Le Blog Finance

Pétrole : le cours dopé par les stocks US

Le  prix du baril  a achevé  la journée de  mercredi en hausse  à New York, les investisseurs réagissant  à une baisse imprévue des réserves de brut aux Etats-Unis.

La  trêve entre Israël  et le Hamas (Palestine) n’aura  pas  permis  de  contrebalancer la  tendance, même  si pourtant  une telle annonce   permet de  diminuer la prime de risque  sur les marchés pétroliers.  Les courtiers   semblent en effet    quant à la pérennité  d’un tel accord.

Alors  que Thanksgiving s’approche à grands pas, synonyme de  fermeture  de la Bourse à New York, les opérateurs hésitent à parier à la baisse, alors  que  les violences pourraient reprendre avant la reprise des échanges vendredi. Rappelons  en effet  que le Nymex sera fermé jeudi toute la journée et vendredi après-midi.

Au final, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier aura   progressé de  63 cents à 87,38 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Parallèlement à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance clôturait  à 110,86 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,03 dollar par rapport mardi dernier.

La plupart des  analystes considèrent  que la  hausse du cours du baril  est directement liée à la baisse des réserves de brut aux Etats-Unis, alors  même  que  les investisseurs  n’avaient pas anticipé  une telle tendance.
Mercredi, le Département de l’Energie américain (DoE) a fait état  d’une  progression  des stocks US de 1,5 million de barils sur la semaine achevée le 16 novembre,  les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablant quant  à eux  sur une hausse  limitée  à 800.000 barils.
Sources : AFP, ats

Elisabeth STUDER – www.leblogfinance.com – 21  novembre 2012 -

Partager cet article

Article de

Commenter cet article