Le Blog Finance

Facebook_Top_Gainers_June_2011.jpgPas totalement étonnant …

Alors que la renommée du site internet Facebook n’est plus à faire, la chaîne de télévision américaine CNBC a laissé entendre que la société pourrait s’introduire en Bourse au cours du premier trimestre 2012.

Toujours selon la chaîne, Facebook projetterait de soumettre la notice d’introduction en Bourse à la Securities and Exchange Commission, le gendarme de la Bourse US, dès octobre ou novembre 2011.

La valorisation du groupe pourrait dépasser les 100 milliards de dollars.

Selon CNBC, Facebook pourrait vouloir activer l’opération d’entrée en Bourse, afin d’éviter de devoir publier ses informations financières après le franchissement du seuil de 500 actionnaires.

Lors d’un discours prononcé fin mai, la directrice d’exploitation de Facebook, Sheryl Sandberg, aurait jugé « inévitable » l’entrée en Bourse de la société. 

Une telle stratégie permettrait notamment à des salariés de l’entreprise ayant reçu des actions de tirer immédiatement partie du succès du site internet sans être contraints de quitter la société, laquelle limite à l’heure actuelle leur capacité à vendre leurs titres.
 Ironie du sort, cette information voit le jour alors qu’un rapport paru dimanche  indique que si la croissance de Facebook est continue au niveau mondial, le réseau social semble toutefois être en perte de vitesse dans certains pays, comme les Etats-Unis. 
 D’après le site Inside Facebook Gold, le site devrait certes bientôt atteindre les 700 millions d’utilisateurs actifs. Au début du mois de juin, Inside Facebook en comptabilisait 687 millions, contre 675 millions un mois plus tôt.

Il y a moins d’un an, le réseau social revendiquait pour sa part avoir franchi le cap des 500 millions d’inscrits.

 Inside Facebook note par ailleurs que « la plupart des nouveaux utilisateurs proviennent de pays qui sont relativement en retard dans l’adoption de Facebook ».

Des pays comme l’Inde ou le Brésil comptent par exemple 2 millions d’inscrits supplémentaires en seulement un mois.

Toutefois, l’étude montre également que les premiers pays à « adopter » le réseau social perdent désormais des visiteurs.

Fin mai, les Etats-Unis comptaient ainsi 149,4 millions d’utilisateurs actifs, alors qu’ils étaient 155, 2 millions au début du mois.

Le Canada perd également 1,52 million d’usagers, tandis que le Royaume-Uni, la Norvège et la Russie ont perdu plus de 100 000 personnes.

Sources : Reuters, Inside Facebook, Le Monde, Le Parisien

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. voyances 18 août 2011 à 11:58

    Bravo pour votre site, l’acc

  2. Victor 1 novembre 2011 à 11:22

    Il faut relativiser la l

Commenter cet article