Le Blog Finance

GM&S : PSA et Renault s’engagent sur une hausse de commandes, effet d’annonce avant les législatives ?

Sous la pression du nouveau ministre de l’Economie, Bruno Le Maire – prise de choix oh combien symbolique du nouveau président Emmanuel Macron à la droite, PSA et Renault se sont engagés dimanche à augmenter leurs commandes auprès de l’équipementier GM&S Industry de la Souterraine, menacé de liquidation judiciaire. Ils représentent à eux deux 65% du carnet de commandes de l’entreprise.

Reste qu’encore une fois, en ce toute période électorale où l’emploi demeure un sujet particulièrement sensible, cette nouvelle qui pourrait sembler pour le moins satisfaisante à première vue, pourrait ni plus ni moins qu’un effet d’annonce concocté par l’équipe de communicants qui entourent le nouveau locataire de l’Elysée.

Car si les deux constructeurs affirment vouloir doubler leur commande pour l’un et fortement l’augmenter pour l’autre, aucune notion de temporalité n’a été associée. Il n’est pas complètement irraisonnée de penser qu’au final ils ne pourraient bien que regrouper voire anticiper leurs achats … l’objectif final étant de rendre la mariée plus belle à quelques semaines des législatives et à quelques jours d’une décision judiciaire sur l’avenir de l’entreprise. Bruno Le Maire n’aurait alors obtenu de la part des groupes automobiles qu’ils financent le coût de stockage, ce qui est nettement différent … Plus encore, les constructeurs auraient pu accepter d’autant plus facilement que ces commandes anticipées leur permettraient de pallier une éventuelle pénurie de pièces dans le cas ou l’entreprise se verrait contrainte de mettre la clé sous la porte. Dans cette hypothèse, ils auront pu ainsi tout simplement commander le volume de pièces nécessaire pour ne pas tomber en rupture, le temps de contractualiser avec d’autres fournisseurs.

Dans un communiqué publié dimanche,Bercy a ainsi indiqué que le ministre de l’Economie s’était entretenu durant le week-end avec le PDG de Renault, Carlos Ghosn, et le président du directoire de PSA, Carlos Tavares. “Il leur a demandé de s’engager sur un montant de commandes supplémentaires permettant la continuité de l’exploitation de l’entreprise et la poursuite des discussions avec les repreneurs”, précise le texte. PSA s’est ainsi engagé à augmenter ses commandes de 10 à 12 millions d’euros. Renault s’est engagé pour sa part à doubler ses commandes pour les porter de 5 à 10 millions d’euros.

Grâce aux engagements des deux constructeurs, le niveau de chiffre d’affaires sur 2017 devrait approcher 25 millions d’euros si l’on en croit les calculs de Bercy. Permettant alors – toujours selon le Ministère – d’assurer la continuité de l’exploitation et la poursuite des discussions sur la reprise de l’entreprise. Dans un entretien accordé au journal La Montagne samedi 20 mai, l’avocat des GM&S, Maître Borie, expliquait néanmoins pour sa part que 40 millions d’euros de chiffre d’affaires étaient nécessaires pour pouvoir maintenir l’effectif à l’équilibre, et donc conserver tous les emplois. “Il y a un budget envisageable sur un maintien à 215 salariés, qui implique quand même un total de 35 millions d’euros de chiffre d’affaires au global, en comptant un minimum d’augmentation de prix et de volume de Peugeot et la même chose de Renault”, précisait encore  Maître Borie.

Vendredi, Bruno Le Maire avait promis aux représentants syndicaux du site de la Souterraine, reçus à Bercy, de “déployer tous les efforts nécessaires” auprès des deux groupes industriels – d’ici au 23 mai. Date à laquelle le tribunal de commerce de Poitiers doit se prononcer sur une éventuelle liquidation de l’entreprise qui emploie 277 salariés à l’heure actuelle. Les syndicats espèrent que le tribunal repoussera sa décision d’un mois pour laisser aux repreneurs potentiels, GMD et Magneto, le temps de formuler une offre. D’ici là les législatives seront passées …

Néanmoins, Bruno Le Maire a tenu à rappeler ce qu’il avait déclaré lors de l’intersyndicale le 19 mai dernier, que « l’entreprise devra adapter son organisation afin de gagner davantage en compétitivité. » Dans une lettre que les syndicats ont adressée à Bruno Le Maire le lendemain de leur entrevue, ils ont quant à eux rappelé au ministre que les constructeurs n’avaient à aucun moment évoqué l’”adaptation de [l]‘entreprise aux conditions et standards de la concurrence” et qu’ils restaient “demandeurs d’éléments précis sur ces sujets”. Ajoutant que depuis le début de l’année, ils avaient demandé à accéder aux données compilées sur la PFA (Plateforme de la Filière Automobile) pour pouvoir comparer les performances industrielles de l’entreprise à celles des autres acteurs, sans toutefois obtenir de réponses.

