Le Blog Finance

BRICS : accord de soutien mutuel en cas de manque de liquidités en dollar

BRICS : accord de soutien mutuel en cas de manque de liquidités en dollar

Dans un formidable pied de nez aux institutions financières qui secouent actuellement la Grèce, voire à terme nombre de pays membres de l’Union européenne, les banques  centrales des BRICS  (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont signé mardi un accord sur le soutien mutuel des pays membres de l’alliance en cas de crise. Un pool de réserves monétaires du groupe verra également le journal, les conditions de son fonctionnement ayant été précisées dans le cadre de la signature.

Cette nouvelle structure se veut être une alternative au FMI et à la Banque mondiale, et un soutien important pour la Russie en vue notamment de permettre à cette dernière de limiter les impacts sur son économie d’un éventuel renforcement des sanctions occidentales prises à son encontre compte-tenu de sa politique menée envers l’Ukraine.

Le communiqué de presse précise qu’une telle structure vise à permettre “une allocation mutuelle de la part des banques centrales des BRICS de moyens financiers en US dollars en cas de problèmes de liquidité en dollars“. “Ainsi, la création d’un tel mécanisme de sécurité a pour objectif le maintien de la stabilité financière dans les pays-membres”, poursuit le texte.

Il devrait s’agir de l’une des plus grandes institutions financières, au capital déclaré de 100 milliards de dollars. L’apport de la Chine sera de 41 milliards de dollars, celui de la Russie, de l’Inde et du Brésil sera de 18 milliards de dollars, tandis que celui de l’Afrique du Sud s’élèvera à 5 milliards.

Sources : sputniknews

Elisabeth Studer – 08 juillet 2015 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Quand Banque Mondiale et FMI se voient concurrencer par la nouvelle banque des pays du BRICS

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. retrouvé le retour 9 juillet 2015 à 23:44

    la “locomotive US” n’est une locomotive que dans les rêves et les films. Inutile de faire des collections de papier vert.
    Pour ce qui est des criminels non encore jugés qui sont responsables de l’éclatement de la Yougoslavie sur des bases religieuses débiles ils ne feront plus les malins quand la crise sera enclenchée.
    Tout ces nains à la mode Sarko, finiront devant des Tribunaux internationaux, idem pour les concepteurs d’états religieux aux Moyen Orient. Le Monde n’est pas construit autour d’états religieux débiles mais autour de l’homme et de CONSTITUTIONS chèrement acquises.