Le Blog Finance

Le cours du coton en nette hausse

Le cours du coton en nette hausse

Pleins feux sur le coton ! Le cours du coton affiche désormais un gain de plus de 6% depuis le début de l’année, s’échangeant à 83 cents la livre après avoir atteint, en début de mois de mars, 85,41 cents. Ce qui correspond à son niveau le plus élevé depuis juin 2014.

La fibre – matière première indispensable au secteur textile – est soutenue par des perspectives encourageantes.

Dans son dernier rapport mensuel, le ministère américain de l’Agriculture (USDA) a en effet relevé sa prévision d’exportation de coton de 300 000 balles, la portant à 14,8 millions de balles. Raisons invoquées : une demande mondiale plus forte et ainsi que l’anticipation d’expéditions plus élevées que la moyenne au cours de la deuxième moitié de l’année.

Les stocks américains ont par ailleurs été réévalués à la baisse, passant de 6 à 5,5 millions de balles.

La nouvelle tendance actuelle est d’autant plus importante à signaler que le 9 février dernier, les analystes observaient encore que le cours du coton avait baissé pour la troisième semaine consécutive. Il était alors affecté par un rapport du ministère américain de l’Agriculture sur l’offre et la demande de produits agricoles dans le monde, évoquant notamment une hausse de la production mondiale.

A cette date, la livre de coton pour livraison en mars, le contrat le plus actif sur l’Intercontinental Exchange (ICE), avait fini à 76,68 cents contre 77,30 cents à la clôture la semaine précédente (-0,80%), retrouvant ainsi ses niveaux de la fin décembre.
L’indice Cotlook A s’affichait alors à 86,70 dollars les 100 livres contre 87,85 dollars la semaine précédente (-1,33%).

Sources : AOF, AFP

Elisabeth Studer – 17 mars 2018 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. retrouvé le retour 23 mars 2018 à 20:49

    Je viens de voir un ministricule ardéchois coeur infidèle faire une sorte de “genre neutrisme” anti services publics à la télé !! Trop fort le bougre, on voit que les parcours en zigzag de nos genres neutres (aux pluriels ! !:) ) n’est pas de tout repos.
    Vu dans le Devoir un “belle article” pour ES sur ce sujet pour un blog style ” colocdeventres.com” :
    “Le gouvernement de Justin Trudeau tente tant bien que mal de calmer le jeu devant le barrage de critiques dont il fait l’objet à cause d’une consigne envoyée à ses fonctionnaires leur enjoignant de ne pas d’emblée aborder les citoyens avec les salutations genrées « Monsieur » ou « Madame ». Si le NPD se présente comme un allié dans ce débat, conservateurs et bloquistes y voient une préoccupation complètement déconnectée de celles des citoyens ordinaires.”
    Je pense que ce sujet de la reine du Brexit devrait remplacer MadameMonsieurréunis par CITOYENNE.

    Vu aussi une attaque en règle contre un Sisley qui n’est pas peintre, mais copiste !! Pourquoi lui ? Alors que le showbizou est plein de peu recommandables de son espèce? Un mystère de plus.

  2. retrouvé le retour 24 mars 2018 à 20:29

    https://www.ledevoir.com/economie/523533/guerre-commerciale-omc

    Une baisse de moins de 6% sur une bourse qui alimente directement, par des hausses fantaisistes, la production de monnaie de singe. Il serait plus sage de réfléchir à ce que va donner un retour du CAC autour des 1000 points, pour bien mesurer la suite et les dispositions à prendre.

    Voila deux printemps de l’hémisphère nord que l’on traine des fantaisies, en particulier le QE permanent que les asiatiques font en achetant des titres de la dette US qui ne sera jamais remboursée, car c’est impossible. Peu importe que le détenteur soit japonais, ( contraint par Hiroshima et Nagasaki ) Chinois ou Coréen.

    Je suis vraiment surpris par cette cabale contre le Sisley qui n’est pas peintre mais copiste, cela rejoint le problème que Trump croit malin de mettre en route pour les brevets.

  3. Favorites bar 4 avril 2018 à 11:42

    We are looking for the favorites in windows.

Commenter cet article