Les syndicats ont d’ores et déjà prévenus le Ministère. Dans le cas où cette “adaptation” consisterait “à appliquer des ratios de chiffre d’affaires par salariés, sur la seule base de ce que concéderaient PSA et Renault en production sur des fins de séries”, cette “approche ne peut pas être satisfaisante ». Ajoutant : “sauf si vous souhaitez nous revoir pour les mêmes raisons dans deux ans.”

Sources : AFP, Reuters, Ministère de l’Economie, Le Populaire, La Montagne

Elisabeth Studer – 21 mai 2017 - www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

36 commentaires

  1. Elisabeth Studer 22 mai 2017 à 00:24

    La CGT a estimé dimanche soir que les augmentations de commandes de Renault et PSA à l’équipementier en difficulté GM&S, étaient un “sursis” pour son usine de La Souterraine (Creuse), tout en soulignant que “le compte n’y est pas et que les salariés restent mobilisés”.

    Le groupe PSA devrait augmenter ses commandes de 10 à 12 millions d’euros et Renault doubler ses commandes pour les porter de 5 à 10 millions d’euros.

    Réagissant à cette annonce le délégué de la CGT du site creusois de GM&S Industry,Vincent Labrousse, s’est “étonné” d’avoir appris la nouvelle par les médias, “le ministère ne nous en pas informés”, a-t-il dit à l’AFP.

    Il s’agit, selon le délégué CGT de l’usine creusoise, d’un “sursis”, mais “le compte n’y est pas et les menaces sur l’avenir de l’entreprise ne sont pas levées”, a-t-il expliqué.

    L’occupation du site par les salariés se poursuit, a-t-il ajouté, et “la réunion annoncée par le préfet de la Creuse lundi matin est toujours à l’ordre du jour” ainsi que “l’appel national à manifester mardi à Poitiers avant l’audience au tribunal de commerce”, mardi 23 mai.

    Pour les syndicats, l’entreprise doit pour survivre tendre vers 40 millions d’euros de commandes annuelles.

    L’usine, deuxième employeur privé de la Creuse, est occupée depuis le 11 mai par les salariés qui affirment l’avoir “piégée” avec des bonbonnes de gaz.

    Le geste des deux principaux donneurs d’ordre est toutefois, selon Vincent Labrousse, un “signe encourageant” par lequel “les constructeurs confirment qu’ils souhaitent continuer de travailler avec nous, ce qui est de nature à rassurer les éventuels repreneurs”.

    La Région Nouvelle-Aquitaine, qui depuis mars a apporté une aide de 1,16 million d’euros, s’est de son côté félicitée dimanche soir “d’avoir permis à l’entreprise de tenir les quelques mois nécessaires à la recherche d’une solution industrielle”.

    “Nous serons à nouveau mardi au Tribunal de commerce de Poitiers, avec l’espoir qu’un repreneur accepte de saisir la proposition nouvelle des constructeurs aujourd’hui”, a déclaré son président (PS) Alain Rousset, dans un communiqué.

    “La ténacité a payé. La Région sera là demain pour accompagner GM&S dans ses investissements et ses efforts de diversification”, a ajouté M. Rousset.

    (©AFP / 21 mai 2017 21h20)

  2. Elisabeth Studer 22 mai 2017 à 00:49

    Les deux constructeurs se bornaient jusqu’à présent à évoquer un chiffre de 16 millions d’euros annuels de commandes, un niveau permettant le maintien de 90 à 100 emplois sur les environ 280 que compte actuellement GM&S sur son site de La Souterraine, dans la Creuse.

    Il s’agit d’un “sursis”, mais “le compte n’y est pas et les menaces sur l’avenir de l’entreprise ne sont pas levées”, a réagi le délégué CGT de l’usine creusoise, Vincent Labrousse, auprès de l’AFP.

    Les syndicats avaient déjà estimé à que l’entreprise devait tendre vers 40 millions d’euros de commandes annuelles pour survivre.

