Le Blog Finance

Ecart accru du pouvoir d’achat immobilier

Selon une étude publiée mardi, les disparités de pouvoir d’achat immobilier se sont accrues entre 2007 et 2012, les écarts étant de plus en plus prononcés selon les villes et les profils des futurs acquéreurs.
Ne serait-ce qu’en ce qui concerne l’Ile de France, il en ressort que moins d’un ménage sur cinq âgé de 25 à 45 ans est en mesure d’acheter un bien immobilier correspondant à ses besoins, contre près d’un sur deux âgé de plus de 45 ans.

L’analyse des données issues de Capacim par le Crédit Foncier et l’Université Paris-Dauphine souligne également la très forte disparité de la capacité d’achat immobilier d’une ville à une autre.
Une hétérogénéité territoriale qui peut être observée tant au niveau des prix de l’immobilier mais également en ce qui concerne la demande.

Fin 2012, 6 ménages sur 10 (61,7 %), en moyenne, sont en capacité d’acheter un bien immobilier correspondant à leurs besoins dans une des dix métropoles de Province étudiées. 1 ménage sur 2 (54,7 %), en moyenne, est en capacité d’acheter un bien immobilier correspondant à ses besoins dans une des dix-neuf villes d’Ile-de-France (hors Paris) prises en compte par l’étude.
En ce qui concerne Paris, 1 ménage sur 3 (34,1 %) est en capacité d’acheter un bien immobilier correspondant.

En Ile-de-France, les évolutions de pouvoir d’achat immobilier les plus significatives s’observent à la hausse : à Palaiseau (+6,8 %), Cergy (+4,7 %) et Evry (+4,5 %) mais à la baise à Neuilly-sur-Seine (-19,2 %), Paris (-17,6 %) et Boulogne-Billancourt (-12,4 %).

S’agissant de la province, les évolutions les plus significatives s’observent à la hausse à Toulouse (+6,0 %), Lyon (+4,9 %) et Nancy (+3,4 %), mais à la baisse à Rouen (-1,3 %), Bordeaux (-4,9 %) et Marseille (-14,9 %).

Autre constat notable : toujours selon les résultats de l’étude, les « mouvements contrastés enregistrés sur les prix immobiliers et sur les taux d’intérêt « ont « un impact plus important sur le pouvoir d’achat immobilier que l’évolution des revenus ou du patrimoine des ménages. »

En effet, la progression des prix de l’immobilier a favorisé ceux qui étaient déjà propriétaires et dont le patrimoine a ainsi mathématiquement progressé.

Au final, en moyenne, la capacité d’achat immobilier des « secundo-accédants » (88 % en Province ; 85 % en Ile-de-France hors Paris) est désormais trois fois supérieure à celle des « primo-accédants » (respectivement 27 % et 29 %).
Désormais affirme l’étude, « certaines villes ne semblent plus accessibles  à ceux qui se lancent pour la première fois dans l’acquisition de leur résidence principale ». De quoi laisser plus que songeur …

Autre élément important : la capacité d’achat immobilier des futurs acquéreurs est fortement liée à leur âge. Moins d’un ménage sur cinq (18 %) âgé entre 25 et 45 ans et résidant en Ile-de-France est en mesure d’acheter un bien immobilier correspondant à ses besoins à Paris contre 47 % pour la classe d’âge des 45 / 60 ans et 55 % pour celle des plus de 60 ans.

Les villes dotées des prix les plus abordables pour les 25 / 45 ans sont Nancy (avec un taux de 71,0 %), Strasbourg (66,7 %), Rennes (63,2 %) et Toulouse (60,9 %).

Sources : Crédit Foncier, le Monde

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 15 septembre 2013

Partager cet article

Article de

42 commentaires

  1. IMMOBILIER 83 25 septembre 2013 à 14:42

    La pression s’amplifiant dans le sud est la superficie des biens immobiliers s’en trouve diminuée

    • lixou 20 mars 2014 à 12:19

      je ne vois pas plus de pression dans le sud qu’en region parisienne par exemple, d’ailleurs la zone la plus tendue en loi duflot ( http://www.la-loiduflot.org ) est la zone Abis dont la région parisienne fait justement partie.

