Le Blog Finance

Création de France Fibre : un danger pour l’emploi de France Telecom – Orange ?

Fibre   contre  cuivre  ?  Cela  pourrait être la bataille des  cinq années prochaines  années. Alors  que le secteur télécom semblait jusqu’à présent être un des rares secteurs susceptibles   de booster la croissance,  la bataille  de la fibre pourait bien faire rage prochainement …  A  moins que cela ne soit déjà le cas … l’emploi  associé  demeurant une  “variable” clé.

Si les élus  se plaignent  de part et d’autre    que le déploiement du très haut débit  n’avance pas aussi vite que le musique, le dossier devenant même un  des enjeux de leur campagne électorale, ce sont désormais  les opérateurs  qui se “chamaillent”  sur le sujet. Il est vrai  que le passage du tout cuivre à tout  fibre optique change  radicalement leur  business plan …  Un contexte de nature à provoquer  embauches … ou licenciements  et plans de départ.

Alors que depuis des mois, nombreux sont ceux qui réclament une intervention de l’Etat en vue d’accélérer le déploiement de la fibre optique, lors du colloque annuel de l’ARCEP sur les Territoires Numériques, Pierre Louette, directeur général adjoint de France Télécom, s’est montré peu enclin à la mise en œuvre d’un tel projet.

Ce dernier a clairement affiché son opposition au projet de création d’une agence « France Fibre » qui mutualiserait entre tous les opérateurs le développement de la fibre optique (FTTH) dans les zones peu denses. Une mutualisation … qui pourrait laisser le travail aussi coûteux que technique voire ingrat à France Telecom. Ceci pouvant expliquer cela …

Une position en totale désaccord avec ses concurrents SFR et Bouygues Telecom, lesquels se montrent clairement favorables à la création d’une structure «France Fibre» … rentabilité oblige ?

«France Fibre c’est une sorte d’ardoise magique qui permet de tout effacer et de recommencer», a ironisé Pierre Louette. Une manière de rappeler qu’un tel projet remettait en cause tous les engagements pris en 2011 sur l’épineux dossier des investissements.

«Je sais que ressurgissent des idées de véhicule national permettant de nationaliser des investissements à perte. J’y vois surtout des écrans de fumée. Personne ne le souhaite car ce serait la garantie absolue de l’échec et du ralentissement supplémentaire», a indiqué Pierre Louette. La solution selon lui : le renforcement des initiatives public-privé.

Le directeur général adjoint de France Télécom a par ailleurs agité le spectre de mouvements sociaux chez France Télécom, alors que l’opérateur se remet à peine des « vagues » de suicides qui ont endeuillé le personnel et noirci son image auprès de ses clients.
Faisant un parallèle avec Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF, Pierre Louette a laissé entendre qu’un tel projet ravivait les inquiétudes de certains syndicats quant à l’éventualité d’un projet de séparation des réseaux souhaité par la Commission européenne et Viviane Reding.

«Cela crée des inquiétudes chez certains syndicats qui pourraient se demander si on ne va pas transférer dans cette cellule une bonne partie des 24.000 personnes qui interviennent sur le réseau», a ainsi laissé entendre le dirigeant.

Stéphane Roussel, le nouveau PDG de l’opérateur SFR appelle quant à lui farouchement à la mise en place de «France Fibre». «Les ministres y sont tous favorables, mais rien n’avance. Car c’est Orange qui a le plus à perdre», a-t-il indiqué.

Enfonçant par ailleurs le clou en demandant à l’Etat de jouer le rôle de chef d’orchestre pour les zones moins denses. « On ne demande pas grand chose à l’Etat et au régulateur c’est d’être celui qui, sur les zones moins denses, donne les règles du jeu, les garde en tête, ne les change pas toutes les cinq minutes et arbitre » a-t-il déclaré. »

Bouygues Telecom a affirmé pour sa part qu’il défendait le modèle d’un «France Fibre» depuis 2009. Il est fondamental que ce déploiement de la fibre dans les zones moins denses «on ne le fasse qu’une fois», a par ailleurs souligné Olivier Roussat, directeur général de l’opérateur.
Rappelons qu’au deuxième trimestre 2012, 760 000 foyers possédaient un accès très haut débit dont 245 000 par la fibre optique.
A noter également que la France compte 23,3 millions d’abonnés ADSL, lesquels payent chaque mois environ 9 euros pour la location de la ligne de cuivre. Un contexte financier permettant grandement d’expliquer la position de France Télécom.
Et des autres opérateurs … lesquels voudraient s’affranchir de leur obligation de reverser de bien précieux subsides à chaque raccordement de leur client sur la boucle locale FT … Ceci pouvant expliquer cela …
Le raccordement via la fibre leur permettant de “s’affranchir” de ces obligations légales … mais avant tout financières de nature à plomber fortement leur résultats … d’ou leur empressement à “tuer” la bonne paire de cuivre …

Sources : AFP, DegroupNews, Reuters, Le Figaro

Partager cet article

Article de

16 commentaires

  1. Mervin 26 janvier 2019 à 02:30

    Financial advisors enterprise is individuals enterprise.

  2. Mathias 26 janvier 2019 à 11:14

    Think about investments that supply quick annuities.

  3. brazil flag icon 27 janvier 2019 à 06:06

    If you want to grow your knowledge only keep visiting this web page and
    be updated with the latest gossip posted here.

  4. brazilian wandering spider 27 janvier 2019 à 23:58

    Good information. Lucky me I recently found your website by chance (stumbleupon).
    I have book-marked it for later!

  5. Johanna 28 janvier 2019 à 08:39

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  6. brazil nuts nutrition 2 février 2019 à 20:03

    Nice blog here! Also your web site loads up very fast!

    What host are you using? Can I get your affiliate link to your host?
    I wish my site loaded up as fast as yours lol

  7. Alisia 7 février 2019 à 03:39

    Thank you in your curiosity in Funding Advice.

  8. Maynard 7 février 2019 à 08:14

    Contemplate investments that provide rapid annuities.

  9. Tommy 8 février 2019 à 05:44

    Now it’s time to pick your particular investments.

  10. Quincy 9 février 2019 à 01:49

    Contemplate investments that supply quick annuities.

  11. Desmond 10 février 2019 à 16:14

    All varieties of investments include sure risks.

  12. Gilberto 11 février 2019 à 02:48

    And this is an investment danger worth taking.

  13. Julie 19 février 2019 à 01:36

    And that is an funding threat price taking.

  14. Autumn 19 février 2019 à 03:45

    A monetary advisor is your planning associate.

  15. Domenic 19 février 2019 à 04:26

    And this is an investment danger price taking.