Le Blog Finance

Rachida Dati avec Nicolas Sarkozy au Maroc

Rachida_sarkozyOn attendait Cécilia, ce sera Rachida.

La ministre française de la Justice Rachida Dati accompagnera le président Nicolas Sarkozy au Maroc pour une visite d’Etat de trois jours à compter de lundi, a indiqué jeudi un porte-parole de la Chancellerie, Guillaume Didier. A l

Partager cet article

Article de

13 commentaires

  1. Algerino 20 octobre 2007 à 14:51

    Si on veut créer une Union meditéranéenne, on doit d’abord laisser au peuple sarhaoui son droit à l’auto-determintation. On ne va pas fonder notre union sur une base ne respectant pas la légalité internationale…

  2. TGV ? 20 octobre 2007 à 14:56

    Le Maroc s’apprête à acheter le TGV français (source proche)
    PARIS, 19 oct 2007 (AFP)
    Le Maroc devrait signer avec la France un accord pour la réalisation d’une ligne de train à grande vitesse (TGV), à l’occasion de la visite du président Nicolas Sarkozy dans ce pays la semaine prochaine, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.
    Le fabricant du TGV, Alstom, s’est refusé à tout commentaire.
    Selon le site internet de l’Express, le TGV relierait Tanger à Marrakech. La première tranche porterait sur un montant d’environ 1,8 milliard d’euros pour un projet total évalué à 3 milliards et une mise en service entre 2012 et 2015.
    Le contrat serait accordé de gré à gré, c’est-à-dire sans appel d’offres, affirme aussi le site de l’hebdomadaire.
    Alstom n’a pour le moment exporté le TGV qu’une seule fois hors d’Europe, en Corée, mais s’apprête à le vendre à l’Argentine car le groupe français est désormais le seul candidat en lice pour réaliser la ligne Buenos Aires-Cordoba (700 km).

  3. Elisabeth 20 octobre 2007 à 14:59

    cette “récup” de Sarkozy, relayée par TOUS les medias et les depeches a le don de m’enerver …
    le projet date de 3 ans …

  4. Elisabeth/ Attias et Maroc 23 octobre 2007 à 14:43

    Ironie du sort, hasard, vous l’appelerez comme vous voulez ..
    mais très, très intéressant, surtout en ces temps troublés , concernant Richard Attias:
    “Attias est l

  5. Attias/Maroc , suite ... 23 octobre 2007 à 15:15

    Mais M. Attias n’a rien du “vulgaire éclairagiste” que les sarkozystes blessés ont un temps décrit.
    Cultivé, parlant couramment l’anglais et l’arabe, il est aujourd’hui l’un des tout premiers organisateurs d’événements politiques et économiques dans le monde. Les cérémonies pour le lancement de l’euro, le sommet de la paix en Jordanie, Davos ont été organisés par Publicis Events Worldwide, qu’il préside et incarne. Dans son carnet d’adresses, on trouve les plus grands patrons de la planète et quelques stars internationales, de Bill Clinton à Sharon Stone.
    Il a de l’entregent. De la séduction et du brio. On lui prête évidemment mille conquêtes. Il mène un train de vie aisé entre New York, où il vit trois semaines par mois, Paris et le reste du monde, où il démarche ses clients. “Il peut vous arranger un entretien avec Abdallah de Jordanie en vous lâchant tranquillement : ‘Je vois la reine Rania tout à l’heure et je lui en parle’”, sourit Arlette Chabot, directrice de l’information de France 2.
    Logistique, rencontres, communication : en somme, il accomplit à très haut niveau ce que Cécilia Sarkozy cherchait à faire pour son mari, potentiel candidat à la présidentielle. C’est un travail acharné, sans doute.
    Et le fruit d’un parcours qui a commencé au Maroc, à Fès, sa ville natale. Les Attias appartiennent à la bourgeoisie juive et travaillent pour la famille royale. Le grand-père est le tailleur de Mohammed V, l’oncle vend des produits de luxe au Palais.
    Après son bac, passé en 1977, Richard Attias croit pourtant trouver sa voie dans les écoles d’ingénieurs françaises. Il découvre les complications hexagonales. IBM veut le recruter, mais bute sur sa nationalité marocaine.
    “Evidemment, face à un blond aux yeux verts, ils n’avaient pas pensé que je puisse venir du Maghreb…” La discrimination positive chère à Nicolas Sarkozy n’est pas encore en vogue… Qu’importe ! Il en faut plus pour le décourager.
    Par une amie, l’habile jeune homme fait remonter son dossier jusqu’à Pierre Bérégovoy, alors ministre des affaires sociales, et obtient sa carte de séjour en vingt-quatre heures. Depuis, “par paresse”, dit-il, il n’a jamais demandé la nationalité française.

