Le Blog Finance

Joyeux Noël and Happy Coca-Cola !

L’équipe du blogfinance vous souhaite un joyeux Noël.  Que le Père Noël dépose dans vos souliers tout ce dont vous rêvez et ce bien encore plus précieux parmi les froids qui courent : un peu de chaleur humaine.
Et puis, comme vous avez très certainement été de grands enfants très sages durant cette année, le blog finance vous offre comme cadeau l’histoire du Père Noël …. et de Coca Cola.

Et oui, nous restons dans la finance, même en ce jour de Noël, pour vous rappeler que c’est grâce à l’oncle Sam et Coca Cola que ce grand bonhomme sillonne désormais nos contrées la nuit de Noël. Marketing oblige ….
D’après les études généalogique menées grâce aux conseils avisés du généalogie blog, il semblerait que le Père Noël soit un émigré des pays protestants de l’Europe célébré le 6 décembre, le canonisé Saint-Nicolas, en néerlandais Sinterklaas, de son vrai nom Nicolas de Myre, évêque de son état.
Longue barbe blanche, vêtu d’un long manteau et coiffé de sa mitre, le St Nicolas aurait semble-t-il abusé des chocolats au 19° siècle, troquant la mitre pour un bonnet, sa crosse pour un sucre d’orge tout en prenant ses distances avec le Père Fouettard.

Au XVIe siècle, après la Réforme protestante, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens. Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent une colonie appelée “Nieuw Amsterdam” (en néerlandais) qui, en 1664, devint New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas se répandit aux États-Unis. Sinter Klaas devenant rapidement Santa Claus.

Après plusieurs décennies, la morale chrétienne trouva plus politiquement correct que cette “fête des enfants” soit davantage rapprochée de celle de l’enfant Jésus. Ainsi, dans les familles chrétiennes, saint Nicolas fit désormais sa tournée la nuit du 24 décembre.

En 1821, un pasteur américain, Clément Clarke Moore écrivit un conte de Noël pour ses enfants dans lequel apparaît un personnage sympathique, le Père Noël, dans son traîneau tiré par huit rennes.

En 1860, un illustrateur du journal new-yorkais Harper’s Illustrated Weekly, Thomas Nas, l’habilla enfin de son manteau qu’il ne semble plus vouloir quitter.
C’est au final en 1931 que le Père Noël devient ambassadeur de la société Coca-Cola, son costume étant aux couleurs de la marque.  L’hiver étant une période moins propice à la consommation de la célèbre boisson gazeuse, quoi de mieux qu’un symbole mondialement connu et immédiatement reconnu pour faire fructifier  les revenus ?

Elisabeth Studer - www.leblogfinance.com – 24 décembre 2014

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. Helen 24 janvier 2019 à 23:52

    Thanks for the good writeup. It if truth be told was once a enjoyment account it.
    Glance complicated to far added agreeable from you! By the way, how could we be in contact?

  2. brazil nuts keto 25 janvier 2019 à 23:47

    I am regular reader, how are you everybody? This piece
    of writing posted at this site is in fact fastidious.

  3. brazil nuts amazon 27 janvier 2019 à 01:25

    I love what you guys are up too. This kind of clever work
    and reporting! Keep up the very good works guys
    I’ve you guys to our blogroll.

  4. Ernestine 3 février 2019 à 01:45

    Investors do pay direct and indirect costs.

  5. Austin 4 février 2019 à 01:32

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  6. Frank 4 février 2019 à 01:36

    That is true for investment advice as properly.

  7. Charles 7 février 2019 à 01:45

    Monetary advisors business is people enterprise.

  8. Klaus 8 février 2019 à 06:32

    All kinds of investments come with certain dangers.

  9. Kelli 8 février 2019 à 08:15

    That is true for funding advice as well.

  10. Marissa 11 février 2019 à 01:07

    That is true for investment advice as properly.

  11. Keisha 12 février 2019 à 02:30

    Traders do pay direct and oblique prices.

  12. Rusty 17 février 2019 à 02:19

    And that is an investment threat worth taking.