S’il fallait un preuve que la dégringolade du cours du baril menace la santé financier des banques d’Europe et d’outre-Atlantique, la voici : BNP Paribas a annoncé jeudi avoir décidé de geler le redéveloppement de son activité nord-américaine de financements adossés à des réserves d’hydrocarbures (“reserve-based lending” ou RBL)”. Raisons invoquées : « l’environnement actuel sur les marchés du [...]