  6. Elisabeth 29 octobre 2007 à 14:34

    Algérie : les personnalités françaises d’origine algérienne écartées du voyage de Sarkozy au Maroc (exclusif)
    Par samir allam le 28/10/2007 à 14:30
    Toutsurlalgerie.com
    C’est devenu presque une tradition. A cause des tensions algéro-marocaines, quand un président français se déplace au Maroc, il prend au moins une précaution : celle de ne pas inclure dans sa délégation des personnalités ou des hommes d’affaires français d’origine algérienne. La semaine dernière, la visite d’Etat de Nicolas Sarkozy au Maroc n’a pas échappé à cette règle.
    Selon nos informations, aucune personnalité d’origine algérienne n’a accompagné le chef de l’Etat français. Des dirigeants d’entreprises et des personnalités politiques étaient initialement prévus pour accompagner le président français. Mais leurs noms ont été retirés de la liste quelques heures avant le départ. Parmi ces chefs d’entreprises, figure notamment Arezki Idjerouidène, le PDG d’origine algérienne de la compagnie aérienne française Aigle Azur. Son nom aurait été retiré de la liste à la veille de la visite. Pourtant, Aigle Azur possède des dessertes régulières vers des villes marocaines et entend augmenter ses vols vers ce pays dans les prochains mois.
    De même que les deux conseillers d’origine algérienne de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, Abderrahmane Dahmane et Rachid Kaci ont été priés de rester à Paris. Plus inquiétant : le même sort a été réservé à la Secrétaire d’Etat à la Ville, Fadéla Amara, également d’origine algérienne. Elle aurait aimé accompagner le président dans son premier voyage d’Etat dans un pays du Maghreb. Mais son nom n’a pas été retenu.
    D’autres chefs d’entreprises d’origine algérienne ont émis le souhait de se rendre au Maroc aux côtés de M. Sarkozy, mais ils ont reçu, également, une réponse négative. Seule concession : le chanteur de raï Faudel a été autorisé à accompagner le président Nicolas Sarkozy.
    On ignore si Rabat est à l’origine de ces refus opposés aux personnalités françaises d’origine algérienne.
    Mais, à Paris, on murmure que la ministre de la justice Rachida Dati, d’origine marocaine, a joué un rôle important dans le choix des personnalités qui ont accompagné Nicolas Sarkozy au Maroc.

  7. Olivier 29 octobre 2007 à 21:41

    Vive la politique ! :)

  8. Elisabeth 25 novembre 2007 à 23:53

    rachida est également du voyage en Chine, photos à l’appui :)

  9. Elisabeth 26 novembre 2007 à 00:17

    mais Delon pas en Chine … :)
    Delon, invité par l’Elysée, n’accompagnera pas Sarkozy en Chine
    24.11.07 | 14h19
    Conservez cet article dans votre classeur.
    Abonnez-vous au Monde.fr : 6

  10. try this 7 février 2019 à 23:17

    I simply want to mention I am just beginner to weblog and definitely savored you’re web site. Likely I’m going to bookmark your blog post . You amazingly have excellent posts. Regards for revealing your webpage.

  11. John Deere Repair Manuals 11 février 2019 à 09:24

    I???к?иve browse via various of the critiques inside your internet site now. I truely enjoy the way you blog. I included it to one of my bookmarks and will also be coming back soon. Take a take a look at my personal internet website too and tell me what you feel about it.

  12. Orpha Srock 16 février 2019 à 09:01

    I updated to the latest version, and now it keeps on coming up with that tab whenever i startup firefox. What should i do?. I have updated it, there is a tab saying that i have, that is the problem. It is telling me all of the new features that this version offers and everything..