Le Blog Finance

Du blé OGM de Monsanto  importé en Europe ?

Le blé OGM de Monsanto avancerait-il masqué ? C’est en tout cas ce que laisserait entendre la Commission européenne.  Cette dernière vient en effet de recommander jeudi aux pays membres de l’UE de mener des contrôles sur les importations de blé américain.
Ces inquiétudes s’avèrent justifiées par la découverte d’une variété génétiquement modifiée mise au point par le groupe Monsanto mais non homologuée dans un champ de l’Oregon.

La Commission a informé les États membres par le biais du Système communautaire d’alerte rapide pour l’alimentation (RASFF), leur recommandant de tester les importations de blé tendre blanc.  Si le résultat s’avère « positif », le lot incriminé ne sera pas mis sur le marché.

L’Union européenne réagit ainsi à l’annonce faite le 29 mai par l’USDA – ministère de l’Agriculture US – lequel a confirmé sur son site internet  que du blé génétiquement modifié résistant au Roundup avait été retrouvé dans l’État de l’Oregon.

Après avoir fait analyser plusieurs échantillons par ses laboratoires, l’USDA a ainsi précisé dans un communiqué de presse que « les analyses indiquent la présence de la même variété de blé résistant au glyphosate que celle que Monsanto avait été autorisé à expérimenter en champs entre 1998 et 2005 ».
Ce blé GM avait en effet été expérimenté sur plus de 4000 hectares entre 1998 et 2005 dans 16 États : Arizona, Californie, Colorado, Floride, Hawaï, Idaho, Illinois, Kansas, Minnesota, Montana, Nebraska, Dakota du Nord, Oregon, Dakota du Sud, Washington et Wyoming. Dans l’Oregon, huit essais en champs ont été menés entre 1999 et 2001.
La présence de ce blé GM avait quant à elle été signalée à l’USDA par un scientifique de l’Université de l’État de l’Oregon. Ce dernier ayant été lui-même prévenu par un agriculteur qui n’avait pu détruire le blé repoussant entre ses récoltes, même en faisant appel à du Roundup.

Le Center for Food Safety a quant à lui demandé un moratoire sur les essais en champs de PGM tant que les circonstances et l’ampleur de cette contamination ne seront pas déterminées.

Précisons que le blé tendre blanc représente 80% des volumes globaux de blé importés annuellement par l’UE, lesquels se chiffrent à un million de tonnes, l’Espagne étant le principal acheteur.
A l’heure actuelle, aucun type de blé génétiquement modifié n’est autorisé à la vente ou à la production, tant aux États-Unis qu’ailleurs.

Souhaitant assurer la protection des consommateurs européens, la Commission a par ailleurs demandé au ministère américain de l’Agriculture (USDA) de vérifier si des exportations de blé vers l’Europe auraient pu être affectées, et de l’en informer le cas échéant.

En tout état de cause, le dossier sera examiné le 10 juin prochain lors du Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, composé de représentants des 27 pays européens.

Reste que le ministère de l’Agriculture US ne semble pas inquiet outre mesure, annonçant que « la détection de cette variété de blé ne pose aucun problème de sécurité sanitaire ». Se basant pour ce faire sur l’avis de la Food and Drug administration (FDA), l’organe en charge de l’évaluation sanitaire des PGM.

Certes, l’USDA annonce vouloir comprendre « les circonstances et l’ampleur de cette situation et comment cela a pu se produire. Affirmant qu’elle allait déployer « toutes les ressources nécessaires à cette enquête ». Tout en rappelant que la loi sur la protection des végétaux prévoit des pénalités importantes (pouvant atteindre le million de dollars) en cas d’infractions graves.

Rappelons toutefois que selon le site infogm.org, la contamination semble être une des stratégies employées par Monsanto pour obtenir les autorisations commerciales et la diffusion des variétés transgéniques.  Stratégie qui aura déjà « fait ses preuves » au Brésil avec les variétés de soja Roundup Ready venues d’Argentine, ou en Inde avec le coton Bt. 

Si après plus d’une décennie « d’efforts » de Monsanto, le blé OGM est sur le point d’être autorisé, les pays importateurs de blé ne l’entendent pas de la sorte.  Or, 90% du blé cultivé dans l’Oregon est destiné à l’exportation …

Au final, la situation pourrait être à l’origine d’une importante hausse des cours, les volumes incriminés devant être retirés du marché. Un des buts de « l’opération » ? Il n’est pas interdit d’y penser … alors que le Japon a d’ores et déjà annoncé son intention de bloquer les importations de blé en provenance des États-Unis, affirmant ne pas vouloir risquer d’importer des blés contaminés.

De son côté, Monsanto a tenu à rappeler dans un communiqué « avoir arrêté le développement des variétés de blé GM en mai 2004 suite à l’annonce faite par le Bureau du Blé Canadien, le plus important négociant en blé, que les dix plus gros marchés de blé, comme le Japon, le Royaume-Uni, ou la Malaisie, n’accepteraient pas ces variétés ».

Sources : AFP, USDA, infogm.org

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 30 mai 2013

Partager cet article

Article de

19 commentaires

  1. Magda 26 janvier 2019 à 11:46

    Financial advisors enterprise is individuals business.

  2. Maude 26 janvier 2019 à 13:28

    A financial advisor is your planning companion.

  3. Errol 26 janvier 2019 à 21:18

    Hello, its fastidious article concerning media print, we
    all understand media is a impressive source of data.

  4. Leia 26 janvier 2019 à 21:53

    This is true for funding recommendation as effectively.

  5. Tamela 26 janvier 2019 à 22:30

    My brother suggested I might like this website. He was once totally right.
    This submit truly made my day. You cann’t believe simply how a lot
    time I had spent for this info! Thanks!

  6. Flossie 27 janvier 2019 à 06:30

    And this is an investment risk worth taking.

  7. Mittie 27 janvier 2019 à 11:19

    Now it is time to choose your particular investments.

  8. Morgan 28 janvier 2019 à 01:07

    Investors do pay direct and indirect prices.

  9. Ken 28 janvier 2019 à 08:23

    Thanks to your interest in Funding Recommendation.

  10. Isabelle 5 février 2019 à 17:50

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  11. Lakesha 7 février 2019 à 05:00

    And that is an funding risk value taking.

  12. Sunny 7 février 2019 à 07:16

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  13. Dannie 7 février 2019 à 07:52

    Contemplate investments that supply immediate annuities.

  14. Eve 11 février 2019 à 01:33

    All varieties of investments include certain risks.

  15. Lindsey 11 février 2019 à 03:24

    Monetary advisors enterprise is individuals enterprise.

  16. Stevie 12 février 2019 à 01:11

    A financial advisor is your planning companion.

  17. Lakeisha 12 février 2019 à 03:06

    Buyers do pay direct and indirect costs.

  18. Vern 12 février 2019 à 07:05

    And that is an funding risk worth taking.

  19. Jolene 18 février 2019 à 02:41

    And this is an investment threat value taking.