Le Blog Finance

Cahuzac : l’arbre qui cacherait la forêt ?

Jérome Cahuzac serait-il au final un bouc émissaire « idéal » pour nombre de personnes impliquées comme lui dans de sombres malversations ?
Pierre Condamin-Gerbier, un ancien cadre de l’établissement financier suisse Reyl et Cie, témoin dans l’enquête dans l’affaire Cahuzac, a affirmé jeudi devant une commission parlementaire disposer d’une liste “d’une quinzaine” de noms d’ex-ministres ou d’actuels ministres détenteurs d’un compte en Suisse. Ajoutant que l’ancien ministre n’aurait été qu’un “fusible”.

Précisons que Pierre Condamin-Gerbier et Nicolas Forissier, ancien banquier d’UBS, ont été auditionnés à l’Assemblée dans le cadre du projet de loi de lutte contre la fraude fiscale  présenté après l’éclatement de l’affaire Cahuzac.

Pierre Condamin-Gerbier a par ailleurs indiqué que les documents constituant « des éléments de preuve”, avaient été remis à “une partie tiers”. Considérant au final qu’il s’agit non pas d’un mensonge d’un homme mais d’un « mensonge d’un système et d’un Etat”.
Interrogé sur une éventuelle publication au grand jour des noms de la liste qu’il affirme détenir, l’ancien banquier a répondu qu’il attendait « le bon moment pour le faire”, estimant que la période opportune serait celle qui “aura le moins de répercussions » pour lui et sa famille.
Benoît Hamon, ministre délégué à l’Economie sociale, a demandé pour sa part que Pierre Condamin-Gerbier “donne sa liste” à la justice.
Le député PS Yann Galut, le rapporteur du projet de loi de lutte contre la fraude fiscale, qui a interrogé entendu à huis clos Nicolas Forissier, lequel a dénoncé des pratiques de la banque suisse UBS, et Pierre Condamin-Gerbier, a indiqué que ce dernier avait déclaré avoir “eu connaissance d’hommes politiques, sans citer ni leur appartenance, ni leur sensibilité qui, d’après lui, auraient pratiqué cette évasion fiscale“.
Ajoutant que l’ancien banquier avait ajouté vouloir réserver ses déclarations aux autorités judiciaires. Précisant qu’aucun nom n’avait été cité par deux anciens banquiers interrogés.
“Nous ne sommes pas entrés dans le détail mais il nous a confirmé, sans nous dire ‘c’est l’actuel ou l’ancien gouvernement’, que c’était un système généralisé qui touchait une minorité d’élus qui avaient des postes importants de notre République”, a par ailleurs précisé Yann Galut.
Selon François de Rugy, le co-président du groupe écologiste, Pierre Condamin-Gerbier et Nicolas Forissier auraient dit avoir découvert un système “industriel” de “fuites et d’évasions fiscales”, l’un d’eux parlant de “pillage de notre épargne par la Suisse”.
Ajoutant que tous les deux ont été “extrêmement précis” en ce qui concerne les méthodes mises en place afin de prospecter une certaine clientèle en France, de l’approcher, en vue d’aboutir au final à l’ouverture de comptes en Suisse via des intermédiaires ou des pratiques totalement illégales.
Pierre Condamin-Gerbier et Nicolas Forissier auraient par ailleurs estimé cette évasion fiscale à “plusieurs milliards d’euros par an”, ajoutant que “toutes les banques suisses” y participaient.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  - 15 juin 2013

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. Elisabeth Studer 16 juin 2013 à 22:45

    Le document cité par la radio française Europe 1 dans le cadre de l’enquête en France sur la banque suisse Reyl est un faux, a annoncé dimanche à l’AFP l’établissement genevois, disposé à fournir des preuves aux autorités judiciaires. “A la suite de l’évocation par Europe 1 sur son antenne le vendredi 14 juin et de sa publication sur son site internet d’un document qui émanerait de notre groupe et étayerait les affirmations de M. Pierre Condamin-Gerbier nous concernant, nous avons procédé à une vérification approfondie de nos archives”, explique la banque Reyl dans un communiqué.

    “Il en ressort sans l’ombre d’un doute que le document (…) a été grossièrement falsifié, dans le but d’en altérer le contenu et la signification”, assure-t-elle. La banque genevoise assure avoir “les moyens de démontrer cette falsification et tient les éléments de preuves à la disposition des autorités judiciaires qui pourraient les lui demander, sans préjudice des actions qu’elle pourrait elle-même intenter”.

