Le Blog Finance

Deutsche Bank en bien mauvaise posture quoi qu’en dise son patron

Rien en va plus ou presque pour Deutsche Bank. Si John Cryan, le nouveau patron de la première banque allemande a certes tenté de faire croire le contraire, il n’a semble-t-il pas réussi à rassurer les investisseurs sur la solidité financière de l‘établissement financier et sur sa capacité à honorer ses créanciers.

“Deutsche Bank reste solide comme un roc, au vu de notre situation de capital et de risque”, a ainsi martelé John Cryan dans une lettre adressée aux employés mais rendue publique par la banque.

Des propos qui n’ont pas eu l’heur de satisfaire les marchés, le titre de la banque chutant ainsi de 4,27 % à 13,23  euros à la Bourse de Francfort mardi à la cloture, conduisant à une dégringolade de l’action de près de 14 % en moins de deux jours, et de plus de 40% depuis début janvier. Lundi soir, après une chute du titre avoisinant 10 % , la banque avait d’ores et déjà tenté d’apaiser les investisseurs en profitant de la “force” d’une communication “pour rassurer le marché” sur sa capacité et son “engagement à payer des obligations aux investisseurs”.

Dans un bref communiqué boursier, la banque a par ailleurs indiqué que sa “capacité de remboursement” sur des obligations hybrides AT1 (Additional Tier 1) était “d’environ un milliard d’euros” cette année. Ce qui, selon elle, devrait amplement lui permettre de rembourser des obligations de 350 millions d’euros à échéance du 30 avril prochain.

Des affirmations se voulant rassurantes alors que les marchés avaient laissé entrevoir leurs inquiétudes quant au remboursement de ce type de dette émise par Deutsche Bank et d’autres établissements en vue de gonfler leurs réserves de liquidités mais à des taux d’intérêts relativement élevés, des craintes de plus en plus fortes conduisant lundi au plongeon de l’action Deutsche Bank. Les investisseurs s’inquiètent en effet de l’évolution, au sein des bilans bancaires européens, des obligations hybrides dites CoCo (contingent convertible), dont les cours ont été tellement sabrés que la situation a engendré des opérations de couverture par le biais de swaps CDS.

Selon les prévisions de l’établissement, Deutsche Bank sera même en mesure de rembourser 4,3 milliards d’euros d’AT1 en 2017, aidée par des gains de cession et des réserves, “à même de compenser de potentielles pertes pouvant survenir à l’avenir”. Des propos qui ont certes permis au titre de se redresser quelque peu mardi matin, le répit n’étant toutefois que de courte durée.

Car la défiance prévaut face à ce qui est devenu en quelques années la brebis galeuse du secteur financier allemand, la banque  devant tout de même gérer la bagatelle de 6.000 actions juridiques menées à son encontre et venant  de publier une perte de près de 7 milliards d’euros pour 2015.

“Le marché s’inquiète de savoir si nos provisions pour risques juridiques suffisent”, a certes reconnu M. Cryan mardi, affirmant que lui-même n’était pas inquiet sur ce point. Il a toutefois ajouté que la banque allait “certainement devoir passer d’autres provisions” mais que ses prévisions financières en tenaient compte.

Précisons que Deutsche Bank a dû faire face à des charges exceptionnelles de 12 milliards d’euros en 2015, entre autre à cause des provisions passées pour ces litiges (5,2 milliards d’euros). L’établissement financier a en effet fait l’objet de nombreux scandales financiers, dont le plus célèbre reste celui du Libor. Lui sont également reprochées des manipulations de taux et des soupçons de blanchiment d’argent.

Sont également inclus dans ces charges exceptionnelles des dépréciations et des frais de restructurations et indemnités de départ. Les dépréciations sont liées essentiellement aux ajustements de la valeur des actifs de la banque de détail Postbank et de la banque d’investissement. Elles ont représenté à elles seules 5,8 milliards d’euros, les charges de restructuration se chiffrant quant à elles à un milliard.

Dorénavant, Deutsche Bank a une capitalisation boursière inférieure à celle de Beiersdorf, le fabricant de la crème Nivea … lequel fait toutefois cinq fois moins de chiffre d’affaires. La faiblesse du cours commence même à alimenter dans la presse allemande de premières spéculations de rachats.

Sources : AFP, Reuters, La Tribune

Elisabeth Studer – 09 février 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

31 commentaires

  1. SimonB 9 février 2016 à 23:26

    Joli palmarès…à la lecture des quelques malheureux écarts reprochés à cette banque ‘solide comme un rock’, on se croirait tout bonnement en présence d’un réquisitoire contre un banal capo de cartel sud-américain!

  2. Elisabeth Studer 10 février 2016 à 00:04

    et dire que l’Allemagne fait encore figure de modèle …. la rigueur de l’Est ….

  3. SimonB 10 février 2016 à 11:05

    en effet! le seul problème est que si les premiers de classe européens font défaut, que nous restera t-il encore pour justifier/colmater le vaisseau Europe?

