Le Blog Finance

Niger : manifestations pour forcer Areva au départ

Areva_contaminationuraniumafriqDes ONG du Niger ont annoncé jeudi leur intention de manifester samedi, à travers le pays et avec l’aval des autorités, pour exiger le départ de la société française Areva, accusée de financer les rebelles touaregs actifs dans le nord du pays, riche en uranium.

Pour rappel, Areva, numéro un mondial du nucléaire civil, exploite depuis 40 ans deux gisements d’uranium, l’un à ciel ouvert à Arlit pour la Société des mines de l’Aïr (Somaïr) et l’autre souterrain pour la Compagnie minière d’Akokan (Cominak), près d’Arlit.

« Nous allons exiger qu’Areva quitte purement et simplement le Niger, et que les deux sociétés d’exploitation de l’uranium (basées au Nord) soient nationalisées," a déclaré Nouhou Arzika de la Coalition contre la vie chère, principal organisateur de la manifestation.

"Nous allons dénoncer les travers d’Areva, qui, non contente de tirer de grands profits au Niger, se permet de financer le MNJ (Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ, rébellion touareg)", a indiqué M. Arzika. Il a estimé que depuis le début de l’exploitation de son uranium le Niger n’a gagné "en tout et pour tout que 300 milliards FCFA" (environ 457 millions d’euros ou 625 millions de dollars au taux de change actuel).

Alors que l

Partager cet article

Article de

7 commentaires

  1. all 7 septembre 2007 à 08:22

    Quand les mines seront nationalisées la radioactivité baissera et les pauvres Nigériens seront moins irradiés et moins pauvres.
    Africa 4 ever

  2. Simone 7 septembre 2007 à 09:07

    Cette manifestation est organisée par le gouvernement nigériens qui a la main graissée par les chinois qui leur fournissent déjà les armes nécessaires pour éradiquer la rebellion touareg…
    Sachant que les personnes qui souffrent de l’exploitation de l’uranium sont principalement les populations du nord du pays et non les manifestants de Niamay…
    Chez Areva se sont des pourris… c’est sûr… mais je ne sais pas si je préférerai bosser dans une mine exploitée par une société chinoise !!
    Dur questionnement pour les nigériens… “par qui je préfèse me faire eploiter ?”

  3. Anonymous 7 septembre 2007 à 11:24

    “par qui je préfèse me faire eploiter ?”
    Et bien apparemment les nigériens ont fait leur choix.
    Areva ouste!

  4. Anonymous 7 septembre 2007 à 12:26

    Il n’est plus question de se faire expliter, il s’agit d’exploiter ses richesses! Arrêtez ce miserabilisme!

  5. Inondations 7 septembre 2007 à 16:24

    Inondations au Niger: plus de 6.000 sinistrés à Zinder (officiel)
    AFP 06.09.07 | 19h46
    lus de 6.000 personnes étaient sinistrées au Niger, dans la région centre-sud de Zinder, à la suite de fortes pluies tombées depuis juillet, a-t-on appris jeudi de source officielle.
    “Ce sont 933 ménages totalisant 6.219 personnes qui sont sinistrés dans la région de Zinder”, selon un rapport du Comité local de gestion des catastrophes et communiqué à l’AFP.
    Le 23 août, la radio nationale avait déjà annoncé la mort d’au moins quatre personnes dans cette région dans l’effondrement de leurs maisons, à la suite de pluies exceptionnelles qui ont détruit des champs de céréales, 14 mosquées et plusieurs centaines d’habitations, toujours selon le comité.
    A travers le pays une dizaine de personnes au total sont mortes depuis juillet du fait de ces pluies torrentielles.
    Des sinistres similaires ont été signalés dans l’ouest, le sud et l’est du pays ainsi qu’au nord dans la région d’Agadez, située en plein désert et théâtre depuis février d’une rébellion touareg.
    Le Niger fait partie des pays sahéliens qui bénéficient cette année d’une pluviométrie exceptionnelle, mais les inondations risquent de compromettre les récoltes dans plusieurs provinces.
    Le pays reçoit généralement seulement 100 à 300 mm de pluie par an.
    En 2005, plus de 3 millions de personnes, à majorité des enfants, ont été frappées par la famine au Niger, en raison de la sécheresse et des criquets pèlerins qui ont compromis les récoltes de céréales.

  6. el gringo 20 avril 2008 à 15:25

    Du rififi entre Areva et le Niger
    Areva pensait avoir déminé le terrain au Niger en réévaluant, de manière substantielle, le prix d

Commenter cet article