Le Blog Finance

Maroc : une jeune homme s’immole par le feu suite à son licenciement de l’armée

maroc-flag.jpgUn événement qui pourrait mettre le feu aux poudres, comme cela a été le cas en Tunisie ? Selon des médias nationaux, un jeune Marocain qui avait été licencié de l’armée, est mort après s’être immolé par le feu. C’est la première fois que la presse locale fait état d’un décès dans un tel contexte. Rappelons qu’en Tunisie, l’immolation par le feu  d’un jeune homme, le 17 décembre à Sidi Bouzid, a été l’étincelle à l’origine de la révolte populaire qui a fait chuter le régime du président Ben Ali.

Selon le quotidien « Akhbar al-Yaoum« , le jeune homme, Mourad Raho, 26 ans, s’est immolé par le feu jeudi, à Benguerir. Un geste désespéré se voulant avant tout être un grand cri pour protester contre ses conditions de vie.

Un responsable local de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) a indiqué que le jeune homme s’était « aspergé de cinq litres d’essence avant de s’immoler par le feu à l’intérieur du souk hebdomadaire de Benguerir ».

A l’instar de tous les cas précédents d’immolation par le feu, les autorités marocaines ont mis en avant l’état psychique de la victime affirmant que le contexte n’était pas comparable avec la situation en Tunisie et en Egypte.

Selon un site marocain, Rhamna.org, la victime touchait très peu d’argent depuis qu’il avait été licencié de l’armée en juillet 2010, une situation qui l’avait conduit tout droit vers les affres de la dépression.

Avant son départ de l’armée, il exerçait la fonction de garde-frontières près de la ville de Smara, au Sahara Occidental sous contrôle du Maroc. A l’issue d’une dispute avec deux soldats, une plainte avait été déposée par ses soins.

Rappelons par ailleurs que si le cousin du roi du Maroc Mohammed VI, le prince Moulay Hicham a récemment déclaré que le royaume chérifien ne fera « probablement pas exception«   parmi les pays arabes, la semaine dernière, le mouvement islamiste Justice et bienfaisance a appelé à « l’établissement de mécanismes mettant fin à l’autocratie« .

Dans un texte publié sur son site internet, Justice et bienfaisance, un mouvement interdit mais toléré par les autorités marocaines, « salue les manifestations en Tunisie et en Egypte » et appelle « à un changement fondamental démocratique urgent« . Objectif affiché : « instaurer une véritable séparation des pouvoirs ».

Sources : ats, AFP, Jeune Afrique, Rhamna.org

Partager cet article

Article de

16 commentaires

  1. BA 12 février 2011 à 23:13

    Samedi 12 f

  2. Dadounet 13 février 2011 à 00:15

    Ah, Strauss-Kahn et sa distribution de bons points !
    Il y a quelques temps, c’

  3. Valerie Boyer 14 février 2011 à 03:11

    Ce qui est sur c’est que l’ump cherche

  4. Valerie Boyer 14 février 2011 à 15:40

    Cette info serait fausse, et aurait

  5. Valerie Boyer 16 février 2011 à 01:23

    Par contre concernant l’islamisme les passages suivant sont tir

  6. Dadounet 16 février 2011 à 12:11

    Lorsqu’on cite ce genre de passages, on nous oppose souvent d’autres versets, beaucoup plus doux.
    Il faut savoir qu’il y a des versets abrog

  7. Nenuphar 17 février 2011 à 15:42

    Revoil

  8. Dadounet 17 février 2011 à 23:18

    > vous n’avez pas les comp

  9. Valérie Boyer 18 février 2011 à 02:51

    Mais c’est tout

  10. valerie Boyer 18 février 2011 à 03:03

    Cet auteur censur

  11. Dadounet 18 février 2011 à 15:32

    On est d’accord sur tout, particuli

  12. valerie boyer 18 février 2011 à 21:42

    « On est d’accord sur tout »
    concernant « l’

  13. Elisabeth. 18 février 2011 à 23:05

    Et si on parlait un peu du Maroc ? le sujet en somme …

  14. valerie boyer 19 février 2011 à 01:07

    Le Maroc est un pays tr

  15. horoscope 19 février 2011 à 10:51

    C’est grave ce que cet article raconte.

  16. horoscope 2011 19 février 2011 à 10:53

    C’est une sorte de refus mais

Commenter cet article