Le Blog Finance

Russie : livraison de gaz à la Corée du sud ?

Kogas2 Vladimir Poutine poursuit sa conquête pour obtenir la suprématie mondiale dans le secteur des hydrocarbures, ce domaine pouvant lui assurer une clé d’entrée sur nombre de secteurs économiques. Si quelques différents l’opposent actuellement à l’Algérie, peut-être liés à une trop grande gourmandise de sa part, la Russie pourrait tisser sa toile diplomatique en Corée du Sud.

En effet, à l’issue de la réunion de travail entre le géant gazier russe Gazprom et la Corporation gazière coréenne qui s’est tenu vendredi, les parties ont envisagé l’éventualité de livraisons de gaz naturel russe à la République de Corée.

Le Groupe de travail conjoint (GTC) de Gazprom et de la Corporation gazière coréenne (KOGAS)  a tenu sa quatrième réunion vendredi, a annoncé le département de l’information de Gazprom.

"Les parties ont fait le point sur la coopération dans la formation et le recyclage de spécialistes ainsi que dans le domaine scientifique et technique. Elles ont poursuivi l’examen des possibilités de livraison de gaz naturel à la République de Corée", lit-on dans le communiqué de presse.

La réunion a mis en présence les vice-présidents du GTC, à savoir Alexandre Ananenkov, vice-président du conseil d’administration de Gazprom, et Lee Byong-Ho, vice-président senior de KOGAZ.

Selon le département de l’information de Gazprom, le marché gazier sud-coréen serait à l’heure actuelle pratiquement entièrement alimenté par du gaz naturel liquéfié importé. La Corée du Sud possède un réseau de gazoducs ramifié, reliant les terminaux côtiers aux principaux centres urbains du pays, permettant d’utiliser ce combustible pour produire de l’électricité, alimenter l’industrie et couvrir les besoins domestiques. Selon les estimations, les importations en gaz de la Corée du sud se sont établies à 21.11 milliards de m3 en 2003.

Le 12 mai 2003, Gazprom et KOGAS avaient signé un accord quinquennal de coopération, portant sur un registre élargi, concernant notamment des livraisons éventuelles de gaz naturel russe à la République de Corée. Pour réaliser cet accord les parties ont créé le Groupe de travail conjoint dont la précédente réunion s’est tenue à Séoul en décembre 2005.

La compagnie KOGAS a été créée en 1983. L’Etat détient 62% de ses actions. KOGAS possède trois terminaux de réception de gaz naturel liquéfié.

En 2003, la presse financière britannique mentionnait que la Corée du sud cherchait à faire acheminer du gaz de Russie en Corée du nord pour y limiter le recours au nucléaire. Les approvisionnement pourraient trouver leurs sources soit à Irkoutsk (en Sibérie) soit à Sakhaline en extrême orient russe. Des analystes estimaient alors que le projet offrirait une solution de rechange à la Corée du nord pour son approvisionnement en énergie autre que le nucléaire. Pyongyang est accusé par les Etats-Unis de vouloir se doter de la bombe atomique mais le régime communiste affirme que la relance de ses installations nucléaires sert seulement à produire de l’électricité.

Cependant, en novembre 2004, la Corée du Sud avait été épinglée par l’AIEA pour avoir caché des activités nucléaires en contravention avec les accords internationaux en vigueur.
La Corée du Sud a notamment fabriqué en 1982 0,7 gramme de plutonium de qualité militaire, tenté d’enrichir chimiquement de l’uranium et mis au point de l’uranium-métal utilisé pour l’enrichissement d’uranium, selon un rapport publié par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

"Même si les quantités incriminées ne sont pas significatives, la nature des activités (…) et le fait que la République de Corée n’en ait pas rendu compte à temps, conformément aux accords internationaux en vigueur (…), constitue une source de grave inquiétude", avait alors estimé l’agence de sûreté nucléaire des Nations unies dans son document.

Mais l’AIEA a parallèlement indiqué que la Corée avait coopéré avec elle pour faire la lumière sur ces questions, ne disposant pas à l’époque d’indications permettant d’établir que ces expérimentations non déclarées se soient poursuivies.

Séoul avait alors reconnu que des scientifiques avaient procédé à des expériences secrètes d’extraction de petites quantités de plutonium et d’enrichissement d’uranium, expliquant que ces expériences avaient été menées sans que le gouvernement en ait été informé (!!!!…. permettez moi d’en douter !) et qu’elles n’étaient pas liées à des programmes visant à doter la Corée du Sud de la bombe atomique.

L’affaire, embarrassante pour le gouvernement sud-coréen, avait été citée par la Corée du Nord comme l’une des raisons justifiant son boycottage de pourparlers multilatéraux sur ses propres ambitions nucléaires.

A lire également :

. Corée : projet de résolution à l’Onu de Russie et Chine

. Corée du Nord: les USA appellent à être résolus

. Poutine : après le gaz, le pétrole et le charbon

. La Russie se renforce sur l’échiquier du gaz

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. Mine de rien ... 13 octobre 2006 à 01:07

    Gazprom a effectué sa première livraison de GNL à la Corée 16:17 | 11/ 10/ 2006
    MOSCOU, 11 octobre – RIA Novosti. Gazprom a effectué sa première livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) à la République de Corée, selon un communiqué de presse du géant gazier russe, diffusé mercredi.
    Cette opération a été réalisée par l’intermédiaire de sa filiale Gazprom Marketing and Trading Ltd.
    Le GNL a été acheté à Mitsubishi Corporation qui l’avait racheté à son tour à la société Celt, coentreprise créée par Mitsubishi Corporation et Tokyo Electric Power, Inc.
    Gazprom a livré 145.000 m3 de GNL (92 millions de m3 à l’état gazeux) au terminal de regazéification Pyeongtaek de la société coréenne publique Kogas, aux conditions ex-ship.

  2. Pilar 27 janvier 2019 à 04:10

    Monetary advisors business is people enterprise.

  3. Antoinette 27 janvier 2019 à 15:28

    Thank you for your interest in Funding Recommendation.

  4. Quinn 27 janvier 2019 à 18:46

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  5. Ezra 27 janvier 2019 à 23:22

    Great work! This is the kind of info that should be shared across the internet.
    Disgrace on the search engines for now not positioning this submit upper!
    Come on over and seek advice from my web site . Thanks =)

  6. Deangelo 28 janvier 2019 à 01:22

    May I simply just say what a comfort to discover someone that really understands what they
    are talking about on the web. You certainly realize how to
    bring an issue to light and make it important.
    More and more people have to check this out and understand this side
    of the story. I can’t believe you aren’t more popular because
    you surely have the gift.

  7. Carolyn 7 février 2019 à 02:55

    Take into account investments that supply speedy annuities.

  8. Shalanda 8 février 2019 à 09:39

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  9. Velva 10 février 2019 à 14:36

    Investors do pay direct and oblique prices.

  10. Candelaria 11 février 2019 à 03:53

    Financial advisors business is folks business.

  11. Agueda 12 février 2019 à 02:27

    All kinds of investments come with sure risks.

  12. Dorris 16 février 2019 à 02:28

    Now it’s time to choose your specific investments.