Le Blog Finance

Le cours du pétrole à un plus haut depuis 3 mois

Le prix du baril aura largement progressé lundi à New-York, atteignant un niveau dont il s’était éloigné depuis 3 mois.

Causes principales d’un tel phénomène : les perspectives d’un regain de demande en Asie et aux Etats-Unis, des statistiques encourageantes favorisant l’optimisme des investisseurs.

Ainsi, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet a progressé de 1,75 dollar sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), s’échangeant au final à 104,41 dollars. Un tel niveau de prix en clôture n’avait plus été vu depuis le 3 mars dernier.

Parallèlement à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour la même échéance achevait la journée à 109,99 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,38 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

Si la situation financière de la Chine inquiète la Banque mondiale à moyen terme, les marchés ont quant à eux préférés se réjouir de l’annonce d’une hausse de 75 % de l’excédent commercial chinois de 75% en valeur glissante annuelle en mai.

Pourtant la prudence reste de mise alors qu’une baisse inattendue des importations a été enregistrée, laquelle est synonyme d’un ralentissement de la demande domestique.

Autre élément haussier : la croissance du Japon, troisième puissance économique mondiale a vu sa croissance progresser encore plus vite que ne le prévoyaient les données préliminaires, la consommation des ménages augmentant de manière supérieure aux prévisions.

Les cours auront également bénéficier de l’effet de levier généré par le rapport mensuel sur l’emploi publié vendredi aux Etats-Unis. Lequel a établi que le nombre d’emplois US est retourné à son niveau d’avant la récession de 2008.

La tension qui règne autour du dossier ukrainien favorise aussi quant à elle une montée des cours, la situation en Libye n’arrangeant rien à l’affaire.

Sources : ats, AFP

Elisabeth Studer - 09 juin 2014 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. retrouvé le retour 11 juin 2014 à 08:47

    “Causes principales d’un tel phénomène : les perspectives d’un regain de demande en Asie et aux Etats-Unis, des statistiques encourageantes favorisant l’optimisme des investisseurs”

    Et woouiii ES, il ne faut surtout pas croire que l’installation de ces Messieurs et Dames avec de jolis voiles à la frontière entre la Syrie et l’Irak est pour quelque chose dans cette affaire!
    Je suis convaincu qu’un jour viendra ou l’on verra Bush, Blair et Barroso et leurs alliés devant un tribunal international. Il devront laisser une petite place pour Sarko, Juppé, Hollande, Fabius et les autres.
    Ca fera de belle émissions de télé sur la “transmission de la mémoire”

  2. mstoutlemonde 14 juin 2014 à 16:37

    toutes les excuses sont bonnes pour nous parler des possibles causes de la monté du prix du baril, et les médias s’en pressent de les passer a l’antenne, beaucoup moins dans le sens inverse je trouve

  3. Lavina 26 janvier 2019 à 07:39

    All sorts of investments come with certain risks.

  4. Milan 26 janvier 2019 à 12:54

    Buyers do pay direct and oblique costs.

  5. Angelica 28 janvier 2019 à 00:52

    Now it is time to pick your particular investments.

  6. Dick 5 février 2019 à 19:27

    Thanks to your curiosity in Investment Recommendation.

  7. Deangelo 7 février 2019 à 03:11

    All types of investments include sure dangers.

  8. Consuelo 8 février 2019 à 09:22

    Financial advisors business is folks enterprise.

  9. Garnet 10 février 2019 à 15:07

    Thank you on your interest in Funding Advice.

  10. Larue 11 février 2019 à 02:56

    And this is an investment danger worth taking.

  11. Francisca 11 février 2019 à 03:20

    All kinds of investments come with certain risks.

  12. Bradford 12 février 2019 à 03:45

    And that is an investment danger value taking.