Le Blog Finance
A la une

Grèce : vers un emprunt obligataire réservé à la diaspora

Elisabeth Studer Actualités, Economie 8 commentaires

greektown_chicago.jpgLa Grèce n’est pas à court d’idée pour tenter de faire rentrer dans le pays des subsides pour le moins nécessaires. Le ministre grec des Finances Georges Papaconstantinou a ainsi indiqué dimanche lors d’un entretien accordé au quotidien Eleftherotypia qu’Athènes envisageait de lancer « d’ici à quelques mois » un emprunt obligataire.

Une opération destinée à une « clientèle » toute particulière, l’émission étant réservée aux investisseurs de la diaspora grecque répartis dans le monde entier.

« Nous nous adresserons essentiellement aux Grecs en Europe, aux Etats-Unis, en Australie, etc., avec un taux d’intérêt inférieur à celui du marché« , a précisé le ministre au quotidien Eleftherotypia.

Si l’on en croit le quotidien Kathimerini, le gouvernement ferait usage d’une telle méthode ….non seulement pour emprunter à moindres taux – ces derniers atteignant des sommets ces derniers temps – mais pour démontrer également qu’il peut se re-financer via des conditions supportables.

Une opération de marketing en quelque sorte en vue de préparer le retour de de la Grèce sur les marchés d’emprunt obligataires à long terme, alors qu’Athènes en est exclu depuis mai 2010. Selon le quotidien, l’émission ne devrait pas excéder 1 milliard d’euros, la durée d’emprunt pouvant être comprise entre 1 an, 3 ou 10 ans.

2008Thanksgiving11-chicago.jpgRappelons que la Grèce compte une importante diaspora  aux quatre coins du monde, cette population étant évaluée à 7 millions de personnes, dont beaucoup en Australie et aux Etats-Unis (de 3 à 4 millions). Le territoire grec ne comptant quant à lui que 11 millions d’habitants.

Chicago, avec 300 000 Grecs est la troisième ville grecque du monde après Athènes et Salonique. Melbourne serait la quatrième (quelque 700 000 Grecs vivent en Australie).

 300 000 Grecs vivent au Canada, 50 000 en Amérique latine, 130 000 en Afrique (notamment en Afrique du Sud), 600 000 dans l’ex-URSS (une diaspora très ancienne) et enfin quelque 500 000 en Europe où ils sont arrivés nombreux dans les années 1960-1970. La moitié de la diaspora européenne vit en Allemagne, un quart au Royaume-Uni.

Précisons par ailleurs que jeudi dernier, la Grèce a pu lever 650 millions d’euros en bons du Trésor à trois mois à un taux de 4,1%, dont 80% ont été souscrits par des investisseurs étrangers.

Athènes poursuit actuellement des discussions avec ses partenaires européens pour obtenir une extension du délai de remboursement ou un abaissement du taux d’intérêt consenti sur l’emprunt de 110 milliards d’euros établi en mai 2010 par l’Union européenne et le Fonds monétaire international.

Des experts de l’UE, du FMI et de la Banque centrale européenne sont attendus à Athènes la semaine prochaine en vue de réaliser un audit des mesures budgétaires grecques. Leurs conclusions permettront de décider de donner ou non le feu vert à la prochaine tranche du prêt.

Sources : AFP, Reuters, Bibliomonde

Partager cet article

Article de

8 commentaires

  1. BA 24 janvier 2011 à 16:58

    - Emprunt

  2. BA 24 janvier 2011 à 16:59

    - Emprunt

  3. BA 25 janvier 2011 à 16:55

    Mardi 25 janvier 2011 :

  4. el gringo 25 janvier 2011 à 19:00

    Depuis quelques jours, l’EONIA (Euro OverNight Index Average) bat des records avec 0.916 contre 0.3/0.4% habituellement. L’Eonia est le taux de r

  5. el gringo 27 janvier 2011 à 19:20

    Les taux interbancaire continuent de monter en raison de la faible liquidit

  6. el gringo 10 février 2011 à 20:47

    Taux : la partie moyenne de la courbe europ

  7. Gohou Danon 14 février 2011 à 19:59

    La Grece fait la preuve d’innovation. Cependant la question d’une solution durable et efficace reste en suspend quand a une dette qui aurait pu ne pas exister. Y’aurait possibilite que la Grece retourne a sa monnaie nationale et se serve de sa souverainete monetaire pour guerire sa grosse plait? En Afrique sub saharienne, plus precisement en zone Franc CFA, la Cote d’Ivoire est entree dans une lutte a mort et son envie de se faire une souverainete monetaire pourrait inspirer des pays comme le portugal.
    Gohou
    http://www.gohoudanon.wordpress.com

Commenter cet article