Le Blog Finance

La taxe à 75 % n’aurait-elle duré que le temps d’une élection ?

Elisabeth Studer Actualités, Economie Un commentaire

Que de la “gueule” François Hollande ? pour une fois, ce ne sont pas les revenus qui vont s’en plaindre …
A deux doigts de retourner sa veste - à moins que cela ne soit déjà fait - le nouveau Président semble vouloir mettre de l’eau dans son vin.

Selon des informations du Figaro et des Échos, la taxe de 75 % sur les hauts revenus “promise” à l’électorat de gauche par François Hollande à grands renforts de publicité ne s’appliquerait qu’à partir de deux millions d’euros pour les couples.
La promesse n’aurait-elle tenu que le temps d’une élection ? Allez savoir …
A noter toutefois que l’Élysée a tenu à préciser jeudi “qu’aucune décision (n’était) prise”. Ajoutant qu’il y avait “plusieurs scénarios sur la table sur l’assiette” et indiquant que “la question devrait être tranchée en début de semaine prochaine”.

Une source proche de la Présidence a par la suite affirmé que “les 75 % seront appliqués”, précisant que les modalités de la taxation étaient encore “à l’étude”.
“Tant que les arbitrages ne seront pas rendus – au plus tard dans 15 jours -, les hypothèses circulant avant n’ont pas de valeur”, a par ailleurs ajouté cette source.

Le journal Les Échos précisent que pour éviter une censure du Conseil constitutionnel “la taxe à 75 % s’entendra comme la somme de la taxe exceptionnelle, de la CSG (7,5 %) et de la CRDS (0,5 %)”. “En d’autres termes, la nouvelle taxe sur les très hauts revenus ne serait que de 67 %”, ajoute le journal.

Si l’on en croit Le Figaro, “un célibataire serait taxé s’il gagne plus d’un million d’euros par an”. Ce qui, le cas échéant, serait conforme à la promesse présidentielle d’imposer à 75 % la part des revenus au dessus de ce seuil.
“Mais pour un couple ou une famille avec enfants, il faudra, selon nos informations, que les revenus du foyer fiscal dépassent deux millions d’euros pour que la taxe à 75 % s’applique. En revanche, les enfants ne donneraient droit à aucun avantage”, ajoute toujours le Figaro.

Selon lequel, “la taxe à 75 % ne s’appliquerait qu’aux revenus du travail”, et pas à ceux du capital.
Ben voyons, nous avons choisi un Président socialiste, n’est-il pas ? On est en droit de se le demander … les fruits des heures travaillées seront taxées tandis que la spéculation sera exonérée … Pas belle la vie ?

Fin juillet, le ministre du Budget Jérôme Cahuzac avait d’ores et déjà laissé entendre qu’il pourrait y avoir distinction entre les salaires dépassant un million d’euros par an et les revenus plus aléatoires des “artistes, écrivains, cinéastes ou chefs d’entreprise voulant, par exemple, vendre leur entreprise”, et qui pourraient échapper à cet impôt. “La prise de risque ne doit pas être dissuadée”, avait-il affirmé, “il ne faut pas encadrer la création, il ne faut pas encadrer l’activité économique”.

Certains bonnes âmes un peu plus cyniques, pourront toutefois envisager que quelques coups de fils ont été passés, histoire de dissuader le gouvernement de taxer des personnes “bien placées” dirons-nous poliment.

François Hollande avait raison quelque part : il s’agit malheureusement d’une politique normale pour un Président de la Veme République française au 21ème siècle.

Rien n’a semble-t-il changé dans ce bas monde

Sources: AFP, Les Echos, Le Figaro, 20 Minutes

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. JP 7 septembre 2012 à 22:24

    Lorsqu’on regarde les couvs des hebdomadaires sur Hollande, on se demande si par hasard les actionnaires de cette presse ne seraient pas parall

Commenter cet article