Le Blog Finance

Malgré des entreprises qui gagnent, peu d’investisseurs furent au rendez-vous en 2010

Revenons sur les faits saillants de l’année 2010 pour tenter d’évaluer ce que 2011 réservera aux marchés…
Version texte [Via Montsegur Finance]

Malgré des entreprises qui gagnent, peu d’investisseurs au rendez-vous en 2010

L’année qui s’achève ne restera pas parmi les grandes années boursières malgré l’excellente santé retrouvée par les entreprises.Leur capacité bénéficiaire se trouve améliorée grâce aux mesures de restructuration engagées lors de la crise.

Les bénéfices des entreprises du CAC 40 passent de 50 milliards d’euros publiés en 2009 à une estimation d’environ 85 milliards pour 2010. Nous sommes à quelques encablures des précédents sommets de 2007 avec 100 milliards.

Les marchés ont été perturbés tout au long de l’année par des nquiétudes macro-économiques. Tout d’abord les analystes ont redouté le risque d’une nouvelle récession économique. Le scénario du « double dip » ou de reprise en W . Celui-ci est notamment devenu crédible en raison du rebond larvé de l’immobilier américain au premier semestre et des difficultés à faire repartir significativement la croissance malgré les injections pléthoriques de liquidités dans l’économie.

Ensuite l’attention s’est focalisée sur les conséquences directes des plans de relance budgétaire engagés par les Etats au plus fort de la crise : des déficits publics marqués et le risque d’avoir des difficultés à trouver preneur pour les quantités d’obligations émises.

Ces emprunts souverains, actifs sans risque de référence, paraissent désormais bien plus risqués que la dette des entreprises privées en bonne santé, voire même que celle des banques.Il aura fallu toute l’habileté du FMI et des banques centrales, associée à toute la diplomatie des gouvernements, pour organiser l’aide aux pays mis en difficulté par les marchés financiers.

La solidarité financière européenne est née avec la création du Fonds Européen de Stabilité Financière, doté initialement d’une capacité de 440 milliards d’euros pour intervenir aux côtés du FMI et venir en aide aux états faibles de la zone euro.

Les montants utilisés après la Grèce et l’Irlande font partie des principales
inconnues de 2011. Dès  aujourd’hui il faut être vigilants sur les montants et les taux auxquels les adjudications obligataires trouveront preneurs.

Les investisseurs privés français plébiscitent toujours l’immobilier et délaissent les investissements en actions domestiques. L’épargne liquide s’oriente vers les produits sans risque, au premier rang desquels les fonds en euros proposés par les assureurs et les fonds diversifiés internationaux.

Parmi les institutionnels, les assureurs traditionnellement
actionnaires de long terme, vendent également une part
importante de leurs actions car ils sont contraints par des ratios de solvabilité
prévus plus contraignants à l’avenir.

Le bilan pour l’indice CAC 40 est négatif à – 3,3 % mais il masque
de grandes disparités de performances, les investisseurs ont
recherché les secteurs les plus à même de capter la croissance
des pays émergents et principalement les valeurs cycliques.

Au plan européen, l’automobile s’adjuge 44 % (tirée principalement par les exportateurs allemands), les industrielles, le luxe, les produits de base et le secteur aérien environ 30 %.
Les lanternes rouges sont les banques (- 27 %), les services aux collectivités, les télécoms et l’assurance, soit des secteurs figurant pour la plupart parmi les valeurs défensives à haut rendement. Les marchés actions sont la dernière classe d’actifs à rester bon
marché. Un apaisement des conditions macroéconomiquesleur donnera de l’élan, par rapport aux obligations, aux matières premières ou encore à l’immobilier qui sont en
surchauffe.
Au sein de la zone euro, il pourrait y avoir un rattrapage des pays « du sud » en forte baisse (Espagne, Grèce, Italie) et de la France, par rapport aux performances de l’Allemagne et des
pays nordiques

Partager cet article

Article de

23 commentaires

  1. yvon 12 janvier 2011 à 19:38

    Je trouve cela tres mal elev

  2. el gringo 12 janvier 2011 à 21:43

    Attention

  3. brazilian wax groupon 24 janvier 2019 à 21:18

    Attractive component of content. I just stumbled upon your blog and
    in accession capital to say that I acquire in fact loved account your blog posts.
    Anyway I’ll be subscribing for your augment and even I fulfillment you get admission to consistently quickly.

  4. Rachel 24 janvier 2019 à 21:40

    It’s great that you are getting ideas from this piece of writing as well as from our discussion made here.

  5. brazil nuts keto 25 janvier 2019 à 17:05

    I’m not that much of a online reader to be honest but
    your sites really nice, keep it up! I’ll go ahead and bookmark your website to come back later.
    All the best

  6. Ruben 26 janvier 2019 à 04:40

    Inspiring quest there. What happened after? Good luck!

  7. Margarita 26 janvier 2019 à 11:13

    And that is an investment danger price taking.

  8. Andrea 26 janvier 2019 à 20:04

    Now it’s time to decide your particular investments.

  9. brazilian steakhouse dc 27 janvier 2019 à 03:44

    Thank you for the auspicious writeup. It in fact was a amusement account it.
    Look advanced to far added agreeable from you!

    However, how could we communicate?

  10. Vanita 27 janvier 2019 à 09:46

    Monetary advisors business is folks enterprise.

  11. Karolyn 27 janvier 2019 à 13:03

    Traders do pay direct and indirect costs.

  12. Betsey 27 janvier 2019 à 15:55

    All varieties of investments include sure risks.

  13. Blake 27 janvier 2019 à 20:36

    Today, I went to the beach with my kids. I found a sea shell and gave
    it to my 4 year old daughter and said “You can hear the ocean if you put this to your ear.” She placed
    the shell to her ear and screamed. There was a hermit crab inside and it pinched her ear.
    She never wants to go back! LoL I know this is entirely off topic but
    I had to tell someone!

  14. Ila 8 février 2019 à 06:58

    Now it is time to pick your particular investments.

  15. Young 8 février 2019 à 09:33

    And this is an funding threat value taking.

  16. Tanja 11 février 2019 à 01:55

    Now it’s time to choose your specific investments.

  17. Margo 11 février 2019 à 02:34

    All sorts of investments include sure risks.

  18. Bev 11 février 2019 à 03:30

    And that is an investment threat value taking.

  19. Tory 12 février 2019 à 02:19

    Now it’s time to pick your particular investments.

  20. Santiago 12 février 2019 à 02:44

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  21. Carri 15 février 2019 à 01:56

    Now it’s time to decide your specific investments.

  22. Filomena 17 février 2019 à 03:16

    That is true for funding advice as well.

  23. Mollie 18 février 2019 à 01:44

    All types of investments include sure dangers.