Le Blog Finance

Le cours de l’or à un plus bas depuis août 2012

L’année 2012 ne s’achève pas  sur une  note optimiste  pour le cours de l’or. Ce dernier a en effet chuté de près de 4% durant la semaine qui vient de s’écouler.

Les  prix sont même  tombés  à leur plus bas niveau en quatre mois.

Raisons  premières invoquées  par les  analystes : les investisseurs  demeurent largement inquiets  du prochain choc fiscal qui pourrait  atteindre les Etats-Unis,   alors que les débats concernant  le  budget US  n’ont pas  eu de réelles  avancées.

Un  contexte  de  nature  à favoriser la prise de bénéfices avant la fin de l’année.

Ainsi, le prix de l’once d’or  aura  perdu jusqu’à 70 dollars au cours de la semaine, chutant même jeudi jusqu’à 1635,70 dollars, un niveau aussi  bas n’ayant  plus été  observé depuis le 22 août  dernier.

Malgré un affaiblissement du dollar de  nature  à rendre plus attractifs les achats d’or  libellés dans la monnaie américaine,  les  observateurs  auront noté l’action  continue  d’investisseurs  spéculatifs, ces derniers inondant les  marchés de  leurs ordres de vente,  bien au delà des mouvements issus d’acheteurs opportunistes attirés  par la baisse des cours.

Certains  analystes  expliquent  la situation par le maintien de la tendance  initiée  la semaine dernière à la suite  de la publication  d’indicateurs économiques encourageants en Chine et aux Etats-Unis, lesquels auront  largement diminué  les  perspectives  de valeur refuge qu’offrait  l’or ces temps derniers.

A  noter  également   qu’en l’absence  de compromis entre démocrates et républicains  sur le dossier  budget US d’ici fin décembre,  une cure d’austérité forcée   devrait entrer en vigueur dès le  début de l’année 2013. Contexte de  nature à précipiter le pays  dans une grave récession. Redoutant une telle  situation,   les investisseurs préfèrent d’ores et déjà à se délester d’actifs financiers -  l’or  en faisant  partie – afin de se procurer des liquidités.

Certains  experts  tels ceux  de CPM Group  notent  toutefois que même un compromis budgétaire pourrait s’avérer négatif pour le marché de l’or.  Un  accord  obtenu in extremis  entre démocrates  et républicains devrait en effet en toute logique entraîner  une baisse des dépenses publiques et des hausses d’impôts qui pourraient  conduire à une  déflation via une baisse générale des prix des biens de consommation, contexte de nature à peser  également sur l’économie.

Autre  élément à prendre  en compte : le prix de l’or a franchi cette semaine à la baisse le cours moyen des 200 derniers jours, ce seuil technique  étant largement suivi  par les courtiers.  Son franchissement aura  donc logiquement déclenché des rafales d’ordres de ventes.

Au final, sur le London Bullion Market, l’once d’or aura  achevé la semaine à 1651,50 dollars vendredi au fixing du soir contre 1696,25 dollars  vendredi  de la semaine dernière.

Sources : AFP, Reuters, CPM Group

Elisabeth STUDER – www.leblogfinance.com – 23  décembre 2012

Partager cet article

Article de

Commenter cet article