Le Blog Finance

Pétrole : la géopolitique fait bondir le cours, le Yemen inquiète les marchés

Le cours du pétrole a bondi jeudi à New-York, dopée par le contexte géopolitique au Moyen-orient, lequel inquiète fortement les investisseurs. La tension est telle qu’elle aura occulté à leurs yeux la présence d’une offre surabondante.

Le prix du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en mai se sera ainsi envolé de 2,22 dollars, affichant une progression de 4,5% pour cloturer au final à 51,43 dollars à la clôture sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), ce qui correspond à un plus haut depuis plus de trois semaines.

Les raisons d’une telle envolée : le Yemen,  où l’Arabie Saoudite, à la tête d’une coalition militaire, est intervenue en vue de contrer l’avancée de rebelles chiites. L’enjeu associé : les menaces qui planent sur une des plus grandes routes maritimes du commerce mondial et plus particulièrement du pétrole et du gaz. Une éventuelle prise de contrôle du détroit de Bab al-Mandeb  par les miliciens chiites houthis rallongerait les temps de transit sans toutefois interrompre les approvisionnements, les tankers pétroliers se voyant alors contraints de faire le tour de l’Afrique.

Le site de Bab el-Mandeb, le détroit séparant Djibouti et le Yémen, et au delà la péninsule arabique et l’Afrique et qui relie la mer Rouge au golfe d’Aden, est l’un de ceux que le gouvernement US considère comme les sept goulets d’étranglement stratégiques sur les voies mondiales d’acheminement de l’or noir.

L’US Government Energy Information Agency déclare ainsi que «  la fermeture de Bab el-Mandeb empêcherait les pétroliers venant du Golfe Persique d’atteindre le Canal de Suez et le complexe du pipeline de Sumed, les forçant à contourner la pointe sud de l’Afrique. Le détroit de Bab el-Mandeb est un goulet d’étranglement entre la Corne de l’Afrique et le Moyen-Orient et un lien stratégique entre la Mer Méditerranée et l’Océan Indien.  »
Toute raison invoquée par les Etats-Unis ou l’OTAN pour militariser les eaux autour de Bab el-Mandeb offrirait à Washington une avancée de taille dans sa soif de contrôle des routes de transit de l’or noir. Mieux encore, une occupation militaire – que pourraient justifier à sa manière des des aléas sécuritaires – permettrait aux Etats-Unis de maitriser le flux pétrolier à destination de la Chine, de l’Union Européenne ou de tout autre région ou pays s’opposant à sa politique. Un contrôle militaire US pourrait également décourager l’Arabie saoudite de de réaliser des transactions pétrolières avec la Chine ou d’autres pays souhaitant s’affranchir du dollar. Une telle suprématie américaine offrirait également à Washington la possibilité de menacer le principal lien vital de la Chine pour satisfaire ses besoins énergétiques. A la lumière des ces éléments, il est donc tout à fait compréhensible que les tensions géopolitiques au Yemen  fassent réagir les marchés ….

Au delà du conflit qui affecte un pays dont les ressources pétrolières sont loin d’être pléthoriques, le marché redoute également que le conflit ne provoque une escalade dans la rivalité entre chiites et sunnites, et plus largement entre l’Iran chiite et l’Arabie Saoudite sunnite.

Le contexte aura au final déclenché un mouvement massif d’achat à New York comme à Londres. En effet, sur la place britannique, le cours du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai enregistrait parallèlement une hausse de 2,71 dollars à 59,19 dollars, sur l’Intercontinental Exchange (ICE).

Néanmoins, certains analystes mettent en garde. Selon eux, il pourrait s’agir ni plus ni moins d’un réflexe des marchés face au contexte géopolitique, un retournement du marché dans les prochains jours, à la faveur d’une accalmie au Moyen-orient demeurant fort probable.

Car les fondamentaux demeurent inchangés : mercredi dernier, le rapport sur l’état des stocks de brut aux Etats-Unis a affiché une progression bien supérieure aux attentes.

