Le Blog Finance

Le cours du coton plombé par prix du baril et dollar fort

La publication de statistiques d’exportation pour le moins satisfaisantes n’aura pas permis de relever la tendance baissière des cours du coton observée cette semaine à New-York. Laquelle est consécutive à la chute du prix du baril et au raffermissement du dollar.

Selon les analystes, le marché du coton reste grandement influencé par la situation macro-économique qui prévaut actuellement et par les mouvements spéculatifs. Ils rappellent à cet égard que la dégringolade du cours du pétrole brut induit une chute sensible de l’ensemble des matières premières. Au final, un contexte peu propice à un éventuel rebond, malgré des fondamentaux pourtant encourageants.

Il est vrai que que le prix du baril n’en fini pas de chuter : après avoir perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le mois de juin, il a de nouveau perdu 3 dollars depuis le début de la semaine, flirtant sous la barre des 46 dollars.

Autre facteur baissier : le marché du coton est pénalisé par le renforcement du dollar, phénomène qui rend plus coûteuses les matières premières libellées en monnaie américaine, et freine de ce fait les exportations.

De plus, l’annonce de la Banque centrale européenne (BCE) relative à une opération de 60 milliards de rachats d’actifs d’euros chaque mois, jeudi dernier, aura également contribué à raffermir le billet vert.

Même la teneur de la publication faite vendredi par le ministère américain de l’Agriculture (USDA) n’aura rien changer à l’affaire. Elle fait pourtant état de très bonnes statistiques d’exportations hebdomadaires, à 485.000 balles.

Au final, vendredi, la livre de coton pour livraison en mars, le contrat actuellement le plus échangé sur l’Intercontinental Exchange (ICE), valait 57,30 cents en cours de séance contre 60,45 cents vendredi dernier.

Parallèlement, l’indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d’Orient, s’échangeait à 66,00 dollars les 100 livres contre 67,50 dollars en fin de semaine dernière.

Sources : AWP, ICE

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 23 janvier 2015

A lire également :

Coton: les cours dopés par la Fed et la chute du prix du baril

Partager cet article

Article de

Commenter cet article