Le Blog Finance

Liban : soutien de François Hollande face à l’hégémonie de la Syrie

Faisant halte au Liban dimanche, François  Hollande  a   rencontré à Beyrouth   son homologue libanais  Michel Sleiman.

A  cette  occasion,  il a tenu témoigner le soutien de la France  face aux risques de déstabilisation du Liban  du fait  de  la crise  qui  sévit en Syrie voisine  …  alors  que pourrait faire rage une nouvelle guerre des pipelines … et un conflit gazier autour des fabuleuses ressources du gisement de Leviathan

“La France ne ménagera aucun effort pour garantir au Liban son indépendance, son unité et sa sécurité”, a ainsi affirmé François Hollande lors d’une conférence de presse conjointe avec Michel Sleimane.

Soulignant   par ailleurs que la France était déterminée “à s’opposer de toutes ses forces à toutes les tentatives de déstabilisation”.

François Hollande a également affirmé que les auteurs de l’attentat ayant tué le chef de la Sécurité libanaise le 19 octobre d ernier ne bénéficieraient d’aucune “impunité”, proposant   « tout le  concours  de la France » pour retrouver les auteurs de “cette lâche agression”.

“Il ne peut y avoir d’impunité pour les assassins de Hariri et de  al-Hassan”, a-t-il poursuivi, faisant référence à l’ancien Premier ministre libanais assassiné en 2005 et au récent attentat.

“Les Libanais doivent savoir que nous sommes à leurs côtés”, a encore affirmé François Hollande, après avoir évoqué les “inquiétudes” et “mobilisations” ayant eu lieu après l’attentat du 19 octobre à Beyrouth.

Il semble donc   que  la France  ne souhaite  pas se laisser faire face aux  comportements hégémoniques   de la Syrie voisine, situation  que pourrait fortement exacerber  la montée  des extrémismes.  Celle-ci pouvant être  une des conséquences de  la  stratégie  du chaos que mènent actuellement les Etats-Unis.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth  STUDER – 4 novembre 2012-

www.leblogfinance.com

 

 

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. Nenuphar 5 novembre 2012 à 12:54

    ” La strat

  2. Elisabeth Studer 5 novembre 2012 à 21:27

    Allez , d

  3. Elisabeth Studer 5 novembre 2012 à 21:31

    A lire