Le Blog Finance

Airbus : des mesures sociales dans les fonctions supports pour lutter contre les doublons

Gros souci à se faire pour les salariés d’Airbus. S’exprimant à l’antenne de Radio Classique, le directeur général délégué d’Airbus, Marwan Lahoud, a déclaré que des ”mesures sociales” seront nécessaires dans le cadre de la réorganisation du groupe Airbus annoncée fin septembre.

Quelques heures avant cette annonce, le Financial Times avait indiqué pour sa part que l‘avionneur européen préparait un plan de réduction des coûts, qui pourrait comporter des suppressions d’emplois. Objectif affiché : limiter les effets négatifs des difficultés rencontrées dans la production de l’A380 et de l’A400M. Selon le journal anglo-saxon, le plan viserait notamment à supprimer certains postes en doublon dans la division aviation civile de l’entreprise, laquelle représente 70% de ses revenus.

“Il y a des transferts de postes, il y a des gens qui bougent donc forcément il va y avoir des mesures sociales nécessaires pour y arriver“, a déclaré pour sa part Marwan Lahoud, interrogé sur la fusion entre Airbus Group et sa branche d’aviation commerciale en tant que responsable de l’international, des affaires publiques et de la stratégie. Précisant par ailleurs que l’ampleur de ces mesures serait définie “quand on sera au bout du processus social avec les partenaires sociaux”.

Le premier poste d’économie viendra de la simplification elle-même“, a également indiqué M. Lahoud ajoutant qu’”aujourd’hui les interactions entre les deux sièges sont génératrices de bureaucratie et de complexité”.

Le 29 septembre dernier, Airbus Group avait annoncé une réorganisation interne passant via le biais d’une fusion avec Airbus, sa filiale d’aviation commerciale qui représente plus des deux tiers de son activité. Toutes les divisions (Airbus Avions Civils, Airbus Helicopters et Airbus Defence and Space) seront ainsi réunies sous la seule marque d’Airbus. Airbus Group avait indiqué dans un communiqué que cette fusion est justifiée par une ”simplification de la gouvernance” et une “optimisation de l’efficacité“.

Cette nouvelle entité sera dirigée par Tom Enders, en tant que CEO (président exécutif), tandis que le patron de la branche d’aviation commerciale, Fabrice Brégier, prendra de nouvelles fonctions de directeur des opérations (Chief Operating Officer, COO) en plus de celles actuelles de président d’Airbus Commercial Aircraft.

Tom Enders poursuit notamment ainsi le processus de mutualisation des fonctions, en fusionnant les équipes RH et finances d’Airbus Group et d’Airbus. “Les sureffectifs sont importants, c’est là qu’il peut escompter dégager plusieurs centaines de millions d’euros d’économies“, avaient alors précisé des sources proches du constructeur.

Samedi dernier, le président d’Airbus, Fabrice Brégier, avait indiqué quant à lui dans le cadre d’un entretien avec « Le Monde » que la fusion permettra de supprimer les doublons des fonctions “supports” (logistique, achats, support client et qualité), considérées comme des métiers transversaux intervenant en appui des fonctions de conception et production. Souhaitant très certainement calmer le jeu et ne pas effrayer les salariés outre mesure, il avait jugé “prématuré” de dire qu’il y aurait des licenciements.

“La logique est d’étudier maintenant, dans le détail, dans les deux mois qui viennent, fonction par fonction, ce qui doit être fait pour appliquer ce qui vient d’être décidé, entre autres un seul siège social, à Toulouse”, a également déclaré M. Brégier. “Aujourd’hui, nous ne parlons que de fonctions supports“, a-t-il précisé. “Les activités opérationnelles d’Airbus ne sont pas touchées évidemment par la fusion de sièges sociaux”.

Pour rappel, en juin dernier,  Airbus Group, la maison -mère d’Airbus, a inauguré son nouveau siège mondial à Toulouse,  auparavant partagé entre Paris et Ottobrunn, en Allemagne, près de Munich. Le site toulousain  abrite désormais 1500 salariés. Tom Enders avait ainsi voulu en finir avec une organisation bancale bâtie autour de deux sièges pour un même groupe aéronautique.

« Nous réfléchissons sans cesse à des solutions et des moyens pour être plus efficaces, pour faire en sorte que nos opérations soient moins coûteuses, mais également nos administrations et nos structures administratives et, comme je l’ai déjà dit fin juillet, nous sommes en train d’y réfléchir », avait déclaré quant à lui le patron d’Airbus Group, Tom Enders en septembre dernier, en marge de l’inauguration de la « Leadership University » d’Airbus à Blagnac, près de Toulouse, où se situe le siège administratif du constructeur.

