Le Blog Finance

Obligations d’Etat : l’écart entre France et Allemagne se creuse

grand-ecart-france-allemagne.gifAlerte au feu !

C’est désormais la Grèce, suivi de l’Italie … et de la France qui dégringolent ! Les investisseurs semblent être de plus en plus inquiets après l’annonce d’un référendum surprise de la Grèce sur l’accord européen.

L’écart entre le taux des obligations à 10 ans de l’Allemagne et la France a ainsi atteint mardi un nouveau record « inégalé » depuis la création de la zone euro mardi en début d’après-midi.

Le rendement français se situait à 121,7 points de base, soit 1,2%, au-dessus de l’allemand à 13H50 (12H50 GMT).

L’annonce du référendum grec a créé la panique sur les marchés, les investisseurs se ruant littéralement sur la dette allemande, considérant que l’Allemagne possède les titres de dette les plus solides de la zone euro, jugeant que cette dernière est dotée d’une économie assez saine pour assurer le remboursement de ses emprunts.

Le taux de l’emprunt à 10 ans de l’Allemagne s’élevait ainsi à 1,770% en fin de journée. Tandis que celui de la France régressait dans de moindres proportions, à 2,950%, passant sous les 3% pour la première fois depuis mi-octobre.

Rappelons que le Premier ministre grec Georges Papandreou a annoncé qu’il allait demander son avis à la population grecque sur le plan de sauvetage mis en place pour sauver son pays de la débâcle financière. Un suffrage qui pourrait remettre en cause l’accord européen issu du sommet du 26 octobre dernier.

Il pourrait rendre caduc le plan d’aide et conduire la Grèce à la faillite.

Pire encore, les marchés redoutent désormais l’effet boule de neige sur d’autres pays en difficulté, tels que l’Italie ou l’Espagne.

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

Commenter cet article