Le Blog Finance

Crise de la dette de l’UE : le FMI se fâche

Elisabeth Studer Actualités, Economie 6 commentaires

biz_imf_lipsky110516.jpgTrop, c’est trop … Alors que la Grèce semble grandement en péril, menaçant d’entraîner ses voisins dans son naufrage et de stabiliser le monde de la finance internationale tout entier, le Fonds monétaire international a exhorté lundi les responsables de la zone euro à prendre des mesures “déterminées”.

Dans un rapport préliminaire sur l’état économique de l’Union monétaire, le FMI a souligné que cette dernière connaissait une reprise économique “globalement saine” mais avait besoin de “plus d’intégration économique et financière” pour résoudre la crise de la dette publique qui la menace. Sous-entendu : plus de solidarité entre les pays membres et une réelle politique commune. On en est loin …

Une reprise globalement saine se poursuit, mais la crise de la dette publique dans la périphérie menace de mettre à bas ces perspectives favorables”, a par ailleurs pointé du doigt le Fonds.

Même si des efforts courageux ont été menés pour faire face à la crise, les responsables politiques font face à des dilemmes inconfortables qui suscitent l’incertitude quant au résultat final“, a également souligné le FMI.

“Echouer à prendre des mesures déterminées pourrait rapidement étendre les tensions jusqu’au coeur de la zone euro et entraîner d’importantes répercussions mondiales”, a-t-il par ailleurs prévenu.

Ce que le patron par intérim du FMI, John Lipsky, résume en termes clairs : “la situation est gérable, mais il faut qu’on fasse attention“.

Des propos qui interviennent alors que lundi à Luxembourg, la Grèce n’a pu obtenir un accord de déblocage du versement de la prochaine tranche de 12 milliards de prêts du FMI et de l’Europe début juillet.

 La zone euro a en effet refusé de débloquer la cinquième tranche de l’aide à Athènes et de valider un second plan d’aide au pays tant que le parlement grec n’aurait pas voté un nouveau programme d’austérité.

En guise de pré-requis à tout versement supplémentaire, le FMI souhaite quant à lui que le parlement grec approuve un nouveau plan d’austérité prévu par le gouvernement tout en exigeant que les pays européens pallient les manquements financiers de la Grèce dans l’année à venir.

Jeudi, le Fonds monétaire avait d’ores et déjà indiqué qu’il conditionnait la poursuite de son aide à la Grèce  à l’adoption des mesures de politique économique promises par le gouvernement d’Athènes.

Le Fonds s’était dit par ailleurs confiant sur l’apport des financements prévus par les partenaires européens de la Grèce. “Les discussions en vue d’assurer un financement complet du programme progressent, et nous anticipons une issue heureuse à ce sujet lors de la prochaine réunion de l’Eurogroupe”, avait-il déclaré. Le FMI avait toutefois tenu à rappeler que pour débloquer la cinquième tranche du prêt de 30 milliards d’euros qu’il a accordé à la Grèce en mai 2010, l’aval de son conseil d’administration serait nécessaire.

“Il faut des assurances que le programme (grec) est pleinement financé, y compris avec des garanties des partenaires européens que des financements sont disponibles”, souligne également désormais M. Lipsky.

Précisons que si la zone euro s’est dite prête à mettre en oeuvre un deuxième plan de prêts en faveur d’Athènes, d’un montant proche d’une centaine de milliards d’euros, ayant pour échéance 2015, M. Lipsky s’est refusé à envisager une participation du Fonds à ce deuxième plan.

“Nous ne négocions pas de nouveau programme, la possibilité qu’il y en ait un existe toujours, mais il n’y a pas eu de demande des autorités grecques” en ce sens, a-t-il déclaré.

De son côté, l’UE a dépêché lundi une nouvelle mission à Athènes, donnant un délai de deux semaines à la Grèce pour adopter de nouvelles mesures d’austérité, condition indispensable à ses yeux pour qu’Athènes puisse continuer à bénéficier du soutien de la zone euro.

Sources : AFP, Reuters

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. BA 21 juin 2011 à 08:06

    Il y a plus d’un an, le 25 avril 2010, Christine Lagarde avait annonc

  2. BA 21 juin 2011 à 14:48

    Mardi 21 juin 2011 :
    Fitch Ratings sceptique sur un “rollover” de la Gr

  3. BA 21 juin 2011 à 17:06

    - Emprunt

  4. Planet 7 no deposit casino 8 octobre 2018 à 16:19

    Excellent blog right here! Additionally your site quite a bit
    up very fast! What web host are you the use of? Can I get your associate hyperlink for youur host?
    I wish my website loaded upp as quickly as yours lol

  5. retrouvé le retour 8 octobre 2018 à 21:30

    Le CAATSA (Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act.)
    Que l’on nomme en français: GMLPQADLD ” Gratte Moi La Puce Que j’Ai Dans Le Dos )
    Fait rire la planète entière et ce n’est qu’un début !!
    :)
    Trump a réussi une belle élection de juge le voici donc à l’abri, il ne se trouve que les Chinois pour faire plus cool en arrêtant le patron d’Interpol. Montrant par cette délicate manoeuvre qui est le chef !!
    entre une association de photographes lyonnais chargée de publier des photos de black et avec parcimonie quelques blancs comme la famille Kadhafi !!! et la Chine !!

    ES tu fait pire que la BBD “Belle au Bois Dormant !! “

  6. cryptocurrencycasino 12 janvier 2019 à 05:07

    Howdy! This blog post couldn’t be written any better! Reading through this
    articlpe reminds mme of mmy previous roommate!

    He continually kept preaching about this. I most certainly will forward this post
    to him. Fairly crtain he’s going to have a good read.
    Thank you for sharing!

Commenter cet article