On essaie de diminuer nos coûts, en essayant de faire des synergies et d’éviter les duplications“, avait déclaré pour sa part Thierry Baril, directeur des ressources humaines pour Airbus Group. Le directeur rappelant que le groupe, qui emploie près de 140.000 personnes dans le monde, avait “déjà adapté ses effectifs à la réalité”. Soulignant également que la venue de Tom Enders à la tête de l’avionneur, en 2012, avait déjà coïncidé avec des “efforts d’optimisation des structures”.

Les syndicats s’inquiètent d’ores et déjà d’un plan social. “Chaque restructuration du groupe a été suivie, hélas et accompagnée d’un plan social, c’est pourquoi nous restons vigilants“ , a ainsi déclaré début octobre Françoise Vallin, coordinatrice CFE-CGC au sein d’Airbus Group. ”Cette réorganisation, avec la création d’un siège unique pour Airbus Group et Airbus SAS, va essentiellement toucher les fonctions support, ressources humaines et administration” , a précisé la syndicaliste. Laquelle redoute les risques de doublons …  et donc les suppressions de postes.

“Cette réorganisation était prévisible mais elle suscite beaucoup d’interrogations, la mutualisation va entraîner des sureffectifs d’où nos craintes sur d’éventuelles suppressions de postes“, a expliqué pour sa part Xavier Pétrachi, délégué CGT du personnel chez Airbus.

Sources : AFP, Le Monde, Radio Classique, Reuters

Elisabeth Studer –   6 octobre 2016 - www.leblogfinance.com

 

Partager cet article

Article de

29 commentaires

  1. Elisabeth Studer 6 octobre 2016 à 12:37

    Airbus Helicopters contraint à des mesures sociales face à la mauvaise conjoncture

    LE 13/09/2016 À 17H16
    Confronté à une chute d’activité sans précédent, le groupe définira début octobre les mesures sociales pour retrouver des marges de manœuvres. Elles impacteront les salariés du site de Marignane (Bouches-du-Rhône).
    Le poids de la crise qui leste le secteur des hélicoptères depuis 2013 n’en finit pas de faire chuter Airbus Helicopters. La filiale d’Airbus Group est confrontée à une baisse historique d’activité, qui nourrit depuis de nombreux mois l’inquiétude chez les 8500 salariés du site de Marignane (Bouches-du-Rhône) où sont assemblés les hélicoptères civils et militaires. D’après nos informations, la direction prévoit de rencontrer les organisations syndicales début octobre pour mettre sur la table de nouvelles mesures sociales, plus fortes que celles déjà mises en place.

    De quoi alimenter la menace brandit depuis quelques jours par le syndicat majoritaire Force Ouvrière (FO), à savoir un plan de restructuration qui concernerait 400 personnes. Si l’hypothèse de licenciements secs semble totalement exclue, des mesures telles que des non remplacements de postes, des départs à la retraite anticipés et des aides à la reconversion pourraient être évoquées. Il faut dire que l’entreprise fait face à une conjoncture particulièrement défavorable : Airbus Helicopters subit une forte baisse de la demande de la part du secteur pétrolier et gazier et encaisse de surcroît la décision de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) d’interdire de vol les Super Puma suite à l’accident mortel intervenu en Norvège le 29 avril dernier.

    Investissement en roumanie

    Nul doute que les salariés n’attendront pas début octobre pour y voir plus clair quant à l’avenir de leur site : ils demanderont sans doute des éclaircissements lors de la réunion à mi-année avec le pdg d’Airbus Helicopters, Guillaume Faury, prévue lundi 19 septembre au matin et censée faire le point sur le niveau d’activité du site. “Toutes ces rumeurs suscitent une attente forte pour le discours du PDG”, résume José Garcia, délégué syndical central CFDT.

    Les mesures à moyen et long terme qui seront prises en octobre feront suite à des initiatives déjà mises en place depuis quelques mois pour faire face à la baisse d’activité. “Le prêt de personnel est organisé entre les différents sites du groupe et le recours aux intérimaires a été réduit cette année”, témoigne José Garcia. Une centaine de salariés a par exemple été transféré à Donauwörth, en Allemagne. Des solutions à court-terme qui n’auront pas suffi.

