Le Blog Finance
A la une

Sénégal / Etats-Unis : nouvel ambassadeur et nouvelle attachée de presse

general-ham-wade-senegal-africom-usa.jpgAlors que se pose la question d’une éventuelle implantation de l’Africom (Commandement des États-Unis pour l’Afrique ) au Sénégal, les Etats-Unis comptent un nouvel ambassadeur au Sénégal et en Guinée-Bissau, Lewis Lukens.

Ce dernier a récemment présenté ses lettres de créances au président de la République Me Abdoulaye Wade.

Alors que la coutume semble vouloir que tous les trois ans, le personnel des ambassades américaines à travers le monde soit remanié, Mme Marcia S. Bernicat, jusqu’à alors amabssadrice des Etats-Unis au Sénégal vient en effet de quitter ses fonctions.

Mais de nombreux responsables vont être également changés. A noter tout particulièrement : l’arrivée de la nouvelle attachée de presse des Etats-unis au Sénégal, Mme, Sara Devlin, et Mme Kristine Kane, directrice des affaires publiques (Presse et affaires culturelles).

Officiellement, cette dernière «  compte apporter le soutien des Etats-unis dans l’affirmation d’une presse libre et indépendante » et notamment lors des prochaines élections présidentielles de 2012.

Elle a d’ores et déjà fait savoir aux correspondants de la presse sénégalaise « que son pays tient beaucoup à la démocratie ». Je ne vous demande que d’y croire … l’argument ayant été tout de même maintes fois galvaudé par Washington, la démocratie ayant parfois bon dos …

Pour un peu le soutien américain ferait plus peur qu’il ne rassurerait … Car la suite des propos de Kristine Kane pourrait en inquiéter plus d’un. Cette dernière n’exclut pas en effet « que les Etats-Unis, par le biais de son ambassade, comme par le passé, soutienne les écoles de journalisme et même fasse appel à des experts locaux ou américains pour approfondir tel ou tel aspect du métier ».

Petit rappel et non des moindres : alors que les élections présidentielles approchent – planifiés en fevrier prochain – le pays est secoué par une vague de protestations, le fossé entre les riches hommes de pouvoir et leurs « affaires »  - tels les membres de la famille Wade – et la population ne faisant que croître de jour en jour, les coupures d’électricité qui font suite à l’incapacité du gouvernement à gérer le secteur énergétique n’arrangeant rien à l’affaire.

Alors que France et Etats-Unis rivalisent pour asseoir leur influence, la nomination d’un nouvel ambassadeur US et d’une nouvelle équipe directement en prise avec les media n’est peut-être pas tout à fait fortuite  …

Sources : Presse sénégalaise

Partager cet article

Article de

12 commentaires

  1. BA 29 août 2011 à 13:51

    Lundi 29 ao

  2. elisabeth 19 mars 2013 à 00:49

    Quatre dirigeants africains dont le Sénégalais Sall reçus par Obama fin mars

    WASHINGTON – Le président des Etats-Unis Barack Obama recevra quatre dirigeants africains, dont le Sénégalais Macky Sall, le 28 mars à Washington, a annoncé lundi la Maison Blanche, en saluant dans leurs pays des démocraties solides et émergentes.

    Les autres leaders avec lesquels s’entretiendra M. Obama seront le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma, la présidente du Malawi Joyce Banda et le Premier ministre cap-verdien José Maria Pereira Neves, a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

    Les Etats-Unis ont noué des partenariats forts avec ces pays sur la base de valeurs démocratiques et d’intérêts partagés, a expliqué le porte-parole de M. Obama, Jay Carney.

    De même source, les cinq dirigeants vont discuter du renforcement des institutions démocratiques en Afrique sub-saharienne, ainsi que du développement économique.

    M. Obama a déjà reçu conjointement quatre dirigeants de pays africains à la Maison Blanche, le 29 juillet 2011: les présidents béninois Boni Yayi, guinéen Alpha Condé, nigérien Mahamadou Issoufou et ivoirien Alassane Ouattara. Il leur avait promis que les Etats-Unis resteraient des partenaires inconditionnels des pays africains démocratiques.

    M. Obama, né aux Etats-Unis d’un père kényan et d’une mère américaine, ne s’est rendu qu’une seule fois en Afrique noire depuis sa prise de fonctions début 2009, quand il avait effectué une courte visite au Ghana en juillet de la même année.

    (©AFP / 18 mars 2013 23h07)

Commenter cet article