Le Blog Finance

Co-entreprise Rio Tinto / Alcoa pour éliminer gaz à effet de serre

Co-entreprise Rio Tinto / Alcoa pour éliminer gaz à effet de serre

Le groupe minier Rio Tinto vient d’annoncer le lancement d’une joint-venture avec son concurrent canadien Alcoa. Objectif fixé : commercialiser une nouvelle technologie qualifiée de révolutionnaire permettant d’éliminer les émissions de gaz à effet de serre lors de la fusion de l’aluminium.

Cette co-entreprise prendra le nom de Elysis. Elle sera dirigée par Vincent Christ. Son siège sera implanté à Montréal. La société va proposer une licence sur ce type de technologie afin qu’elle puisse être utilisée pour rénover des fonderies existantes ou construire de nouvelles installations. L’arrivée sur le marché de cette  innovation est attendue pour 2024.

Réduction massive de gaz à effet de serre

Le nouveau procédé rendra la production de l’aluminium plus « verte » en éliminant complètement la production de gaz carbonique par les nouvelles anodes, lesquelles produiront de l’oxygène pur en se dégradant.

Les dirigeants d’Alcoa et Rio Tinto ont annoncé que la nouvelle technologie était l’aboutissement d’une dizaine d’années de développement. Il s’agirait même de la plus importante innovation du siècle dans le secteur, consistant à couler de l’aluminium sans émission de de gaz à effet de serre (GES).
Cette technologie « permettra de réduire considérablement les émissions de GES », et « renforce davantage le rôle essentiel que joue l’aluminium dans le progrès humain grâce à la fabrication d’objets recyclables à l’infini, plus solides, plus légers et plus éco- énergétique » a déclaré à cette occasion Jean-Sébastien Jacques, chef de la direction de RT.

Longévité accrue des usines

« Une fois pleinement déployée, nous viendrons éliminer les émissions directes de GES dégagées par le procédé d’électrolyse et renforcera l’industrie hautement intégrée de production et de transformation au Canada et aux États-Unis. La durée de vie sera plus de 30 fois supérieure à celle des composants actuels », ont fait savoir les deux géants Alcoa et Rio Tinto.

Investissements majeurs

Le projet sera soutenu par un investissement de 188 millions de dollars canadiens (123 millions d’euros), réalisé par Rio Tinto, Alcoa, les gouvernements de Québec et du Canada, ainsi que par Apple, ce dernier assurant notamment un support technique à cette joint-venture.

Le géant de l’informatique s’est joint à l’initiative, utilisant cet alliage pour concevoir ses différentes gammes de produits.

« Apple est déterminée à faire avancer des technologies qui sont bonnes pour la planète et qui contribuent à la protéger pour les générations à venir. Nous sommes fiers de faire partie de ce nouveau projet ambitieux et attendons avec impatience le jour où nous pourrons utiliser de l’aluminium produit sans émissions directes de GES dans la fabrication de nos produits », mentionne la société dans un communiqué.

Elisabeth Studer – 12 mai 2018 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. retrouvé le retour 14 mai 2018 à 07:11

    Le gaz encore le gaz !! Gaz de schiste, gaz à effet de serre (les fesses!!) avec toute cette histoire “fake” autour de Bachar, on aurait fini par nous faire croire que l’oxygène de l’air était un gaz renvoyant au Zyklon B, heureusement il n’en est rien !!

    Pour le moment la merde religieuse déclenchée dans l’ancien Empire Turc et ailleurs par les Anglais puis par des criminels comme Kouchner, Fabius ou Sarko nous ruine et nous pourri la vie.

    Tous ces textes prétendument sacrés et les pseudo états qui les substituent à des Constitutions doivent être purgés. Les parties qui sont contraires aux droits de l’homme les plus basiques doivent être démontées en public.

    .Un bon exemple le costume qui se termine en ceinture vénitienne de Melle

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/05/14/polemique-sur-le-voile-d-une-responsable-de-l-unef-a-la-sorbonne_5298396_3224.html

    On finira par mourir de rire !!

Commenter cet article