Le Blog Finance

Corsair : projet de rachat par le Groupe Dubreuil officialisé

Le projet de rachat de la compagnie Corsair International (TUI France) par le groupe Dubreuil, actionnaire de la compagnie concurrente Air Caraïbes, a été officialisé dimanche soir.

Dans un communiqué commun, les deux groupes annoncent qu’ « un comité d’entreprise extraordinaire (CCE) est convoqué le 19 février pour ouvrir une information en vue de la consultation du comité d’entreprise de Corsair sur le projet de rachat de la compagnie Corsair International par le groupe Dubreuil ». Le groupe Dubreuil viendra ainsi présenter son projet au CCE de Corsair International.

Reste que le montant de l’investissement et ses modalités n’ont pas été communiqués. Le groupe Dubreuil s’est par ailleurs refusé à tout commentaire avant la conférence de presse qui doit se tenir vendredi en présence de Jean-Paul Dubreuil, Président du Conseil de surveillance du groupe et d’Air Caraïbes, de Marc Rochet, Président du Directoire d’Air Caraïbes et de Pascal de Izaguirre, Président de TUI France et PDG de Corsair.

Rappelons que le 1er février dernier, une source proche du dossier avait indiqué que des négociations exclusives entre TUI France et un spécialiste de l’aérien étaient en cours. Le quotidien en ligne latribune.fr avait alors évoqué le nom de Air Caraïbes.

Précisons que depuis 2012 Air Caraïbes et Corsair International sont liées par un accord commercial, dit « de partage de codes » sur des lignes desservant les Caraïbes et l’Océan Indien.

Leur rapprochement est synonyme de début de consolidation du secteur, alors même que ces zones géographiques s’avèrent être particulièrement concurrentielles, et souffrent de surcapacité.

Début décembre, Corsair International, qui prévoyait un retour à l’équilibre en 2013-2014 a affiché une perte opérationnelle d’un montant de 8,9 millions d’euros.

Car malgré d’importants efforts de redressement, la compagnie Corsair n’est jamais revenue à repasser dans le vert, situation ayant conduit le groupe TUI à s’en séparer.

Désormais, des questions fondamentales demeurent sans réponse, notamment en ce qui concerne l’emploi.

Alors que Corsair compte près de 1.200 salariés et que 450 personnes ont déjà quitté l’entreprise dans la cadre du plan Take off, la mise en œuvre d’un plan social est à redouter.

Sources : AFP, Reuters, La Tribune

Elisabeth Studer – 16 février 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Loyalitiz 15 mars 2015 à 15:21

    Dommage que le projet n’a pas de suite, c’était une bonne opportunité pour Air caraibes.

Commenter cet article