  2. ABITASUD 30 septembre 2013 à 17:12

    Article intéressant, au delà des chutes de transactions, l’inéquation allonge la durée de détention des biens.

  3. ATHENA IMMO 3 octobre 2013 à 13:34

    Effectivement je confirme que la pression sur le littoral pose problème pour la population locale.

    • defiscalisation duflot 19 juin 2014 à 13:35

      Investir dans un projet immobilier neuf est un moyen sûr permettant de percevoir des revenus à long terme. On pourra en tirer de nombreux avantages à long terme : investissement sécurisé, réduction d’impôt, revenus défiscalisés…

    • conseil immobilier 23 juin 2014 à 13:14

      les verts et duflot c’est qu’un paquet de carrieristes hypocrites et bidons un peu comme la troupe a hervé morin et son vieux centre

  4. Défiscalisation Plus 30 octobre 2013 à 13:37

    Le pouvoir d’achat immobilier est en cours de discrimination jour après jour!!!
    Loi Duflot 2014

  5. Fany 1 novembre 2013 à 09:28

    Il faudrait revoir les taux afin que chacun puisse vendre ou acheter

  6. el gringo 8 novembre 2013 à 23:11

    Les taux immobiliers vont-ils pâtir de la dégradation de la note de la France?

    S&P a dégradé la note de la France, ce vendredi 8 novembre, le taux d’emprunt d’Etat pourrait donc remonter. Les banques déterminent le niveau des taux fixes des crédits immobiliers en fonction de ce taux.

    Les futurs acheteurs immobiliers ne se seront pas réjouis bien longtemps. Hier, jeudi 7 novembre, la BCE a décidé d’abaisser son principal taux directeur à 0,25%, laissant espérer une possible baisse des taux immobiliers jusqu’à la fin de l’année. Mais ce vendredi 8 novembre, Standard & Poor’s a dégradé la note la France. Une décision qui aura très certainement un impact sur les taux.

    “La décision d’abaisser la note de la France est un signal négatif pour les investisseurs qui pourraient percevoir la France comme un pays moins sûr que des pays notés AAA comme l’Allemagne, avec le risque que le taux d’emprunt d’Etat (OAT 10 ans) remonte alors même qu’il s’était stabilisé ces dernières semaines à un niveau bas (2,31 % hier)”, explique dans un communiqué Hervé Hatt, président de meilleurtaux.com.

    Et cette possible remontée de l’OAT 10 ans a une conséquence directe sur les taux immobiliers. “Les banques déterminent le niveau des taux fixes de crédit immobilier en fonction du taux de l’OAT 10 ans. Une hausse des taux de crédit est donc à prévoir”, précise Hervé Hatt.

    Des taux très bas

    Néanmoins, pas d’affolement. Il est important de rappeler que ces taux sont actuellement à un niveau bas. En effet, ils ressortent à 3,08% sur 15 ans, 3,39% sur 20 ans, et 3,75% sur 25 ans.

    De plus, “les banques pourraient ne pas répercuter totalement l’augmentation probable des taux d’emprunt, car elles disposent actuellement de marges convenables et avec un coût du risque maitrisé”, analyse Hervé Hatt.
    http://www.bfmtv.com/economie/taux-immobiliers-seront-ils-victimes-degradation-note-france-641822.html

  7. David asmi 9 décembre 2013 à 13:27

    Précisons aussi que l’investissement immobilier qui permet de développer son patrimoine, certes, mais également de loger des familles est également de plus en plus réservé à une élite.

    En effet il y encore 3 ou 4 ans les prix plus abordables, les banques qui prêtaient plus facilement et les loyers libres permettaient à bon nombres de contribuables (quelques soit leur lieu géographique d’habitation) de réaliser une telle opération.

    Actuellement ce n’est hélas plus le cas, alors même qu’il y a une réelle offre cause des stocks des promoteurs de programmes en loi duflot livraison 2014

    Ces programmes s’ils étaient accessibles au plus grand nombre contribueraient à répondre à la demande de logement locatif.

