Le Blog Finance

USA : le Trésor affirme pouvoir tenir jusqu’au 2 août ….. mais après ?

Elisabeth Studer Actualités, Economie 9 commentaires

NY-BEST-WALL-STREET-deluge.JPGDe l’art de présenter les choses sous leur aspect positif.

Alors que la planète finance toute entière redoute que les Etats-Unis ne se trouvent dans une situation financière extrêmement tendue dès le début du mois d’août, le département du Trésor US a confirmé vendredi la date jusqu’à laquelle il estimait pouvoir maintenir la dette publique sous son plafond légal.

La journée fatidique : le 2 août. Mais qu’adviendra-t-il après ? le déluge ?

Le département du Trésor continue de projeter que les Etats-Unis auront épuisé leurs moyens d’emprunter à un niveau inférieur au plafond de la dette le 2 août“, a indiqué dans un communiqué le ministère. Sous-entendu, donc : il devrait au moins pouvoir tenir jusque là, ce qui n’est somme toute guère engageant.

Cette annonce confirme ainsi les estimations établies préalablement par le Trésor US, annoncées le 16 mai dernier – point culminant de l’affaire DSK – alors que le plafond de la dette venait de franchir son seuil limite fixé à 14.294 milliards de dollars. “Le secrétaire Timothy Geithner exhorte le Congrès à éviter les conséquences catastrophiques qu’aurait une crise de défaut de paiement sur l’économie et les marchés, en relevant la limite légale à la dette dans les temps”, a par ailleurs ajouté le Trésor.

Mercredi, Barack Obama, le Président des Etats-Unis a appelé pour sa part ses adversaires républicains et ses alliés démocrates à faire rapidement des concessions  en vue de trouver un accord sur le sujet. 

Rappelons  qu’à la mi-juin, devant l’ampleur de la situation,  le président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke avait déclaré pour sa part que l’absence d’un accord sur le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis pourrait gravement entacher la crédibilité du pays.


Se voulant encore plus précis, Bernanke avait ajouté que sans solution à cette immense difficulté à laquelle doit faire face la Maison Blanche,les Etats-Unis pourraient même perdre leur note “AAA” … tandis que le dollar pourrait voir son statut de monnaie de réserve internationale être remis en cause.

Au début du mois de juin, l’agence de notation Fitch Ratings  avait laissé entendre pour sa part  que les Etats-Unis pourraient difficilement conserver leur note AAA  s’ils étaient frappés d’un défaut, même dans le cas où ce dernier se limiterait à un “défaut technique” (technical default).

En une menace à peine voilée, l’agence de notation avait affirmé qu’elle pourrait qualifier la dette souveraine des Etats-Unis en “défaut limité” (restricted default) si le Trésor ne remboursait pas certaines échéances obligataires le 15 août prochain.  ”Même un ‘défaut technique’ suggérerait une crise de ‘gouvernance’ du point de vue de la note souveraine et de sa notation“, précisait ainsi l’agence de notation dans son communiqué.

“Même si un tel événement (comme un défaut de courte durée sur des bons du Trésor) n’entraverait peut-être pas la capacité des Etats-Unis à honorer ses obligations, il est peu probable que leur statut ‘AAA’ serait conservé à court et moyen termes” indiquait par ailleurs l’agence.

Se voulant encore plus menaçante, Fitch avait prévenu ni plus ni moins que la note souveraine des Etats-Unis serait placée sous surveillance avec implication négative si le plafond de la dette n’était pas relevé d’ici au 2 août ou d’ici toute autre date limite qui serait fixée par le Trésor. 

Sources : AFP, Reuters 


Partager cet article

Article de

9 commentaires

  1. BA 3 juillet 2011 à 21:06

    Etats-Unis : en faillite, le gouvernement du Minnesota cesse ses activit

  2. el gringo 4 juillet 2011 à 00:12

    Pour

  3. ES. 4 juillet 2011 à 00:33

    encore et toujours les retraites , petit rappel :
    _______________________
    Rappelons

  4. Elisabeth.. 6 juillet 2011 à 00:25

    On en reparle
    ———————-
    N

  5. el gringo 10 juillet 2011 à 15:53

    Dette am

  6. Dadounet 10 juillet 2011 à 17:33

    La guerre du Vietnam a oblig

Commenter cet article