Le Blog Finance

Le cours du cacao plombé par la Chine et des prises de bénéfices

Tout comme le cours du café, le cours du cacao aura fortement souffert cette semaine de l’effondrement des Bourses chinoises et du renforcement du billet vert.

Certains analystes n’hésitent pas même à parler de première semaine 2016 désastreuse. Il est vrai que les cours ont perdu respectivement près de 7% à Londres et de 8% à New-York durant cette première semaine d’échanges de l’année.

Jeudi, la tonne de cacao échangée à Londres a ainsi atteint 2.060 livres, ce qui correspond à un minimum enregistré depuis plus de quatre mois. Parallèlement à New York, le cours atteignait le même jour 2.898 dollars, soit un plus bas en 8 mois.

Contrairement au café, il semble néanmoins que la tendance actuelle résulte plus de prises de bénéfices qu’autre chose. Les analystes de Commerzbank rappellent en effet que le cacao est l’une des rares matières premières à avoir terminé l’année en hausse, enregistrant même de nombreux plus hauts en 2015. Ils considèrent ainsi que les investisseurs ont avant tout engrangé leurs gains cette semaine, compte-tenu notamment de la vague générale de ventes observée sur les marchés des matières premières au début de l’année.

Ils estiment également que le cours du cacao pourrait toutefois poursuivre son déclin dans les semaines qui viennent en raison notamment d’un déficit pour la saison 2015/2016 qui pourrait se révéler désormais inférieur aux attentes. L’offre en provenance de la Côte d’Ivoire – premier producteur de cacao au niveau mondial – s’est en effet révélée récemment “étonnamment positive”, et ce, alors même que les prix élevés observés ces derniers temps pourraient entraîner une baisse de la demande.

Au final, vendredi à Londres, la tonne de cacao  pour livraison en mars valait 2.155 livres sterling à la cloture, contre 2.262 livres sterling le jeudi précédent. Parallèlement à New York, la tonne pour livraison en mars valait 2.981 dollars, contre 3.228 dollars en fin de semaine dernière.

Sources : AWP, Liffe

Elisabeth Studer – 10 janvier 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

21 commentaires

  1. optionmag.fr 10 janvier 2016 à 18:11

    Après les Chinois vont s’étonner quand la merde va leurs retomber dessu! Super…

  2. Laurent Truyen Comte de la Fenouillime 31 janvier 2016 à 21:39

    La production mondiale de cacao représente 143 kilos par seconde, produits à 95% par des petits producteurs, soit 4,5 millions de tonnes par an.
    Près de 40 millions de personnes dépendent de la culture du cacao pour vivre.
    Environ 3,9 millions de tonnes de cacao ont été produites lors de la campagne 2012-2013.

    Le marché du cacao est tendu : la demande mondiale de cacao devrait dépasser les 4,5 millions de tonnes d’ici 2020.

    Près de 40 millions de personnes dépendent de la culture du cacao pour vivre.

    La Côte d’Ivoire et le Ghana représentent près de 70% de la production mondiale.

    Plus de 90% de la production de cacao mondiale proviennent de 5,5 millions de petites exploitations.

    En 2011, la production mondiale de cacao avait atteint 4,5 millions de tonnes (plus de 12 tonnes de cacao par jour en moyenne) dont 6% de cacao certifié (Rainforest alliance, RTZ certified, labels bio, …)

    Les principaux producteurs de cacao sont la Côte d’Ivoire et le Ghana, qui ont cultivé 37,3% et 19,7% de la production mondiale totale en 2007 (38 et 21% en 2011) respectivement, suivis par l’Indonésie, le Nigeria, le Cameroun et le Brésil.