    Hélas, l’article le montre bien, si dans les grandes villes il est plus aisé de trouver des ménages financièrement capables de réaliser de tels achats, plus on s’enfonce dans les zones rurales, et moins nombreux sont ceux qui peuvent accéder à l’investissement immobilier.

    Il faudrait une vraie réforme du gouvernement concernant les lois de défiscalisation, une réforme plus juste….

  8. retrouvé le retour 10 décembre 2013 à 12:49

    “permet de……., mais également de loger des familles”. Il semble que cette remarque soit de bon sens, mais!! “l’investissement immobilier” c’est peut-être un peu plus que ça, immobilier de bureau par exemple, ou commercial, ou de vacances ou accession à la propriété, etc…

  9. hermann@appartements haut standing rabat 23 décembre 2013 à 13:42

    De plus en plus de gens iront vers le sud et moi je conseille d’ailleurs d’aller encore plus au sud…vers le Maghreb. Actuellement le Maroc est l’un des pays qui proposent des opportunités d’acquisition d’appartement de luxe à des prix relativement abordables. En plus avec le soleil qui est quasiment présent une bonne partie de l’année, vous y passerez de bons moments. La dernière fois, j’ai vu des offres interessantes pour appartements haut standing rabat. J’avoue que j’ai été conquis ! pour ne rien cacher, j’envisage mm d’en prendre dans quelques mois. Vu les prix, je pense qu’on peut se le permettre, notamment en tant que residences secondaires.

  10. La loi Duflot 2014 26 décembre 2013 à 18:15

    Un pouvoir d’achat immobilier qui diminue de jour en jour mais qui se compense tout de même avec les taux de crédits immobilier qui restent, encore aujourd’hui, très bas …

  11. el gringo 27 décembre 2013 à 14:38

    Evolution du taux OAT 10 ans en décembre sur le site de l’Agence France Trésor.

    Indice Tec 10 au 27 Décembre 2013 2.45 %

    Les valeurs du mois
    27 Décembre 2013 2.45 %
    24 Décembre 2013 2.40 %
    23 Décembre 2013 2.40 %
    20 Décembre 2013 2.38 %
    19 Décembre 2013 2.36 %
    18 Décembre 2013 2.34 %
    17 Décembre 2013 2.34 %
    16 Décembre 2013 2.33 %
    13 Décembre 2013 2.35 %
    12 Décembre 2013 2.33 %
    11 Décembre 2013 2.33 %
    10 Décembre 2013 2.34 %
    09 Décembre 2013 2.35 %
    06 Décembre 2013 2.35 %
    05 Décembre 2013 2.29 %
    04 Décembre 2013 2.25 %
    03 Décembre 2013 2.27 %
    02 Décembre 2013 2.27 %

    Sur Bloomberg, l’OAT 10 ans est même côté à 2.52%.
    http://www.bloomberg.com/quote/GFRN10:IND

    Les taux US à 10 ans viennent de dépasser les 3%.

    Une hausse de 1% des taux immobiliers représente 8% de capacité d’emprunt en moins sur un prêt à 20 ans.

  12. el gringo 27 décembre 2013 à 20:12

    L’OAT 10 ans finit à 2.58% (+0.09) sur le marché secondaire (Bloomberg). Les taux US pourrait monter à 3.75% dans un an (Reuters).

    Les taux longs continueront de monter en 2014

    * BCE et Fed maintiendront les taux courts proches de zéro
    * Les taux longs euro resteront corrélés aux taux américains

    La Réserve fédérale américaine aura attendu l’ultime réunion de son comité de politique monétaire (FOMC) cette année pour tracer la feuille de route sur les marchés de taux : réduction progressive (tapering) dès janvier des achats d’actifs mais maintien des taux courts (jusqu’à deux ans) à leurs niveaux actuels, déjà historiquement bas.

    Avec des taux directeurs proches de zéro au moins jusqu’en 2015, la Fed entend induire une hausse graduelle des taux longs et éviter un emballement des rendements qui remettrait en cause une croissance, certes plus solide qu’ailleurs dans le monde, mais qui reste faible.

