Le Blog Finance

Bridgestone veut investir pour doubler Michelin

Valeurs du CAC40 Commentaires fermés

Bridgestone_japanLe japonais Bridgestone, deuxième fabricant de pneus du monde, a annoncé lundi son intention d’investir 1.125 milliards de yens en cinq ans (6,8 milliards d’euros) dans le but avoué de ravir au français Michelin la place de numéro un mondial du secteur.

Que le meilleur gagne ! Espérons néanmoins qu’il n’y aura pas trop de nids de poules sur la route de Michelin.

Pour les exercices d’avril 2008 à mars 2013, Bridgestone prévoit un investissement annuel moyen de 250 milliards de yens, en hausse de 14% par rapport à celui réalisé en moyenne au cours des cinq ans d’avril 2003 à mars 2008.

Brigestone programme notamment la mise en service de nouvelles usines au Mexique, en Pologne, en Hongrie et au Japon. Il envisage également une extension de ses sites de production en Inde et en Indonésie.

"Notre but est d’être le numéro un imbattable des pneus", a affirmé le patron de Bridgestone, Shoshi Arakawa, lors d’une conférence de presse.

Avec 18,2% de part du marché mondial du pneumatique, Bridgestone était le N°1 mondial en 2006, devançant de peu le français Michelin, leader mondial en 2005 et l’américain Goodyear.
Le japonais, le français et l’américain se tiennent dans un mouchoir de poche et possèdent à eux trois 54 % du marché mondial des pneumatiques. Ce secteur est estimé à 65-70 milliards d’euros chaque année et connaît une croissance annuelle moyenne de 2 à 3%. Si le marché des pneumatiques est en partie lié à celui de l’automobile, il est cependant moins cyclique. L’activité du secteur est en effet largement tirée par le marché du remplacement qui représente les deux-tiers des ventes.

Bridgestone vise par ailleurs un chiffre d’affaires de 4.000 milliards de yens en 2012-2013,en hausse de 20 % sur cinq ans pour un bénéfice annuel en progression de 80 % sur la même période, à 400 milliards de yens contre 240 milliards actuellement. Il souhaite réaliser son objectif via une production en volume dopée et à une offre de produits haut de gamme, tant pour les automobiles que pour les camions et bus.

Si les véhicules particuliers représentent 58% de la production des pneumatiques, les poids lourds, les camionettes, les vélos, avions, métros, tramways, machines agricoles et les engins de génies civil constituent le reste des débouchés des producteurs.

Sources : AFP, Euro News, Usine Nouvelle

A lire également :

. Michelin :confirmation de la marge opérationnelle 2007

. Michelin : une affaire qui roule !

. Risque terroriste : Michelin-Algérie rapatrie les familles

Michelin arrête la fabrication au Nigéria : rentabilité ou pétrole ?

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés