Le Blog Finance

Le cours du pétrole plombé par le mur budgétaire US

Le prix du baril aura chuté de près de 1% mercredi, les marchés s’inquiétant d’une hausse importante des stocks d’essence et de ce que la presse US appelle le « mur budgétaire » ou « fiscal cliff «    : la concomitance en début 2013 de la fin des exonérations fiscales décidées sous la présidence de George Bush et prolongées de 2010 à 2012 et la mise en oeuvre de coupes budgétaires prévues par l’accord de 2011 sur le relèvement du plafond de la dette. Mesures de nature à plomber la croissance US et donc limiter la demande énergétique.

Ainsi, sur le Nymex, le contrat janvier sur le brut léger américain (WTI) a cloturé en baisse de 69 cents, chutant de 0,79%, à 86,49 dollars le baril.

Parallèlement à Londres, le Brent cédait 0,35 cents, soit 0,32%, s’échangeant à 109,52 dollars.

Dans des propos destinés à rassurer les investisseurs, le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner a toutefois affirmé mercredi avoir bon espoir d’aboutir à un accord budgétaire avec la Maison blanche, indiquant que son parti était prêt à discuter des recettes fiscales si les démocrates acceptaient une réduction des dépenses.

Selon les estimations du Congressional Budget Office, l’organisme parlementaire de contrôle des finances publiques, en l’absence d’accord, l’apparition simultanée de hausses d’impôts et de baisse des dépenses publiques – estimée globalement à 600 milliards de dollars – pourrait conduire à nouveau les Etats-Unis vers la récession.

S’agissant des stocks de pétrole, autre facteur de nature à plomber les cours, précisons que les stocks d’essence ont progressé de 3,87 millions de barils, les économistes tablant quant à eux sur une hausse de 900.000 barils.

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Crook 30 novembre 2012 à 06:49

    I wish I could puede you live. Ever since the moment We met you’ll nothing is actually the same.Appreciate your being who you really are! Greetings from Mexico!

Commenter cet article