    L’occupation du site par les salariés se poursuit, a ajouté M. Labrousse, et “la réunion annoncée par le préfet de la Creuse lundi matin est toujours à l’ordre du jour” ainsi que “l’appel national à manifester mardi à Poitiers avant l’audience au tribunal de commerce”, le même jour.

    Le geste des deux principaux donneurs d’ordre est toutefois selon Vincent Labrousse, un “signe encourageant” par lequel “les constructeurs confirment qu’ils souhaitent continuer de travailler avec nous, ce qui est de nature à rassurer les éventuels repreneurs”.

    Selon les représentants des salariés, les sociétés GMD et Magneto pourraient être intéressés par un rachat. Aussi l’intersydicale “souhaite(-t-elle) que le tribunal de commerce demande une prolongation de la période d’observation pour permettre d’ouvrir les discussions” officiellement avec les deux constructeurs.

  3. retrouvé le retour 22 mai 2017 à 07:30

    Une manoeuvre pré-électorale ? Mais non !! Unmöglich

  4. ES 22 mai 2017 à 20:16

    Les salariés de l’équipementier automobile creusois GM&S Industry restaient lundi dans l’attente de “concret” et de détails sur les commandes en hausse promises par PSA et Renault, à la veille d’une audience de justice à Poitiers où ils ont l’”espoir” d’obtenir une prolongation de la période d’observation.

    “On croit ce qu’on voit”, a indiqué à l’AFP Vincent Labrousse, délégué CGT de GM&S, en référence aux promesses de commandes des eux constructeurs, de loin les principaux clients (85%) de l’emboutisseur de La Souterraine, deuxième employeur de Creuse.

    Une réunion lundi en préfecture à Guéret, entre représentants des 277 salariés et de l’Etat, a porté sur des “clarifications” sur quelques points de l’annonce du ministère de l’Economie dimanche, a-t-on précisé de source syndicale.

    Bercy a annoncé qu’après des entretiens entre le ministre Bruno Le Maire et les dirigeants de PSA et Renault ce week-end, Renault devrait doubler ses commandes à GM&S, de 5 à 10 millions d’euros, et PSA les augmenter de 10 à 12 M EUR, soit 22 M EUR. Les syndicats attendent des garanties sur des commandes portant non seulement sur des pièces actuelles mais aussi sur de nouvelles.

    Bercy ayant évoqué 25 milions d’euros, le syndicats se sont fait expliquer qu’une partie des commandes, de l’ordre de 3 M EUR, devrait concerner le groupe Plastic Omnium (pièces et modules de carrosserie).

    Vingt-cinq millions d’euros de commande, “cela reste insuffisant” pour pérenniser le site, a rappelé l’élu CGT de GM&S, même si le personnel espère que ces “avancées pourraient donner confiance à un repreneur potentiel”.

    Le tribunal de commerce de Poitiers se prononcera mardi sur une liquidation ou une éventuelle reprise de l’entreprise, en redressement judiciaire depuis décembre, son troisième en huit ans. Sa décision devrait prendre en compte les annonces de Bercy depuis 48 heures.

    Les salariés espèrent obtenir une prolongation de période d’observation de six mois, pour permettre à une offre de reprise de se dessiner ou de s’étoffer, via une nouvelle date-butoir pour un dépôt d’offres, avec un point d’étape courant juin, a indiqué leur avocat Me Jean-Louis Borie.

    Le groupe stéphanois GMD (plasturgie, fonderie, emboutissage) a exprimé et renouvelé son intérêt, et l’emboutisseur Magnetto (filiale du groupe italien CLN) avait aussi été évoqué, sans toutefois d’expression tangible jusqu’à ce week-end, selon la même source.

    Les salariés, qui avait rassemblé 2.000 à 3.000 personnes mardi à La Souterraine pour une “manifestation nationale” de soutien, en présence des ex-candidats à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou, prévoient un nouveau rassemblement mardi après-midi aux abords du tribunal.

    (©AFP / 22 mai 2017 19h06)

  5. retrouvé le retour 23 mai 2017 à 00:40

    J’ai posé mon nez en Pologne des la chute du mur !!
    Parmi les premières personnes rencontrées un directeur d’établissement sous le régime communiste. Licencié , bien sur, il était revenu à la base !!
    En visite à Birkenau, moi pour la première fois, il s’était mis a pleurer, ses deux parents y avaient disparus. J’ignorais totalement que des Polonais avaient connus cette voie ferrée.
    La seconde fois c’était à la fin du repas, je voyais sur des photos la trace des deux enfants du couple: J’ai fini par demander où sont-ils aujourd’hui ? Une tristesse infinie, les deux sont ingénieurs en Allemagne !! Voilà pour la Pologne.
    Mais ES as-tu des ancêtres à Lodz ? Il me semble !!

