Le Blog Finance
A la une

Clôture CAC 14/11/12 : 3400 (-0.89%)

Clôture CAC 14/11/12 : 3400 (-0.89%)

La séance d’hier, à l’image de celle de vendredi, laissait entrevoir un possible rebond. Mais comme lundi, le CAC s’est montré aujourd’hui incapable de transformer l’essai, malgré une tentative ce matin contre les 3435.

Nous voilà de retour donc pour un nouveau tour au sein d’un mini trading range en place depuis jeudi dernier, lui même au sein d’un trading range bien plus large en place depuis le mois d’août…

Quand et dans quel sens se fera la sortie ? Difficile à dire de façon précise, mais le biais reste pour l’instant haussier, au moins tant que nous sommes au dessus de l’oblique verte voire de l’oblique bleue claire et de la zone des 3300 pts. Une sortie haussière peut donc être pour l’instant privilégiée, et ne devrait dans ce contexte plus trop tarder, sachant que les obliques vertes et bleu clair se rapprochent sérieusement.

Une sortie baissière ne doit toutefois pas être exclue, et pourrait elle aussi intervenir rapidement comme dans quelques semaines. La déterminations d’objectifs sera par contre dans ce cas là plus délicate.

Pour en revenir au très court terme et à la séance de demain, la pression repasse de nouveau sur les acheteurs, mais les seuils à surveiller restent globalement les mêmes. L’oblique verte sera un peu plus haute, sur les 3385, mais on ne pourra occulter la zone de soutien des 3375 correspondant aux points bas de vendredi et mardi. Ce n’est qu’en dessous que la baisse pourrait s’accélérer, direction les 3350 puis sans doute la zone des 3300/3305 pts où se trouvent l’oblique bleu clair et le support violet.

A la hausse, c’est toujours la zone des 3435 qui restera la principale résistance à franchir pour envisager un retour de la hausse. Les 3405/3415 serviront de résistance intermédiaire.

 

A lire également :
Analyse CAC 13/11/12
Analyse Dow 13/11/12
Analyse Nasdaq 13/11/12

Partager cet article

Article de

Gestionnaire de portefeuille sous mandat et gérant d'ACGest (www.fenetre-sur-cours.com)

Commenter cet article