la piste à Colmar
    Un Mirage F1 B de l’escadron 1/30 de la base aérienne de Colmar a quitté la piste jeudi à 16 heures, après s’être posé. Alors qu’il se trouvait en phase de décélération, le pilote a perdu le contrôle, pour des raisons encore inconnues. Le pilote et son navigateur ont pu s’éjecter et se trouvent actuellement à l’infirmerie de la base, dans un état satisfaisant. Après l’éjection, l’avion spécialisé dans les opérations d’attaques au sol a défoncé le grillage en bout de piste et s’est arrêté au bout de 15 mètres. Un début d’incendie a été rapidement circonscrit par les pompiers de la base.
    La série noire continue pour les Mirage. La semaine dernière, un Mirage 2000-N affecté à la force de dissuasion nucléaire, mais non armé s’était écrasé mercredi à Laurenan (Côtes-d’Armor). Là aussi, ses deux membres d’équipage en sont sortis sains et saufs après s’être éjectés.
    Le 13 février, encore, un Mirage 2000N de l’armée de l’air s’était abîmé en mer au large de l’embouchure de l’estuaire de la Gironde sans faire de victime, les deux membres d’équipage s’étant également éjectés.
    http://www.lepoint.fr/actualites-societe/info-lepoint-fr-un-mirage-f1-quitte-la-piste-a-colmar/920/0/254517

  7. Elisabeth 19 juin 2008 à 22:05

    C’est quoi cette histoire ? … çà commence à faire bcp
    Il faudrait avoir le temps d’aller sur les forums auxquels participent les pilotes

  8. Elisabeth 19 juin 2008 à 22:07

    Il serait interessant de faire un bilan des pertes / comparé aux annonces de coupes sombres dans le livre blanc

  9. Elisabeth 19 juin 2008 à 23:15

    Pollution au kérosène … ou au éléments radio actifs ? …
    ————–
    Saint-Brieuc
    16:36 – jeudi 19 juin 2008
    Une pollution du sol après le crash du Mirage à Laurenan
    Lors d’une visite sur les lieux du crash du Mirage 2000-N, qui s’est écrasé mercredi 11 juin à Laurenan, le lieutenant-colonel Philippe Sabot a reconnu, ce jeudi, qu’une petite pollution avait été constatée sur le site : “Ce type d’accident engendre inévitablement une pollution. Une quantité non négligeable de kérosène s’est infiltrée dans le sol. Nous allons procéder au remplacement de toute la terre contaminée.”
    Cette pollution atteindrait 30 à 40 centimètres de profondeur. Des analyses seront faites, ainsi que sur des cultures voisines. Par ailleurs, l’avion a été entièrement démonté, et les pièces ont été emportées ce matin par deux camions, l’un civil, l’autre de l’armée.

  10. Crash Laurenan 19 juin 2008 à 23:20

    Extrait Ouest-France sur le crash de Laurenan … très intéressant …
    —————-
    Ce crash n’a heureusement fait aucune victime, grâce au sang-froid des deux hommes d’équipage : « Quand le pilote et le navigateur ont rencontré des problèmes, ils ont largué deux réservoirs auxiliaires de kérosène et se sont orientés vers une zone peu habitée.
    Ils se sont éjectés en parachute à 1 000 m d’altitude », explique le commandant Frédéric Solano, du Service d’informations et de relations publiques de l’armée de l’air (Sirpa).
    Pour alléger le poids de l’appareil et pouvoir mieux l’orienter, le kérosène a été largué au-dessus de Saint-Launeuc.
    Et l’avion s’est écrasé à l’orée du bois des Caillettes. Il a immédiatement pris feu. L’opération de recherche a été aussitôt enclenchée.
    Les deux officiers ont été très rapidement récupérés sains et saufs, et ont été transportés dans la foulée en hélicoptère de l’armée de terre à l’hôpital Yves-Le Foll à Saint-Brieuc.
    « Ils ont été placés sous surveillance, poursuit Frédéric Solano. Lorsqu’un pilote est éjecté de son siège, physiquement ce n’est pas anodin. »
    Une mission d’entraînement partie de Haute-Saône
    Très vite, différentes brigades de gendarmerie dépêchées sur place délimitent un périmètre de sécurité, qui va s’élargir à 300 mètres une heure après le drame. Au vu de la fumée importante qui se dégageait dans la campagne, visible à plusieurs kilomètres à la ronde, une rumeur a vite couru sur le risque d’une explosion nucléaire.
    La mission principale de cet avion est en effet la dissuasion nucléaire stratégique.
    Mais lors d’entraînement en France, les appareils ne sont jamais armés.
    *********************
    Néanmoins, les gendarmes ont lancé l’opération « Pâquerette », pour récupérer et détruire, auprès des voisins et des curieux venus nombreux, tous les clichés photographiques qui ont pu être réalisés.
    *********************
    Des hélicoptères survolaient encore la zone hier soir, à la chasse des regards indiscrets. Le « secret défense » doit être bien gardé…
    *****************
    Le Mirage 2000-N de l’escadron de chasse de la base aérienne de Luxeuil (Haute-Saône) effectuait une mission « classique d’entraînement d’une durée de deux heures ».
    L’équipage était à la moitié de sa mission quand l’accident est survenu.
    On ne connaît pas les causes de cet accident. Selon le Sirpa, le commandant d’escadron (le pilote) est un homme très expérimenté.
    Le parquet de Saint-Brieuc a saisi la section judiciaire de la gendarmerie de l’air basée à Paris. De son côté, le Bureau enquête accident défense a ouvert une enquête.
    Ce n’est pas le premier crash d’un Mirage 2 000-N (N comme nucléaire). Un accident similaire s’était produit le 12 février dernier. Là encore, les deux membres de l’équipage s’étaient éjectés avec succès. L’appareil s’était abîmé en mer, au large de Royan en Charente-Maritime. L’enquête est toujours en cours.
    http://www.ouest-france.fr/Un-avion-de-chasse-s-ecrase-a-Laurenan/re/actuDet/actu_3636-645938——_actu.html

  11. Hydrazine 12 novembre 2008 à 09:38

    A ma connaissance dans ce type d’accident, une source de pollution particulière est le réservoir d’hydrazine (voir Wikipédia) utilisée par le générateur de secours.

  12. Continued 7 février 2019 à 14:49

    I simply want to mention I am all new to weblog and honestly savored you’re web site. Likely I’m want to bookmark your blog . You certainly come with superb articles. With thanks for sharing with us your blog.

  13. John Deere Diagnostic and Test Manuals 11 février 2019 à 08:53

    After study several of the web sites for your internet site now, and that i really like your way of blogging. I bookmarked it to my bookmark site list and will be checking back soon. Pls take a look at my site too and figure out what you think.

  14. Jorge Conville 16 février 2019 à 08:48

    Ok so I have looked around a lot on this matter and I keep finding stuff like VNC (or VNSea) that allows you to access the computers on your WiFi network, but all of these require you to install something onto the computer itself. Is there a way to access the computer WITHOUT even touching the computer?. . Thanks in advance!.

  15. Isabelle Kovarik 18 février 2019 à 17:55

    I just discovered using Joomla for dynamic website design but feel the limitation on use of templates is a major minus. I think it should be possible to use my own template in the design. Anyone help?.