  6. retrouvé le retour 23 mai 2017 à 08:29

    Racisme ordinaire:
    http://www.la-croix.com/Monde/Japon-fiancailles-princesse-suscitent-debat-2017-05-18-1300848113

    Takeo Hiranuma, qui s’était insurgé contre un panel examinant cette option. “Le panel a-t-il pensé à ce qui se passerait si la princesse Aiko épousait un homme aux yeux bleus dont elle serait tombée amoureuse en faisant des études à l’étranger, et à la possibilité que leur premier enfant devienne empereur ?”, s’était-il écrié.

    Et je ne parle pas de l’imbécile de Monaco qui écarte son premier fils parce que trop bronzé !!

  7. Loyd 24 janvier 2019 à 22:23

    Howdy would you mind sharing which blog platform you’re working with?
    I’m going to start my own blog soon but I’m having a tough time selecting
    between BlogEngine/Wordpress/B2evolution and Drupal. The reason I ask is because your design seems different then most blogs and I’m looking for something unique.

    P.S Sorry for being off-topic but I had to ask!

  8. Larry 26 janvier 2019 à 07:08

    This is true for funding recommendation as properly.

  9. Nikole 26 janvier 2019 à 07:47

    Contemplate investments that offer instant annuities.

  10. Darren 26 janvier 2019 à 10:30

    Consider investments that provide immediate annuities.

  11. Maik 26 janvier 2019 à 13:33

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  12. Bobbye 27 janvier 2019 à 01:25

    Generally I don’t read post on blogs, however I wish to
    say that this write-up very pressured me
    to try and do it! Your writing style has been surprised me.

    Thanks, quite great post.

  13. brazilian wandering spider 27 janvier 2019 à 04:32

    Hello would you mind letting me know which web host
    you’re using? I’ve loaded your blog in 3 completely different web
    browsers and I must say this blog loads a lot quicker then most.

    Can you suggest a good web hosting provider at a honest
    price? Thank you, I appreciate it!

  14. Hildegard 27 janvier 2019 à 08:23

    Now it is time to pick your particular investments.

  15. Weldon 27 janvier 2019 à 11:08

    Investors do pay direct and indirect costs.

  16. Armando 27 janvier 2019 à 23:22

    This is true for funding advice as nicely.

  17. brazilian wax tips 28 janvier 2019 à 07:24

    It’s wonderful that you are getting thoughts from this piece of writing as well as from our discussion made here.

  18. Cora 5 février 2019 à 17:29

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. Lloyd 7 février 2019 à 03:18

    Now it is time to pick your specific investments.

  20. Wilford 7 février 2019 à 03:24

    Now it is time to choose your particular investments.

  21. Jamel 7 février 2019 à 04:29

    Financial advisors business is people enterprise.

  22. Caren 7 février 2019 à 08:31

    And this is an funding risk price taking.

  23. check out the post right here 7 février 2019 à 17:33

    I simply want to tell you that I am just newbie to blogs and definitely liked your blog site. Most likely I’m likely to bookmark your blog post . You certainly have impressive stories. Cheers for sharing your webpage.

  24. Georgianna 8 février 2019 à 06:17

    And that is an investment threat worth taking.

  25. Carmela 8 février 2019 à 16:11

    Now it’s time to choose your particular investments.

  26. Misty 9 février 2019 à 03:42

    Thank you to your curiosity in Investment Recommendation.

  27. Elmer 11 février 2019 à 02:08

    A financial advisor is your planning accomplice.

  28. Marcia 11 février 2019 à 02:18

    A financial advisor is your planning partner.

  29. John Deere Diagnostic and Test Manuals 11 février 2019 à 08:37

    Try to eat if you find yourself tired, pressured or unhappy?

  30. Denisha 12 février 2019 à 03:27

    That is true for investment advice as nicely.

  31. Dante 15 février 2019 à 02:49

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  32. Maurice 17 février 2019 à 01:10

    Think about investments that provide immediate annuities.

  33. Sal 17 février 2019 à 03:41

    Now it is time to choose your specific investments.

  34. Lenore 18 février 2019 à 02:37

    A monetary advisor is your planning partner.

  35. Wilda 19 février 2019 à 03:31

    Traders do pay direct and indirect costs.

  36. Tuyet 19 février 2019 à 04:53

    All forms of investments include certain risks.