Le Blog Finance

Sénégal : l’opposition appelle la population à se soulever contre Wade

Elisabeth Studer Actualités, Economie 2 commentaires

St-louis-WADE-DEGAGE-CENSURE- 022.jpgAlors que le Conseil Constitutionnel vient – au grand dam de la population – de valider la candidature de Abdoulaye Wade aux prochaines élections présidentielles de février, l’opposition sénégalaise a appelé les Sénégalais à se soulever.

Objectif : éviter que l’actuel président ne puisse accéder de nouveau au pouvoir.

Se voulant on ne peut plus clair, la coalition M23, qui représente les principaux candidats de l’opposition à l’élection présidentielle du 26 février, affirme que le Conseil constitutionnel a trahi le peuple en validant la candidature d’Abdoulaye Wade.

Dans un communiqué publié samedi, la coalition M23 souligne qu’”une page noire vient d’être écrite dans l’histoire de notre pays par la décision”. 

Histoire d’enfoncer le clou, le candidat de l’opposition Macky Sall, ancien Premier ministre de M. Wade, a déclaré qu’ils avaient donné “l’ordre” aux gens de descendre dans les rues.

La situation demeure tendue à Dakar, alors que des violences ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi en vue de protester contre la validation par le Conseil constitutionnel de la candidature du président Wade.

Ce dernier semble interpréter le code électoral à sa manière et en sa faveur … l’objectif étant pour lui de pouvoir briguer un troisième mandat … pour au final offrir une voie royale à la Présidence à son fils Karim, d’ores et déjà ministre du gouvernement et doté tout de même de quatre portefeuilles. 

Interprétation présidentielle que conteste l’opposition, laquelle dénonce un coup de force.

S’adressant dans un discours à la nation, Abdoulaye Wade a appelé à “cesser ces manifestations de mauvaise humeur qui ne conduisent à rien“. “Je n’ai rien demandé, que la loi. Et c’est la loi qui a été exprimée”, a-t-il fait valoir.

L’Union européenne a indiqué pour sa part suivre”avec attention le déroulement du processus électoral” ajoutant avoir “pris acte de la publication, par le Conseil Constitutionnel, de la liste des candidats au scrutin présidentiel”.

L’UE invite tous les candidats ‘‘contestant le bien-fondé de cette décision à user des voies de recours prévues par la législation électorale et appelle toutes les forces politiques à éviter toute décision et acte de violence de nature à nuire à l’exercice du droit de vote des citoyens sénégalais dans le respect des échéances prévues, et à maintenir un climat de paix”. L’Union européenne souligne par ailleurs ‘‘la nécessité absolue que le scrutin reflète la volonté du peuple sénégalais”. 

Sources : Associated press, Agence de presse sénégalaise

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. Elisabeth Studer 28 janvier 2012 à 21:15

    Pr

  2. Elisabeth Studer 28 janvier 2012 à 21:17

    Les leaders du M23 condamnent la convocation d?Alioune Tine