Le Blog Finance

Daimler : trafic d’influence pour Eckart von Klaeden et Dieter Zetsche ?

Le dossier s’alourdit pour Daimler … et Angela Merkel. Selon le magazine allemand Wirtschaftswoche, l’enquête du parquet de Berlin menée pour éventuel trafic d’influence après l’embauche de l’ancien secrétaire d’Etat Eckart von Klaeden en tant chef lobbyiste du constructeur, concernerait également le président du directoire de Daimler, Dieter Zetsche. Selon le journal, Eckart von Klaeden – rentré officiellement en fonction début novembre – aurait signé son contrat de travail avec Daimler alors même qu’il exerçait encore à la chancellerie en tant que secrétaire d’Etat rattaché au gouvernement fédéral allemand.Un porte-parole du parquet de Berlin a confirmé qu’une enquête « pour trafic d’influence portant sur des responsables au sein du directoire de Daimler » était menée à l’heure actuelle, sans vouloir toutefois citer de noms.

Le constructeur n’a pas souhaité pour sa part confirmer ni infirmer d’éventuels soupçons autour de la personne de Dieter Zetsche. Le groupe affirmant parallèlement être convaincu que les responsables de Daimler avaient « agi correctement » et ne douter aucunement de l »‘intégrité d’Eckart von Klaeden ». Laissant au parquet « le rôle d’examiner cette affaire de manière globale ».

Rappelons qu’en mai dernier, M. von Klaeden, membre du parti conservateur CDU de la chancelière Angela Merkel, avait annoncé son intention de quitter son poste de secrétaire d’Etat en vue de rejoindre Daimler comme chef lobbyiste. Opération provoquant les craintes de l’opposition, cette dernière redoutant que M. von Klaeden ait d’ores et déjà exercé son influence en faveur de l’industrie automobile allemande. Accusations bien évidemment réfutées alors en bloc par l’intéressé lui-même et le porte-parole du gouvernement.

Notons tout de même que suite à cette enquête, M. von Klaeden a quitté ses fonctions à la tête du parti allemand CDU. Quant à son prédécesseur, Martin Jäger, il va réintégrer l’Auswärtiges Amt, le Quai d’Orsay allemand, en tant qu’ambassadeur en Afghanistan. Avant d’entrer chez Daimler, ce diplomate était en effet le porte-parole de Frank-Walter Steinmeier, ministre des affaires étrangères social-démocrate de 2005 à 2009.

Sources : Le Point, Wirtschaftswoche, CCFA

Elisabeth Studer – 15 novembre 2013 – www.leblogauto.com / www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

17 commentaires

  1. Kristopher 26 janvier 2019 à 01:41

    A financial advisor is your planning companion.

  2. Bryant 26 janvier 2019 à 07:03

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  3. Bettye 26 janvier 2019 à 08:14

    Traders do pay direct and indirect prices.

  4. Catherine 26 janvier 2019 à 10:42

    Financial advisors business is individuals business.

  5. Stefanie 27 janvier 2019 à 02:24

    Now it’s time to decide your particular investments.

  6. Geraldine 27 janvier 2019 à 18:03

    Now it is time to decide your specific investments.

  7. Del 28 janvier 2019 à 01:39

    Thanks on your curiosity in Funding Advice.

  8. Meagan 7 février 2019 à 00:07

    All varieties of investments come with sure dangers.

  9. Caren 7 février 2019 à 07:41

    And this is an funding risk value taking.

  10. Terese 8 février 2019 à 06:10

    And that is an funding danger price taking.

  11. Linwood 9 février 2019 à 03:07

    This is true for investment recommendation as effectively.

  12. Venetta 9 février 2019 à 03:11

    This is true for funding advice as well.

  13. Joann 9 février 2019 à 05:01

    Think about investments that supply fast
    annuities.

  14. Tony 11 février 2019 à 02:35

    That is true for investment recommendation as properly.

  15. Columbus 15 février 2019 à 01:48

    A monetary advisor is your planning partner.

  16. Quyen 15 février 2019 à 02:58

    And this is an investment threat worth taking.

  17. Iva 19 février 2019 à 02:08

    This is true for funding advice as well.