Le Blog Finance

Le cours du pétrole plombé par le référendum grec

Elisabeth Studer Actualités, Economie, Energies, Matières premières Commentaires fermés

CrudeOilGreece.jpgLe prix du baril a nettement chuté mardi à New-York,plombé par les inquiétudes du marché sur l’état financier de la Grèce alors que le Premier ministre Georges Papandreou a annoncé de manière inopinée qu’il allait organiser un référendum concernant le plan de sauvetage du pays, établi récemment par les pays membres de la zone euro.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de light sweet crude pour livraison en décembre a ainsi achevé la journée à 92,19 dollars, perdant 1,00 dollar par rapport à la veille.

Parallèlement à Londres, sur l’Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique achevait la séance en demeurant quasi stable (-2 cents) à 109,54 dollars.

Rappelons que lundi soir, à la plus grand surprise, Georges Papandréou a annoncé l’organisation d’une consultation référendaire sur l’accord obtenu jeudi dernier entre les pays de la zone euro, lequel prévoit un plan de désendettement pour la Grèce.

 Selon une source gouvernementale, le référendum devrait intervenir aux alentours de janvier Certains y voient avant tout pour Papandreou une manière de faire le forcing avant un vote de confiance au Parlement prévu vendredi.

Pris dans la tourmente des places financières réagissant négative ment à cette annonce, l’euro est retombé à son plus faible niveau depuis le 12 octobre, à 1,36 dollar. Une situation qui a pour conséquence de conduire à nouveau les investisseurs vers le dollar, augmentant de facto les prix du pétrole, libellés en monnaie US pour les acheteurs dténeteurs d’autres devises.

A noter toutefois que le cours du brut avait démarré la journée sous les 90 dollars sur le marché new-yorkais, il a nettement réduit ses pertes en fin de journée, des rumeurs laissant entendre qu’au final le référendum pourrait ne pas avoir lieu.

Les investisseurs demandent également inquiets du niveau de la demande,alors que l’activité manufacturière a décéléré en octobre aux USA, l’indice ISM enregistrant un recul inattendu.

Parallèlement, selon un indice officiel publié mardi en Chine, l’expansion de l’activité manufacturière y a également ralenti en octobre, le nombre de commandes reçues par les entreprises exportatrices chinoises fondant comme neige au soleil.

Sources : AFP, ats

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés