Le Blog Finance

Livret A : doublement du plafond au détriment de l’assurance-vie ?

Livret  A : doublement du plafond au détriment de l’assurance-vie ?

livret-A-plafond-doublement.jpgVives inquiétudes du côté des assureurs, compte-tenu de l‘augmentation du plafond du Livret A  qui pourrait être prochainement adoptée.

Si l’on en croit le directeur général de Groupama, Thierry Martel, le doublement du plafond pourrait détourner 30 à 40 milliards d’euros de l’assurance-vie.

Reconnaissant toutefois que, sur un encours d’assurance-vie de 1.300-1.400 milliards d’euros, il s’agissait de « sommes raisonnables ».

Ses inquiétudes concernent en priorité la destination de ces 30 ou 40 milliards d’euros. Selon lui, alors que le financement des PME et plus largement des entreprises est primordial, les dépôts de sommes supplémentaires sur le Livret A détournerait une partie de l’épargne de l’investissement productif.

Précisons que la semaine dernière, le gouvernement a confirmé que le plafond du Livret A, le produit d’épargne le plus répandu en France, passerait prochainement de 15.300 à 30.600 euros.

Selon le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, les sommes ainsi dégagées devraient permettre la construction de davantage de logements sociaux, tout en aidant le financement des PME.

Des représentants du secteur bancaire ont d’ores et déjà pointé du doigt des risques liés au financement de l’économie en cas de réalisation de cette promesse de campagne de François Hollande.

Le cabinet Roland Berger estime quant à lui que le doublement du plafond du Livret A et du Livret de développement durable conduirait à un transfert d’épargne de 50 milliards d’euros environ. «Ce qui reviendrait à annuler les efforts des banques françaises sur 2011 pour renforcer leurs encours de dépôts et d’épargne non réglementée dans le cadre de Bâle III », selon les analystes du cabinet.

Selon eux , les banques devront faire face à un surcoût de 480 à 730 millions d’euros pour compenser le manque de ressources.

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. el gringo 12 janvier 2013 à 22:46

    Le taux du Livret A pourrait baisser tr

  2. el gringo 17 novembre 2013 à 11:15

    Le taux du Livret A devrait encore baisser

    Compte-tenu de l’inflation très basse, le livret A devrait voir sa rémunération passer de 1,25 % à 1 % voire 0,75 % le 1er février 2014.

    Si l’inflation se maintient à ses niveaux actuels, le livret A devrait voir son taux baisser de 1,25 % à 1 % voire même 0,75 % à partir du 1er février, selon l’application stricte de la formule de calcul de sa rémunération. Le produit d’épargne populaire devrait ainsi enregistrer sa troisième baisse consécutive en un an.
    Le taux du livret A est en effet recalculé deux fois par an, le 1er août et le 1er février selon une formule mathématique qui s’appuie sur le niveau de l’inflation hors tabac et des taux courts. Ceux-ci étant actuellement très bas, c’est le niveau de l’inflation qui joue exclusivement. « Selon notre modèle, avec une inflation hors tabac anticipée de 0,67 % en décembre, le taux du livret A atteindra 1 %, prévoit Cyril Blesson, associé chez PAIR Conseil. Mais si l’inflation est à 0,6 %, il serait de 0,75 % seulement ». En octobre, elle n’atteignait de fait que 0,5 %.

    Incertitude politique

    La fixation du taux du livret A est toutefois très sensible. « Il y a toujours une incertitude sur la décision politique », souligne Cyril Blesson. D’autant que la rémunération du livret A se situe déjà à un niveau historiquement bas. En août, l’exécutif avait beaucoup hésité à le faire reculer de 1,75 % à 1,25 %, alors même que la formule automatique aboutissait pourtant déjà à un taux de 1 %.
    Quelle que soit la décision que prendra le gouvernement, en accord avec le gouverneur de la Banque de France, la période faste du livret A et de son cousin le livret de développement durable (LDD) semble en tout cas passée. Après une collecte record de 32,6 milliards en 2012, liée au relèvement des plafonds des deux produits d’épargne réglementée, l’année 2013 sera en recul même si elle devrait encore totaliser près de 15 milliards d’euros de collecte, selon PAIR Conseil. L’effet du relèvement des plafonds devrait ainsi se poursuivre cette année. En revanche, le cabinet anticipe une collecte de 5 à 10 milliards en 2014, « plus proche de 5 milliards ». Il faut remonter à 2006 pour retrouver un niveau si bas.
    Le taux de rémunération bas, conjugué à la concurrence de l’assurance-vie , dont la fiscalité a finalement était épargnée par le gouvernement, explique ce mouvement. Reste un atout pour le livret A : la confiance des ménages dans l’avenir est à son plus bas.
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203128325989-le-taux-du-livret-a-devrait-encore-baisser-629966.php

  3. site 18 mars 2014 à 00:23

    Je tiens à vous dire que vos articles me sont très utiles!

Commenter cet article