Le Blog Finance

La Russie tente d’obtenir la main-mise sur l’Afrique en annulant sa dette

La guerre  entre Etats-Unis et Russie pour gouverner le  monde  continue de plus belle. On pourrait même dire  qu’elle fait rage désormais, la crise  économique  et financière mondiale  « obligeant » les uns et les autres de  tenter le tout pour le tout pour récupérer de biens précieux subsides …

C’est dans un tel contexte  que Moscou tente d’obtenir la main-mise  sur le continent africain, en achetant son soutien  en quelque sorte  …

La Russie vient ainsi  d’annuler 20 milliards de  dollars de dettes africaines, c’est  en effet  ce que vient  d’indiquer  cette semaine à New York Vladimir Sergueïev, directeur du Département des organisations internationales du ministère russe des Affaires étrangères.

Parallèlement Moscou  versait  50 millions de dollars au fonds de la Banque mondiale pour les pays les plus pauvres, lequel a pour objectif prioritaire le développement de l’Afrique subsaharienne.

Selon le diplomate, les donations russes au Programme alimentaire mondiale pour 2011 ont été reparties entre l’Ethiopie, la Somalie, la Guinée, le Kenya et Djibouti.

La Côte d’Ivoire a pu quant à elle bénéficier  de l’aide alimentaire russe via l’Organisation internationale de protection civile.

La Russie  tape vraiment fort,  M.Sergueïev indiquant par ailleurs  que son pays  allait contribuer aux efforts déployés par le G8 en vue d’aider les pays africains.

Les donations russes au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont quant à elles atteint 100 millions de dollars.

La  presse russe rappelle  par ailleurs  qu’avant la dissolution de l’Union soviétique, plusieurs pays africains étaient considérés comme ayant des orientations « socialistes », parmi lesquels figurent  Angola, Algérie, Libye, Zimbabwe, Guinée-Bissau, Ethiopie, Madagascar, Bénin, Congo Brazzaville, Mozambique, Tanzanie, Mali, Zambie, Cap-Vert, Guinée…

Toujours d’après M.Sergueïev, la Russie a signé avec la Zambie et la Tanzanie des accords dans le cadre du plan « dettes contre développement ». Des accords similaires pourraient être conclus avec le Bénin, le Mozambique et l’Ethiopie.

Des  intentions  bien loin d’être philanthropiques  …  alors que la  Zambie et la  Tanzanie  sont  dotées de ressources minières fort importantes … la Zambie étant notamment un important producteur de cuivre.

Elisabeth STUDER – 20 octobre 2012 – www.leblogfinance.com

 

 

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. Nenuphar 22 octobre 2012 à 22:25

    Cette gu

  2. Elisabeth Studer 22 octobre 2012 à 23:54

    Bien vu :-)