Le Blog Finance

Tesla demande à ses fournisseurs du cash sur d’anciens contrats

Tesla demande à ses fournisseurs du cash sur d’anciens contrats

Comme un très mauvais signe  …. ? Alors que Tesla doit faire face à de sérieuses difficultés financières, liées notamment à des problèmes de trésorerie, le constructeur viendrait de demander à une partie de ses fournisseurs de lui reverser une partie des sommes dont il s’était acquitté dans le cadre de contrats signés antérieurement. C’est en tout cas ce qu’affirme le Wall Street Journal. 

Tesla demande des rabais sur des contrats déjà réglés

Le media a pu en effet consulter une note interne de Tesla adressée la semaine dernière à certains de ses fournisseurs. Selon lui, un tel courrier constitue avant tout un signal fort des problèmes rencontrés par le constructeur dans une période charnière de développement.
En termes plus précis, pour pouvoir atteindre le “graal” de la rentabilité, Tesla demanderait en quelque sorte des rabais sur des contrats  payés depuis 2016.

Selon le WSJ, qui base son analyse sur des avis d’experts, les demandes de baisse de prix lors de programme de développement ne sont certes pas inhabituelles. Mais le fait de revenir sur des contrats passés est quant à lui plutôt surprenant …. voire inquiétant ?

“La note du constructeur, envoyé par un responsable de l’approvisionnement mondial, décrit cette demande comme essentielle à la poursuite des opérations de Tesla et est présentée comme un investissement dans la société pour poursuivre une croissance de long-terme entre les différents acteurs”, détaille ainsi le journal. Plus qu’inquiétant …. effectivement …

Tesla : patron et société un peu trop flambeurs ?

Rappelons que depuis sa création, Tesla brûle – pour ne pas dire flambe – beaucoup de cash. Une manière de faire qui déplaît de plus en plus fortement au monde de la finance et aux investisseurs, lesquels recherchent avant tout un retour sur investissement.
La trésorerie est demeurée dans le rouge au 1er trimestre, affichant un déficit d’un milliard de dollars. Tout de même … Les résultats du deuxième trimestre doivent être publiés le 1er août. La vigilance est de mise.

En novembre dernier, Bloomberg affirmait ainsi  que sur  les douze derniers mois, Tesla avait  dépensé 8.000 dollars en moyenne par minute. Sur une année, on atteint 4,2 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros). A ce rythme, le groupe américain, qui est encore loin de l’équilibre financier, n’aura plus de cash dans neuf mois, le 6 août 2018,  indiquait le journal.

Sources : WSJ, La Tribune, Agences de Presse

Elisabeth Studer, le 24 juillet 2018, www.leblogfinance.com

 

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. retrouvé le retour 25 juillet 2018 à 07:04

    Oui c’est a mourir de rire, une société privée qui utilise les services d’un centre de lancement de l’armée US sans que dans la question du cout du lanceur on compte cette mise à disposition ahurissante.

    ES, L’image du Nouveau “Responsable mais pas Coupable” “chef par bô temps” est devant nous à la télé. Pas dans la vraie vie. Image, idole, écriture, interprétation nous sommes dans un pseudo contexte religieux minable, c’est une misère pour l’esprit.

Commenter cet article