Le Blog Finance

Emirats arabes unis : vers une émiratisation accrue de l’emploi

Elisabeth Studer Actualités, Economie 2 commentaires

emirtai-student.jpgClaude Guéant serait-il devenu le conseiller spécial des Emirats arabes unis ? Qui sait …

Alors que les propos du Ministre de l’Intérieur ont des relents quelque peu nationalistes, le ministre émirati du Travail, Saqr Ghobash, a annoncé mardi que son pays s’orientait vers une économie du savoir.

But affiché : réduire la dépendance par rapport à la main d’oeuvre étrangère, laquelle est toutefois en régression actuellement aux EAU.

Les Emirats vont “passer dans une économie du savoir, fondée sur la chasse aux compétences“, aux dépens des travailleurs non qualifiés, a ainsi déclaré Saqr Ghobash lors d’une conférence de presse.

Rappelons que le boom économique des EAU a attiré massivement les étrangers à la recherche d’un emploi, notamment de la main d’oeuvre en provenance d’Asie.

Selon le ministre émirati, le nombre des travailleurs étrangers est passé de 1,8 million en 2001 à plus de 4 millions en 2007 pour régresser par la suite, sous l’effet de la crise monétaire mondiale de 2008.

Fin 2010, il se situait à 3,8 millions. Parmi eux, quelque 2 millions sont des ouvriers non qualifiés, tandis que seuls 266.000 travailleurs étrangers disposent d‘un diplôme universitaire.

Rappelons que fin 2010, la population de ce riche pays pétrolier du Golfe était de 8,2 millions d’habitants, dont 11,47% d’autochtones.

Selon le site MFE « Maison des Français de l’Etranger », le nombre total de travailleurs s’élève à 3.9 millions aux EAU, ce qui représente une population active d’environ 47% .

Or, sur ces 3.9 millions de travailleurs 85 % sont des travailleurs étrangers, les nationaux ne constituant actuellement que 15% de la force de travail.

Face à un tel contexte, le ministre émirati a indiqué mardi que “la tendance” était “de réduire le nombre des travailleurs non qualifiés” dans le cadre d’une politique de “nationalisation” de l’emploi avec “l’arrivée attendue dans les prochaines années de quelque 200.000 Emiratis sur le marché du travail”.

Selon le très officiel site MFE, les autorités ont lancé une politique « d’émiratisation » visant à inciter le recrutement prioritaire des travailleurs nationaux. « Les mesures prises contribuent à fermer l’accès à certains secteurs et/ou emplois aux candidats étrangers » précise le site institutionnel français de l’expropriation.

Cette politique a deux priorités : d’une part, le recrutement des jeunes diplômés nationaux de plus en plus nombreux sur le marché du travail et d’autre part, la lutte contre le chômage dont le taux serait de 4,2%, Abu Dhabi étant l’émirat enregistrant le plus grand nombre de chercheurs d’emploi (statistiques de la National Human Resources Development Authority, « Tanmia ») poursuit MFE.

Ne sont compris dans les statistiques du chômage que les nationaux, les étrangers ne pouvant être, par hypothèse, chômeurs (le sponsorship d’un employeur étant nécessaire pour l’obtention d’un visa de résidence).

Selon MFE, la politique d’émiratisation s’exerce cependant avec des degrés divers selon le secteur et le statut des entreprises et selon les postes. Sont principalement visés : le secteur public, les banques et les assurances.

Ainsi, les assurances et banques sont tenues de respecter un quota annuel “d’émiratisation ” fixé respectivement à 4 et 5%.

Néanmoins, selon le site institutionnel français, « les effets de la politique d’émiratisation doivent être relativisés », ce dernier observant que l’offre reste fortement élevée. Selon lui, 300 000 nouvelles offres d’emploi devrait être créées chaque année jusqu’en 2015 et seulement 13 000 nouveaux diplômés nationaux entreraient chaque année sur le marché.

Sources : AFP, MFE

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. caddjob 8 octobre 2014 à 14:16

    Je pense que c’est pas une bonne idée de se dépendre de la religion dans notre vie professionnel , les religieux paraient juste et dénué d’égoïsme mais au fond c’est pas la réalité. Heuresement qu’en France c’est pas comme ça que la vie professionnel fonctionne.

  2. Emploi secrétaire Lyon 22 octobre 2014 à 08:29

    La religion est une invention purement humaine créer pour gouverner et manipuler les êtres humains. Pour but de s’enrichir et de se sentir grand par rapport au autres , je suis contre que la religion doit diriger l’état , non la religion ne dirige rien ce sont les politiciens haut placés qui amassent de la richesse mais le peuple eux on les ignorent complètement.C’est comme ça que le monde fonctionne et ça ne risquerait pas de changer.