  2. retrouvé le retour 7 octobre 2016 à 22:56

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/helicopteres-caracal-la-france-met-la-pologne-devant-ses-responsabilites-548242.html

    La voila la mauvaise conjoncture dont tu parles ES.
    Mais aussi quand on réunifie l’Allemagne on assume la suite Messieurs les Polonais.(l’Allemagne est devenu le premier partenaire avec près de 26 % du marché polonais contre 6 % seulement pour la France.)
    Et alors là on ne réfléchit pas beaucoup non plus du côté Franchy car on se fait doubler par l’armée bénite polonaise qui croit encore pour quelques minutes que les anglosaxons sont de bons catho !! Regarde bien les commentaires sr la Tribune !! Les bootpeoples dans la Manche avec l’aide des Maires Français c’est pour bientôt !!

  3. brazil flag image 24 janvier 2019 à 22:35

    Neat blog! Is your theme custom made or did you download it from somewhere?
    A design like yours with a few simple adjustements would really make
    my blog jump out. Please let me know where you got your design. Thank
    you

  4. Demi 25 janvier 2019 à 16:48

    I’m gone to convey my little brother, that he should also pay a
    quick visit this webpage on regular basis to obtain updated from newest
    information.

  5. brazil nuts amazon 26 janvier 2019 à 03:14

    WOW just what I was looking for. Came here by searching for brazilian steakhouse nyc

  6. Julienne 26 janvier 2019 à 08:51

    A financial advisor is your planning companion.

  7. Quincy 26 janvier 2019 à 09:26

    Take into account investments that offer immediate annuities.

  8. Patty 26 janvier 2019 à 09:34

    Investors do pay direct and indirect costs.

  9. brazilian steakhouse tacoma 26 janvier 2019 à 21:35

    This is really interesting, You are a very skilled blogger.

    I have joined your rss feed and look forward to seeking more of your magnificent post.
    Also, I have shared your website in my social networks!

  10. Ava 26 janvier 2019 à 23:22

    Spot on with this write-up, I actually feel this amazing site needs a
    great deal more attention. I’ll probably be back again to read more, thanks for the information!

  11. Colin 27 janvier 2019 à 03:13

    And that is an investment danger worth taking.

  12. Etta 27 janvier 2019 à 04:56

    Traders do pay direct and indirect costs.

  13. brazil flag meaning 27 janvier 2019 à 06:44

    What’s up friends, its wonderful article about tutoringand entirely defined, keep it up
    all the time.

  14. Aimee 27 janvier 2019 à 08:05

    A financial advisor is your planning associate.

  15. Lyn 27 janvier 2019 à 11:04

    Thank you for your interest in Funding Recommendation.

  16. Marilynn 27 janvier 2019 à 14:38

    All types of investments come with certain risks.

  17. brazil nuts toxic 27 janvier 2019 à 18:03

    Hi there to all, how is the whole thing, I think every one is
    getting more from this web page, and your views are fastidious in favor
    of new viewers.

  18. Shantae 27 janvier 2019 à 23:23

    This paragraph presents clear idea for the new people of
    blogging, that really how to do running a blog.

  19. Karen 28 janvier 2019 à 00:41

    Financial advisors enterprise is individuals
    business.

  20. Branden 6 février 2019 à 23:36

    Hi there just wanted to give you a quick heads up.
    The text in your article seem to be running off the screen in Firefox.
    I’m not sure if this is a formatting issue or something to do with internet browser compatibility but I figured I’d post to
    let you know. The design and style look great though!
    Hope you get the problem solved soon. Cheers

  21. next 7 février 2019 à 14:57

    I simply want to tell you that I’m newbie to blogs and honestly enjoyed this website. Likely I’m going to bookmark your blog post . You actually have exceptional articles and reviews. Thanks a bunch for sharing with us your web page.

  22. Harold 9 février 2019 à 03:42

    Financial advisors business is folks enterprise.

  23. Bernadette 9 février 2019 à 05:59

    Traders do pay direct and oblique prices.

  24. Alyssa 10 février 2019 à 15:54

    And this is an investment risk price taking.

  25. John Deere Service Manuals 12 février 2019 à 08:44

    used trucks are sometimes expensive and it is quite hard to find a good bargain if you don’t search heavily;

  26. Hunter Waska 16 février 2019 à 15:12

    I want to start a website and I have no idea how. It has to be free and relatively simple, and I want other people to be able to comment on articles/pictures. Any suggestions?.

  27. Edna 17 février 2019 à 01:50

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  28. Penni 17 février 2019 à 02:23

    That is true for investment recommendation as nicely.

  29. Niklas 19 février 2019 à 05:11

    Financial advisors enterprise is people business.