Le Blog Finance

La Bourse de Milan dégringole, impactée par les pétrolières

La Bourse de Milan  a subi un net revers  mercredi, dégringolant de plus de 3% en fin d’après-midi.  Les mauvaises performances des groupes énergétiques Saipem et Eni  et de la banque  BMPS  auront sérieusement impacté la place boursière.

Quelques  heures avant la clôture, l’indice vedette FTSE Mib chutait ainsi de 3,47% à 17.270,69 points.

Une tendance  en grande partie  due   à un avertissement sur ses résultats  publié  par Saipem (groupe Eni), société italienne d’ingénierie et exploration pétrolière. Lequel  a  tout de même fait  dégringolé  le titre de  34,75%, l’action s’échangeant  désormais à 19,87 euros.

Mardi, Saipem avait d’ores et déjà laissé entendre que son résultat d’exploitation 2012 serait inférieur de 6% aux prévisions initiales, à 1,5 milliard d’euros. Raisons invoquées : un ralentissement dans le secteur ingénierie et construction.  Rappelons toutefois qu’en décembre dernier,  le  patron du groupe, Pietro Franco Tali, avait dû démissionner dans le cadre d’une enquête pour des soupçons de corruption en Algérie.

Saipem affiche d’emblée que 2013 sera une année difficile, s’attendant à un résultat d’exploitation à  hauteur de  750 millions d’euros. Le groupe relève anticipe en effet l’arrivée à expiration de contrats à forte marge  ainsi  que l’entrée en  vigueur  de contrats signés pendant une période de marché beaucoup plus concurrentielle, notamment ceux établis entre 2009 et 2011.

Un  discours  qui  pourrait signifier plus largement  que la nette progression des carnets de commande des sociétés d’ingénierie pétrolière depuis la crise ait été conduit au détriment  des conditions commerciales, situation  qui pourrait impacter  le niveau des marges réalisées pour les prochaines années.

Petite lueur  au bout du tunnel : le groupe table sur une  forte reprise  en 2014, histoire  peut-être de  faire patienter les actionnaires.

A noter également   que  la Consob, la commission italienne des opérations de Bourse,  lançait parallèlement une enquête sur un placement d’actions de Saipem intervenu juste avant ce  profit warning lancé par le groupe parapétrolier.

Selon  une source  proche du dossier, la  Consob étudie  à l’heure actuelle  les mouvements anormaux du cours liés au placement d’une participation effectuée lundi avant l’annonce de l’avertissement. Précisons que  mardi, trois traders avaient fait état d’un placement sur le marché d’une participation d’environ 2,3%.

S’agissant   de  Banca Monte dei Paschi di Siena (BMPS),  le titre   reculait  à nouveau,   après uen légère accalmie enregistrée  ces  derniers jours,  perdant  8,04% de sa valeur  à 0,246 euro.

Le   3e groupe bancaire du pays doit faire face à une  situation tumultueuse, empêtré  dans  contrats douteux mis en place par son ancienne direction.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth STUDER – www.leblogfinance.com – 30 janvier 2013

Partager cet article

Article de

Commenter cet article