Le Blog Finance

Cacao : investissements de multinationales pour une hausse des rendements

Elisabeth Studer Actualités, Agriculture, Economie, Matières premières Commentaires fermés

cacao_recolte.jpgC’est bien connu, en Occident, on en veut toujours plus.

Fort de ce postulat, neuf compagnies internationales ont décidé d’investir massivement dans des programmes durables  de production de cacao en Afrique de l’Ouest et en Indonésie.

Objectif affiché : augmenter les rendements.

Armajaro Trading Group, Nestlé, Archer-Daniels-Midland, Kraft Foods, Mars, Barry Callebaut, Continaf, Foods Ltd Petra, Ferrero ont en effet décidé de mettre 19,4 millions $ sur la table  dans le cadre de l’IDH Sustainable Trade Initiative.

300 000 producteurs de cacao seront concernés  par ce projet, lequel vise à augmenter d’ici 2015 les rendements jusqu’à 1000 kg par hectare, via – nous dit-on l’utilisation d’engrais naturels. 

Espérons-le, sachant tout de même que rien n’arrête le progrès et la recherche de bénéfices supllémentaires … parfois au détriment de notre pauvre planète.

Initié par l’IDH, le programme CPQP (The Cocoa productivity and Quality Program ou Programme Productivité &Qualité ) vise à dynamiser la filière cacao dans 7 pays à travers le monde.

Ce programme devrait assurer le rendement d’au moins une tonne par hectare et une amélioration de la qualité des fèves, mises sur le marché, tout en favorisant le passage d’une cacaoculture de subsistance à une plus dynamique et plus adaptée au marché moderne.

Ce sont en tout cas les objectifs officiels mis en avant.

Le projet devrait également permettre au producteur de cacao de devenir un véritable entrepreneur agricole pour sa filière, ce qui devrait avoir un impact positif sur ses revenus.

A la différence d’autres cultures, le cacao ne bénéficie pas d’un engrais spécial pour une meilleure rentabilité, si l’on en croit les acteurs du projet.

Minutieusement élaboré à partir de minéraux naturels « l’engrais n’a pas de propriétés chimiques. Les producteurs sont rassurés quant à la question des OGM (Organisme Génétiquement Modifié), il n’y a aucun élément relatif aux OGM dans cet engrais » déclare ainsi Peter Van Grinsven Directeur du programme.

Le programme CPQP devrait pouvoir mettre fin aux nombreuses maladies des cacaoyers, telles que le xylosandrus, le slowllen shoot et les insectes. 

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés