Le Blog Finance

Médicaments génériques : les labos US financent la guerre entre concurrents

Pour faire face à la concurrence des génériques  sur le marché, les laboratoires américains semblent avoir trouvé la parade : diviser pour mieux régner.
Et pour cela, ils sont prêts à tout ou presque … à savoir payer leurs concurrents pour que ces derniers mettent des bâtons dans les roues de leurs propres concurrents. Quand on vous disait que rien n’arrête le progrès ici-bas … Au final, le « service » pourrait rapporter plus que la « production » elle-même.

La Commission fédérale du commerce (FTC) indique ainsi dans son rapport annuel concernant l’exercice – lequel a pris fin le 30 septembre 2012 – que 40 accords, portant sur 31 médicaments de marques, contenaient des clauses entraînant le versement de sommes à des fabricants de génériques ainsi que des restrictions sur la date de mise sur le marché des versions génériques.

Un chiffre loin d’être anodin alors que les 31 médicaments concernés représentent 8,3 milliards de dollars de chiffres d’affaire annuel.

Certes, les laboratoires US n’ont pas inventé la pratique – laquelle répond au doux nom de pay-for-delay (payer pour retarder), mais ont “usé” fortement de la méthode en 2012, “seuls” 19 accords allant dans ce sens n’ayant été comptabilisés en 2011.

En réponse aux sévères critiques des autorités de la concurrence américaines, les fabricants de génériques répondent pour leur part que les accords financiers sont un moindre mal, ces derniers leur permettant en quelque sorte d’économiser des frais d’avocats. La bataille qui fait rage sur les brevets conduisent en effet bien souvent à des procédures judiciaires aussi interminables que coûteuses.

La FTC note quant à elle que les accords financiers incriminés retardent en moyenne de 17 mois l’arrivée des génériques concernés sur le marché. Une situation qui induit un important manque à gagner pour les consommateurs, la différence de prix entre un médicament de marque et un générique pouvant peut atteindre 90%.

Sources : AFP, FTC

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 20 janvier 2013

Partager cet article

Article de

Commenter cet article