    6 multinationales représentent 85% du marché du cacao : Hershey, Mars, Philip Morris, Nestlé, Cadbury, Ferrero.Le top 3 du chocolat : Kraft, Mars, Nestlé6 multinationales représentent 85% du marché du cacao : Hershey, Mars, Philip Morris, Nestlé, Cadbury, Ferrero. Le top 3 du chocolat : Kraft, Mars, Nestlé

    Le marché du cacao

    Plus de 90% de la production mondiale de cacao provient de 6,5 millions de petites exploitations

    Près de 50 millions de personnes dépendent du cacao pour vivre

    Les producteurs de cacao exportent pour 2 milliards de dollars par an.
    La culture du cacao reste, essentiellement le fait de petites exploitations familiales, ce qui explique que les exploitants locaux ne reçoivent que de 5 à 7% du prix final de la tablette de chocolat.
    Les exportateurs de cacao génèrent ainsi 30 fois moins de revenus que les confiseurs.

    En 2010, 1% de la production mondiale avait été vendu aux conditions Fairtrade / Max Havelaar .
    Laurent Truyen Comte de la Fenouillime.

  3. retrouvé le retour 2 février 2016 à 10:48

    On a souvent entendu parler de la Birmanie mais on connait moins bien l’esclavage en Thailande et les fosses communes dans le sud de ce beau pays!!
    On voit bien que la couleur noire a plus de chance de vous conduire (pour le moment !!) au tribunal dit international de la Haye, mais il est toujours important de montrer du doigt ceux qui réduisent les autres en esclavage.

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/travail-d-enfants-en-cote-d-ivoire-nestle-a-nouveau-dans-le-viseur-939363.html

  4. Exportateur cacao de Madagascar 8 juillet 2016 à 17:14

    Bonjour,
    C’est dommage pour nos amis Ies ivoiriens. Si vous avez remarqué, les prix des produits agricoles ont subi une forte variation de puis le début de l’année etc’est valable pour tous les produits qui circulent sur le marché, çà veut dire que pour nous, producteurs, on devrait serrer les coudes.

    http://dago-agrosourcing.bio

  5. ES 9 juillet 2016 à 13:52

    merci pour l’info. oui, les producteurs sont svt les perdants d’un marche tres speculatif ….

  6. brazilian wax kit 26 janvier 2019 à 03:15

    excellent issues altogether, you just won a new reader.
    What may you recommend about your post that
    you simply made a few days in the past? Any positive?

  7. Tristan 26 janvier 2019 à 21:36

    Good post. I learn something totally new and challenging on blogs I stumbleupon on a
    daily basis. It will always be exciting to read content from other writers and use something from other web sites.

  8. brazilian steakhouse near me 27 janvier 2019 à 01:54

    Yes! Finally someone writes about brazil nuts cholesterol.

  9. Shani 27 janvier 2019 à 09:29

    Take into account investments that offer rapid annuities.

  10. Vicky 27 janvier 2019 à 11:05

    Now it is time to choose your particular investments.

  11. brazilian steakhouse nj 4 février 2019 à 18:05

    I blog quite often and I really thank you for your information. Your article has truly peaked my interest.

    I’m going to book mark your blog and keep checking for new information about once a week.
    I subscribed to your RSS feed too.

  12. Reta 6 février 2019 à 03:17

    Thanks for your curiosity in Investment Recommendation.

  13. Lilla 7 février 2019 à 06:50

    This is true for funding advice as properly.

  14. Darrel 7 février 2019 à 06:53

    A monetary advisor is your planning partner.

  15. Reda 11 février 2019 à 02:58

    Now it’s time to decide your particular investments.

  16. Lewis 11 février 2019 à 06:16

    And that is an funding threat value taking.

  17. Lamont 12 février 2019 à 01:18

    That is true for funding recommendation as nicely.

  18. Dale 12 février 2019 à 03:01

    All kinds of investments come with certain dangers.

  19. Taj 15 février 2019 à 01:33

    Monetary advisors business is folks enterprise.

  20. Lettie 17 février 2019 à 02:23

    Now it’s time to choose your specific investments.

  21. Curtis 19 février 2019 à 03:31

    All types of investments come with sure dangers.