    Cette clarification de la Fed a fait l’effet d’un anxiolytique sur des marchés saisis d’une profonde angoisse depuis que Ben Bernanke a indiqué en mai que la politique d’assouplissement quantitatif (QE) – consistant à acheter 85 milliards de dollars par mois d’obligations du Trésor américain et d’obligations adossées à prêts hypothécaires – serait progressivement réduite.

    Cette annonce a provoqué une brusque tension sur les marchés obligataires, qui s’étaient habitués à cette politique non conventionnelle d’injection massive de liquidités.

    Le rendement des Treasuries à 10 ans a pris 100 points de base (pdb) en un peu plus d’un mois pour s’inscrire à 2,61% le 25 juin, entraînant dans son sillage son équivalent allemand, le Bund dont le rendement s’est tendu dans le même temps de 64 pdb, à 1,81%, et celui de l’OAT française, de 78 pdb à 2,45%.

    Ce vendredi, le taux à 10 ans américain a atteint les 3% et celui du Bund 1,94%.

    Graphique des taux des emprunts européens et américain à 10 ans : r.reuters.com/kyv65v

    La Banque centrale européenne (BCE) – qui n’a pas procédé de la même manière que la Fed et dont le bilan a récemment diminué contrairement à celui de sa grande soeur américaine – dispose d’une marge de manoeuvre dans une zone euro, certes sortie de récession, mais dont la croissance est bien plus faible qu’outre-Atlantique.

    “Il faut commencer à penser que les taux longs, aujourd’hui sous 3% aux Etats-Unis, vont monter à 3,75% fin 2014″, a déclaré à Reuters Hervé Goulletquer, responsable mondial de la recherche marchés chez Crédit Agricole CIB.

    NORMALISATION ?

    Selon lui, les marchés obligataires sont guidés par deux facteurs : le “tapering” d’abord, puis la hausse des marchés actions, favorisés par des politiques monétaires qui, en tout état de cause, resteront accommodantes.

    Les taux courts resteront bas d’autant que le risque inflationniste semble lointain, l’inflation de part et d’autre de l’Atlantique étant en dessous de l’objectif de 2% de la Fed et de la BCE.

    “Le thème de la normalisation des politiques monétaires est un faux ami pour des raisons à la fois conjoncturelles et structurelles”, juge Pascal Blanqué, directeur des investissements (CIO) chez Amundi (voir ).

    Comme Hervé Goulletquer, il estime que les pays développés vont connaître une période relativement longue de reprise molle, y compris aux Etats-Unis.

    Le responsable de Crédit agricole CIB attribue la récente révision en hausse de la croissance du PIB américain, qui a euphorisé les marchés, à d’importants effets de stocks.

    “Contrairement à Christine Lagarde, on n’a pas très envie de changer nos prévisions de croissance”, ajoute-t-il faisant allusion aux déclarations de la directrice générale du FMI qui avait annoncé une telle révision des prévisions du FMI après cette publication.

    CA CIB s’en tient donc à sa prévision de 3%, en rythme annualisé, pour le T4 aux Etats-Unis.

    “La normalisation, on n’en est pas là même si c’est aux Etats-Unis que la situation est la meilleure”, ajoute-t-il.

    En zone euro, les professionnels s’attendent à une hausse des taux des pays du noyau dur qui demeurent corrélés aux taux américains et conseillent d’investir sur des maturités moyennes sur la courbe des emprunts d’Etat d’Italie et d’Espagne qui ont largement profité de l’appétit pour les actifs risqués (actions et crédit).

    Le 10 ans espagnol est passé de 4,53% fin mars à 4,22% aujourd’hui et le 10 ans italien de 4,8% à 4,21%.
    http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6N0K61RI20131227?sp=true

  13. retrouvé le retour 28 décembre 2013 à 00:01

    “une croissance, certes plus solide qu’ailleurs dans le monde, mais qui reste faible.”
    Au pays des aveugles le borgne us serait-il roi? On verra qui finalement tirera la fève.

  14. el gringo 30 décembre 2013 à 13:34

    Indice Tec 10 au 30 Décembre 2013 2.50 %
    http://www.aft.gouv.fr/articles/tec-10-du-jour_7124.html

    Sur le marché secondaire (diffusé par Bloomberg), l’OAT 10 ans côte 2.60% (+0.02). L’écart avec les obligations US à 10 ans (à 3.00% désormais) s’est réduit à 0.40% contre 0.64% pour les taux allemandes (1.96%).

