Le Blog Finance

Hollande signe la fin de la Françafrique à Dakar

Bonne nouvelle ! Selon les termes même de la presse sénégalaise pourtant bafouée par le discours de Nicolas Sarkozy prononcé à Dakar le 26 juillet 2007, François Hollande a mis un terme à la politique de la Françafrique.

Il est vrai que « notre » président a pu être longuement briefé sur le sujet – n’en déplaise à Valérie Trierweiler – par Ségolène Royal , elle-même née sur le sol sénégalais … Plus précisément à Ouakam, quartier populaire qui abrite la base aérienne dans laquelle servait son père, officier des Forces françaises du Cap-Vert.

François Hollande a semble-t-il tout compris des nouvelles relations qui doivent désormais s’établir entre la France et l’Afrique, l’intérêt commun devant guider les deux protagonistes. “Je considère les Africains comme des partenaires et des amis » s’est ainsi exclamé le président français vendredi devant l’Assemblée sénégalaise.

Propos tenus alors que le chef de l’Etat participe également au 14e sommet de la francophonie à Kinshasa, au Congo. Rappelons que Abdou Diouf, ancien président du Sénégal est à l’heure actuelle secrétaire général de la Francophonie.

La «  philosophie » mise en avant par François Hollande s’avère donc bien loin de la « stratégie » de Nicolas Sarkozy, lequel avait suscité un véritable tollé tant en Afrique qu’en France en déclarant le 26 juillet 2007, lors de son fameux discours prononcé à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), que “l’homme africain n’était pas assez entré dans l’histoire”.

Alors que l’Union européenne sombre dans le marasme le plus total, l’Afrique représente un potentiel non négligeable pour développer sa croissance autant que faire se peut. C’et que semble avoir compris François Hollande, bien au-delà des clivages engendrés par la négritude, en considérant tout simplement le citoyen africain comme un citoyen normal … bien au delà des enjeux viciés et vicieux de la Françafrique.

Alors que l’Afrique pourrait devenir la Chinafrique … si ce n’est déjà fait … les journaux locaux sénégalais se félicitent de la signature de quatre accords commerciaux entre le Sénégal et la France, dont un estimé à 62 milliards de francs CFA. Tout en faisant état de “l’accueil chaleureux” du président français par le peuple sénégalais.
“C’est en partenaire que le président français François Hollande a traité les Africains dans son discours d’hier, face aux députés sénégalais”, précise ainsi Sud Quotidien.indiquant même – et c’est un vibrant hommage à François Hollande – “La Françafrique est morte de sa belle mort ».

“Hollande corrige la copie de Sarkozy et enterre la Françafrique “, note également Walfadjri.

 ”Le président français a effacé de manière subtile celui de son prédécesseur”, estime quant à lui le site sénégalais rewmi.com, en fisant référerence ua discours – fort « malheureux’ de Nicolas sarkozy.

Notant par ailleurs que François Hollande a choisi par Dakar, pour son premier déplacement en Afrique, depuis l’élection qui l’a porté à la Présidence de la République française, et précisant que ce dernier a laissé entendre que ce choix est celui de l’amitié, mais aussi et surtout, de l’avenir.

 « Il n’y a pas de vrai développement économique ni de vrai progrès social, sans pluralisme. J’ai une conviction profonde : si l’Afrique, berceau de l’humanité, parvient à faire vivre pleinement la démocratie, partout et pour tous, si elle réussit à surmonter les démons de la division, alors, elle sera le continent où se jouera l’avenir de la planète », a par ailleurs déclaré François Hollande, selon qui, « le défi des africains, c’est de renforcer la place du continent noir dans la mondialisation, de lui donner une finalité plus humaine, d’y prendre la place qui doit être la leur, d’assumer une nouvelle responsabilité ».

Convaincu qu’«aucun enjeu planétaire ne pourra être traité sans l’Afrique», le Président français l’a par ailleurs signifié : « toutes les réponses essentielles passent déjà par votre continent : l’économie, les matières premières, l’environnement, l’énergie, la gouvernance mondiale ».

« Le Sénégal est un exemple pour l’Afrique. Les trois premiers présidents sénégalais ont su, dans leur diversité, transmettre tous le flambeau à leur successeur, permettant à votre pays de réussir des alternances sans déchirement. Mieux, votre Assemblée nationale, devant laquelle je m’exprime, est l’une des seules du continent à avoir exercé la totalité de ses droits, sans interruption, depuis l’indépendance », redonnant au peuple sénégalais toute sa fierté.

Mieux encore, la France – représentée vendredi par François Hollande – ne semble plus renier désormais son Histoire – aussi sombre soit-elle – le président français faisant ouvertement désormais allusion à «  la répression sanglante qui, en 1944, au camp de Thiaroye, provoqua la mort de 35 soldats africains qui s’étaient battus pour la France ». « J’ai décidé de donner au Sénégal toutes les archives dont la France dispose sur ce drame, afin qu’il puisse les exposer au mémorial sur Thiaroye » a-t-il ajouté.

« Selon François Hollande, la meilleure raison de sa présence est qu’il veut parler de l’avenir et d’une valeur universelle : la démocratie » précise par ailleurs rewmi.

Partager cet article

Article de

15 commentaires

  1. Amadou Elimane Kane 31 octobre 2012 à 15:19

    Fran

  2. Amadou Elimane Kane 31 octobre 2012 à 15:32

    DISCOURS DE NICOLAS SARKOZY : Les universitaires s

  3. Danny 26 janvier 2019 à 18:28

    Thank you on your curiosity in Investment Advice.

  4. Elwood 27 janvier 2019 à 09:07

    This is true for investment recommendation as nicely.

  5. Kendall 27 janvier 2019 à 09:31

    This is true for funding advice as properly.

  6. Marina 27 janvier 2019 à 14:28

    Monetary advisors business is folks enterprise.

  7. brazilian steakhouse near me 27 janvier 2019 à 17:24

    Ahaa, its fastidious discussion regarding this paragraph at this place at this webpage, I have read all that,
    so now me also commenting at this place.

  8. Fanny 27 janvier 2019 à 18:15

    Now it is time to pick your specific investments.

  9. Lilian 6 février 2019 à 02:34

    That is true for funding recommendation as properly.

  10. Geoffrey 8 février 2019 à 06:01

    Traders do pay direct and oblique prices.

  11. Val 8 février 2019 à 06:38

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  12. Devin 9 février 2019 à 04:47

    This is true for investment advice as well.

  13. Lettie 12 février 2019 à 03:27

    All types of investments come with sure dangers.

  14. Ilene 15 février 2019 à 02:52

    Think about investments that supply fast annuities.

  15. Hal 17 février 2019 à 03:06

    Investors do pay direct and oblique costs.