Le Blog Finance
A la une

Etats-Unis : Texas et Louisiane réclament la sécession

Cela pourrait être  un poisson d’avril, mais ce n’est pas du tout le cas :   en guise  de présent  pour fêter   sa ré-élection, Barack Obama  vient de recevoir un cadeau pour  le moins empoisonné :  une pétition en ligne, en faveur  de la sortie des Etats du Texas et de la Louisiane de  la fédération des États-Unis.

Les deux  Etats  n’ont ni plus ni moins fait  que surfer sur la politique  électoraliste  du candidat Obama, respectant le programme «We The People»  mis  en œuvre par l’administration présidentielle.  Laquelle  s’est engagée à répondre à toutes les initiatives de la communauté recueillant 25.000 signatures, en 30 jours.  Ce qui est le cas.

Les  éléments mis  en avant par les pétitionnaires :  leur mécontentement face à  la politique du gouvernement fédéral. Ce  faisant, ils lui demandent ni plus ni moins d’accéder, pacifiquement, à leur indépendance.

En tout état de cause  la  pétition sur l’indépendance du Texas a d’ores et déjà recueilli plus de 60.000 signatures, depuis le 9 novembre  dernier.

Rappelons   à toutes  fins  utiles que l’indépendance est désormais réclamée par une vingtaine d’Etat dont New Jersey, Arkansas, Ocklahama et New York.

Reste  qu’une  sécession  du Texas pourrait  grandement impacter  l’économie américaine …  laquelle n’a  décidément pas besoin de cela,  l’Etat  étant  réputé  pour ses  pétroliers texans.

La pétition  récemment  envoyée  à Obama  pourrait tout  « simplement » avoir pour but de lui signifier  qu’il faudra  désormais  jouer  avec le lobby pétrolier.

Le nouveau mandat  d’Obama s’annonce décidément sur les auspices  de  l’affrontement des lobbies US, notamment entre lobby  bancaire avec Goldman Sachs, lobby pharmaceutique  et  lobby pétrolier.  Le lobby militaire ne manquant pas à l’appel.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article