  4. retrouvé le retour 10 février 2016 à 13:10

    http://www.lorientlejour.com/article/969433/la-superiorite-technologique-de-loccident-dans-larmement-serode.html

    la propagande ( mais non dénuée d’intéret si elle est décriptée correctement !! ) diffusée sur ce site ex-libanais, stocké maintenant aux US, en dit long sur la situation technologique de notre armement en Europe.
    Nos banques et notre appareil industriel sont soumis aux mêmes diktats US que nos armement.
    US GO HOME doit-être aussi bien dans le domaine militaire qu’économique notre objectif.
    Nous ne devons plus accepter cette bande de voleurs et leurs alliés égorgeurs armés. Il en va de notre survie industrielle et économique.

  5. Elisabeth Studer 10 février 2016 à 19:41

    Deutsche Bank prend plus de 10%, spéculations sur rachats de dette

    Francfort (awp/afp) – L’action Deutsche Bank s’envolait de plus de 10% à la Bourse de Francfort mercredi matin, soutenue par des spéculations sur des rachats de sa propre dette qu’elle envisagerait, et après avoir été laminée ces derniers jours.

    Le titre du premier institut de crédit allemand s’était effondré de 13% sur deux séances, lundi et mardi. Mercredi des informations de presse sur des réflexions au sein de la banque sur des rachats de ses propres obligations permettaient au titre de rebondir vivement. Deutsche Bank n’était pas immédiatement joignable pour commenter.

    afp/al

    (AWP / 10.02.2016 10h26)

  6. retrouvé le retour 11 février 2016 à 10:38

    http://www.boursorama.com/actualites/washington-et-ses-allies-asiatiques-frappent-pyongyang-au-portefeuille-290757fd5bae2d66652fcfac1b25bed4

    Depuis le “blocus continental” mis en place contre l’Europe Napoléonienne les anglosaxons et leurs esclaves sont les spécialistes du blocus économique, sous toutes sortes de formes. ( actuellement les assassins du Vietnam, de l’Irak, de la Yougoslavie et du Chili de Pinochet sont particulièrement droits de l’hommistes !!)
    Ce système de blocus est en fait une forme de boycott qui va se retourner contre eux.
    Des crétins comme Fabius sont les véritables co-responsables de ce qu’il se passe en Syrie, ils sont les futurs proscrits du Monde qui se remet en ordre de marche.

  7. brazil flag coloring page 25 janvier 2019 à 20:29

    This piece of writing offers clear idea for the new visitors of blogging, that genuinely
    how to do blogging and site-building.

  8. brazilian wax near me 25 janvier 2019 à 21:49

    This article will assist the internet viewers for
    setting up new website or even a weblog from start to end.

  9. brazilian steakhouse nj 25 janvier 2019 à 22:42

    Hiya! I know this is kinda off topic however , I’d figured I’d ask.

    Would you be interested in exchanging links or maybe guest writing a blog article or vice-versa?
    My website covers a lot of the same subjects as yours and I feel
    we could greatly benefit from each other. If you happen to be interested feel free to send me
    an email. I look forward to hearing from you! Excellent blog by the way!

  10. Adam 26 janvier 2019 à 07:44

    All types of investments include sure risks.

  11. Carlos 26 janvier 2019 à 22:02

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  12. brazil flag coloring page 26 janvier 2019 à 23:04

    You could certainly see your skills within the article you write.
    The arena hopes for more passionate writers such
    as you who aren’t afraid to say how they believe.
    At all times go after your heart.

  13. brazilian wax kit 27 janvier 2019 à 01:17

    I just could not leave your web site before suggesting that I actually enjoyed the
    standard info an individual provide to your visitors? Is gonna be again frequently to investigate cross-check new
    posts

  14. Cindi 27 janvier 2019 à 01:53

    Thanks for any other magnificent article. The place else could anyone get
    that type of information in such a perfect way of writing?
    I have a presentation next week, and I’m at the search for such info.

  15. Tina 27 janvier 2019 à 02:34

    Now it is time to decide your particular investments.

  16. Tahlia 27 janvier 2019 à 08:45

    Take into account investments that supply immediate annuities.

  17. Penni 27 janvier 2019 à 11:25

    Now it is time to decide your specific investments.

  18. Angelika 27 janvier 2019 à 13:17

    And this is an investment danger value taking.

  19. Wilhelmina 27 janvier 2019 à 18:09

    And this is an funding threat worth taking.

  20. Bernie 7 février 2019 à 01:22

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  21. Cesar 7 février 2019 à 05:32

    Monetary advisors business is individuals enterprise.

  22. Barry 8 février 2019 à 06:27

    Thanks in your curiosity in Funding Recommendation.

  23. Caren 8 février 2019 à 07:04

    All sorts of investments come with sure risks.

  24. Daniele 8 février 2019 à 16:44

    Take into account investments that supply quick annuities.

  25. Louise 9 février 2019 à 01:19

    And that is an investment risk worth taking.

  26. Sergio 9 février 2019 à 03:23

    And that is an investment risk price taking.

  27. Katie 10 février 2019 à 15:50

    And that is an investment risk price taking.

  28. Venetta 11 février 2019 à 04:01

    That is true for funding recommendation as well.

  29. Frank 16 février 2019 à 02:30

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  30. Krista 17 février 2019 à 02:48

    Take into account investments that provide immediate annuities.

  31. Adelaide 19 février 2019 à 04:43

    Thanks for your curiosity in Investment Recommendation.