Sources : AFP, Nymex

Elisabeth Studer – 26 mars 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

25 commentaires

  1. retrouvé le retour 28 mars 2015 à 00:46

    Encore une preuve de plus que certains nigauds vendent à perte et pétrole de schiste et pétrole de sables bitumineux. Que l’OMC épingle ce petit monde !!

  2. ES 29 mars 2015 à 13:27

    on en reparle justement
    toutes les boites US qui font gaz de schiste font faillite et vont etre rachetées par qui ????
    facile à deviner …..

  3. retrouvé le retour 29 mars 2015 à 13:48

    Aucune idée ?? Par contre l’implication directe de l’arabie saoudite dans des destructions massives chez son voisin va conduire tout tranquillement à la réciproque.
    La gangrène US se propage, mais elle va produire l’effet inverse de ce qui était prévu au départ.
    La crise se précise et les masses de pseudo-capitaux vomis par les banques centrales, sont un balancier qui va être bien difficile a freiner.

  4. Elisabeth Studer 29 mars 2015 à 13:50

    par des majors pétrolières US ….
    qui vont tuer dans l’oeuf leurs concurrents

  5. Elisabeth Studer 29 mars 2015 à 13:52

    le but de l’opération de baisse du cours du pétrole
    donc attention
    le cours va remonter des qu’ils auront racheté … à moindre cout
    ce qui explqique opération saoudienne
    les sociétés de gaz de schiste sont plombées, on peut donc les acheter, le mal est fait, le cours peut remonter
    et on le fait remonter avec un conflit au yemen et au nigeria.
    Pas “belle” la vie ??

  6. Ivan 30 mars 2015 à 20:34

    Les négociations sur le nucléaire iranien vont vraisemblablement déboucher sur la fin des sanctions et mettre 1 millions de barils supplémentaires sur le marché cet été. Pas vraiment dans l’optique d’un redressement des cours du pétrole…
    http://prixdubaril.com/news-petrole/60362-le-petrole-reste-sous-la-pression-des-n-.html

  7. Linette 25 janvier 2019 à 00:44

    Hello just wanted to give you a quick heads up. The
    text in your content seem to be running off the screen in Opera.

    I’m not sure if this is a format issue or something to
    do with internet browser compatibility but I
    thought I’d post to let you know. The layout look great though!
    Hope you get the issue solved soon. Cheers

  8. Corine 26 janvier 2019 à 07:39

    Now it is time to decide your particular investments.

  9. brazil nuts costco 26 janvier 2019 à 21:17

    Very nice post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I’ve really enjoyed browsing
    your blog posts. In any case I’ll be subscribing to your feed and I hope
    you write again soon!

  10. Noelia 26 janvier 2019 à 22:59

    Think about investments that supply quick annuities.

  11. brazilian wax tips 27 janvier 2019 à 03:38

    Hello! Do you know if they make any plugins to assist with Search Engine Optimization? I’m trying to get my blog
    to rank for some targeted keywords but I’m not seeing very good results.
    If you know of any please share. Thank you!

  12. Bert 27 janvier 2019 à 19:03

    Thanks in your curiosity in Funding Recommendation.

  13. Deneen 27 janvier 2019 à 20:22

    A financial advisor is your planning associate.

  14. Roberto 27 janvier 2019 à 23:44

    A monetary advisor is your planning companion.

  15. Quinton 27 janvier 2019 à 23:51

    Think about investments that offer fast annuities.

  16. Ray 3 février 2019 à 01:28

    A monetary advisor is your planning companion.

  17. Susanna 7 février 2019 à 06:39

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab
    ETFs.

  18. Antwan 8 février 2019 à 05:17

    Now it’s time to choose your specific investments.

  19. Kelley 8 février 2019 à 06:04

    Consider investments that offer immediate annuities.

  20. Dell 8 février 2019 à 07:38

    Now it is time to pick your specific investments.

  21. Chantal 9 février 2019 à 03:54

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  22. Bennett 10 février 2019 à 16:16

    Now it’s time to pick your specific investments.

  23. Thanh 11 février 2019 à 05:46

    Investors do pay direct and oblique costs.

  24. Jillian 15 février 2019 à 03:23

    All sorts of investments include sure risks.

  25. Kerrie 17 février 2019 à 02:39

    That is true for investment advice as properly.