Le Blog Finance

Le cours du sucre plombé par le Brésil

cut-sugarcane.jpgLe cours du sucre aura largement régressé cette semaine, atteignant des niveaux plus bas qui n’avaient plus été observés depuis la mi-mars.

Raisons principales d’une telle tendance : des perspectives de récoltes abondantes au Brésil.

Les prix auront ainsi chuté jusqu’à 23,80 cents la livre mardi à New York, baissant parallèlement jusqu’à 616 dollars la tonne mercredi à Londres.

Précisons que de tels niveaux n’avaient plus été plus vus depuis le 14 mars. Les investisseurs s’inquiètent désormais des perspectives d’une offre pléthorique au niveau mondial.

Alors que les résultats concernant la saison 2011-2012 au Brésil s’étaient montrés fort décevants, la récolte de canne à sucre de ce premier exportateur mondial devrait bondir de 5,7%, à 33,1 millions de tonnes, lors de la récolte 2012-2013, qui vient de débuter. C’est en tout cas ce qu’indiquent les prévisions gouvernementales publiées mardi.

Parallèlement, la fédération professionnelle du secteur au Brésil (UNICA) a indiqué jeudi que la production de sucre tirée de la récolte 2012-2013 devrait représenter une hausse annuelle de 3,2%.

Des informations qui interviennent alors que d’autres grands pays producteurs tels que la Thaïlande tablent eux aussi sur des récoltes abondantes.

Le gouvernement thaïlandais a ainsi récemment indiqué que son pays, deuxième exportateur mondial de sucre, s’attendait cette année un rendement record des plantations.

Au final, sur le Liffe de Londres, la tonne de sucre blanc pour livraison en août valait 622,20 dollars vendredi à la pause méridienne contre 637,80 dollars jeudi dernier en ce qui concerne l’échéance de mai.

Parallèlement sur le NYBoT-ICE, la livre de sucre brut pour livraison en mai cotait 24,11 cents contre 24,42 cents la semaine dernière.

Sources : AFP, ats

Partager cet article

Article de

Commenter cet article