  15. retrouvé le retour 31 décembre 2013 à 01:01

    OAT de 2.25 à 2,50 (voir 2,60) d’accord mais dans 10 ans! Faut-il encore sortir la calculette ? J’ai des doutes certains.
    Visiblement en cas de “coup dur”, les contrats avec les agences de l’état seront caduques

  16. Rubi 7 février 2014 à 14:00

    Bonjour,

    J’ai lu plusieurs articles de votre blog et je le trouve intéressant. Je tiens un blog dédié à l’immobilier, j’aimerais bien que vous veniez le visiter et me donner votre avis si cela vous intéresse. Voici l’adresse de mon blog : http://rubi.kazeo.com/. D’avance, merci à vous.

  17. AISM 12 mai 2014 à 18:01

    Paris et l’île de France en général me semblent les plus touchés par cet écart d’achat immobilier.
    C’est pour cela que de nombreux ménages s’éloignent et vont dans des villes comme Vendôme (Loir et Cher), à moins de 45 min de Paris Montparnasse en TGV…

  18. vente immobilier 3 juin 2014 à 15:13

    La pression se concentre sur l’île de France…

  19. Immobilier maroc 17 octobre 2014 à 09:04

    el gringo: merci pour le partage du l’évolution du taux OAT 10 ans, c’est un très bon information qui m’est d’un grand intérêt.

  20. Casadiaa 3 décembre 2014 à 13:09

    Casadiaa des villas de luxe à bouskoura à partir de 5.950.000 Dh
    https://www.casadiaa.ma

  21. Immobilier en Tunisie 8 avril 2015 à 17:19

    Merci les amis pour le partage des information, c’est très intéressant.

  22. Marine 15 septembre 2015 à 15:49

    Bonjour,
    Avec la baisse des taux de crédits l’achat de bien intéresse quand même une cohue de particuliers et d’investisseurs, surtout lorsqu’il s’agit d’une grande opportunité à saisir. Il existe à Arles une agence immobilière qui propose des maisons à vendre au meilleur prix.

  23. retrouvé le retour 15 septembre 2015 à 20:59

    ” à Arles ” = en Arles ?

  24. Zelma 26 janvier 2019 à 10:39

    Monetary advisors enterprise is folks business.

  25. Stacie 26 janvier 2019 à 18:04

    Heya i am for the first time here. I found this board and I find It really helpful & it helped me
    out a lot. I am hoping to offer one thing again and
    aid others like you aided me.

  26. Norman 26 janvier 2019 à 23:00

    This is true for funding advice as properly.

  27. brazilian steakhouse san jose 27 janvier 2019 à 01:08

    Hi, this weekend is fastidious designed for me, because
    this time i am reading this enormous educational paragraph here at my house.

  28. Ilene 27 janvier 2019 à 05:09

    Greetings! I’ve been following your site for some time now and finally
    got the bravery to go ahead and give you a shout out from Atascocita Tx!
    Just wanted to tell you keep up the excellent job!

  29. Aileen 28 janvier 2019 à 07:27

    A monetary advisor is your planning partner.

  30. Leon 3 février 2019 à 01:16

    Thank you on your curiosity in Investment Advice.

  31. Roland 8 février 2019 à 07:28

    And that is an funding threat worth taking.

  32. Melba 10 février 2019 à 15:34

    Thanks for your interest in Investment Advice.

  33. Clifford 12 février 2019 à 01:34

    All forms of investments come with certain dangers.

  34. Aileen 15 février 2019 à 01:19

    And this is an investment risk value taking.

  35. Gordon 15 février 2019 à 02:18

    That is true for funding advice as effectively.

  36. Tahlia 16 février 2019 à 01:57

    Thanks for your interest in Investment Recommendation.

  37. Pansy 16 février 2019 à 02:03

    Now it’s time to pick your particular investments.

  38. Priscilla 19 février 2019 à 03:41

    A monetary advisor is your planning companion.

  39. Antonietta 19 février 2019 à 05:36

    All types of investments include sure dangers.