  2. ES 16 juin 2013 à 22:47

    L’ex-banquier suisse Pierre Condamin-Gerbier a assuré connaître une quinzaine de personnalités politiques françaises, dont des “très grands noms”, ayant ou ayant eu un compte bancaire en Suisse. Il a fait ces déclarations lors d’un entretien paru dans le “Journal du Dimanche”.

    Cet ancien cadre de la banque Reyl & Cie, mise en cause dans l’affaire qui a provoqué la chute du ministre socialiste du Budget Jérôme Cahuzac, a déjà été entendu par des juges d’instruction français.

    “Je peux simplement dire aujourd’hui qu’il y a dans cette liste de très grands noms de la politique française, des gens que l’on est habitué à voir sur les écrans de télévision”, a-t-il déclaré dans une interview publiée par le Journal du Dimanche (JDD).

    “Un membre éminent de l’actuel gouvernement”

    “Il s’agit de personnages beaucoup plus familiers du grand public que ne l’était Jérôme Cahuzac”, a-t-il ajouté. Pierre Condamin-Gerbier, qui est un militant de l’UMP a dit ne pas avoir décidé, “pour l’instant”, la façon dont il rendra publique cette liste.

    “J’attends que des conditions soient réunies, notamment en termes de protection et de sécurité pour ma famille”, a précisé l’ancien banquier. Pierre Condamin-Gerbier avait déjà fait état de cette liste jeudi devant une commission parlementaire mais sans autre précision.

    Selon le journaliste Antoine Peillon, spécialiste de l’évasion fiscale au quotidien catholique “La Croix”, la liste compte des personnalités de gauche comme de droite “ainsi qu’un membre éminent de l’actuel gouvernement”.

    Ministres dans l’expectative

    Le frère du journaliste, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon, a déclaré dimanche sur Canal+ n’avoir “aucune information” sur l’identité de ces personnalités.

    “Nous avons 50 ans passés, et chacun a sa profession, ses responsabilités”, a-t-il souligné. “Nous veillons chacun dans notre travail à ne pas avoir de liens sur toutes ces affaires. Un journaliste doit avoir sa liberté, un ministre ses responsabilités dans ces affaires”, a-t-il ajouté.

    Interrogé dimanche sur la présence d’un membre du gouvernement dans la liste de ces personnalités, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a dit ignorer si c’était le cas. Il revient “d’apporter les preuves plutôt que lancer à la cantonnade des soupçons”, a-t-il déclaré lors de l’émission Le Grand Jury, RTL, LCI et Le Figaro.

    (ats / 16.06.2013 21h55)

  3. Stefanie 25 janvier 2019 à 23:17

    Right now it seems like Expression Engine is the top blogging platform available right now.
    (from what I’ve read) Is that what you are using on your blog?

  4. Antoinette 26 janvier 2019 à 03:30

    This is true for funding advice as properly.

  5. Linwood 26 janvier 2019 à 10:32

    Now it’s time to decide your particular
    investments.

  6. Alycia 27 janvier 2019 à 02:21

    All forms of investments include certain dangers.

  7. Jeanett 27 janvier 2019 à 04:42

    I got this site from my pal who informed me on the topic of this web page and at the moment this
    time I am visiting this web site and reading very informative articles here.

  8. Roxanna 27 janvier 2019 à 12:54

    Consider investments that supply instant annuities.

  9. Leia 27 janvier 2019 à 16:52

    Its like you learn my thoughts! You appear to understand so much approximately
    this, like you wrote the guide in it or something. I believe
    that you simply can do with a few p.c. to power the message
    house a bit, however other than that, this is magnificent blog.
    A great read. I will definitely be back.

  10. Carrol 27 janvier 2019 à 18:06

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  11. Christie 27 janvier 2019 à 22:14

    Thank you to your interest in Investment Advice.

  12. Louvenia 27 janvier 2019 à 22:24

    A financial advisor is your planning associate.

  13. Danuta 3 février 2019 à 01:50

    This is true for investment advice as nicely.

  14. Jeremy 7 février 2019 à 07:10

    And this is an investment danger value taking.

  15. Jennie 9 février 2019 à 03:29

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  16. Adell 9 février 2019 à 03:35

    All kinds of investments include sure dangers.

  17. Reynaldo 10 février 2019 à 16:32

    Now it’s time to pick your specific investments.

  18. Neal 19 février 2019 à 02:58

    And that is an funding danger value taking.