Le Blog Finance

Geithner exhorte le Sénat à relever le plafond – déjà abyssal – de la dette US

boehner-crying1.jpgLe monde serait devenu fou, vous en doutiez ? Alors que l’ancien patron de la Fed lui-même, Alan Greenspan, laisse désormais entrevoir la possibilité d’une crise de la dette aux USA, qu’à cela ne tienne, histoire de reculer pour mieux sauter, Barack Obama tente obtenir quelques « rallonges » pour permettre à l’économie américaine de tenir le coup.

 Quand Washington nage dans le Boehner

Le secrétaire au Trésor des Etats-Unis, Timothy Geithner, a écrit jeudi au chef de la majorité au Sénat pour lui demander de relever le plafond de la dette de l’Etat fédéral américain … sans quoi – selon lui – les Etats-Unis seraient plongés en situation de défaut de paiement.

Tentant d’argumenter ses propos, Geithner a tenu à préciser par ailleurs que la dette s’élevait actuellement à 13.950 milliards de dollars et que le plafond actuel pourrait être atteint “dès le 31 mars” et devrait l’être, “selon toute vraisemblance entre cette date et le 16 mai“.

Rappelons tout de même qu’en février 2010, le Congrès avait d’ores et déjà relevé le plafond de la dette à 14.290 milliards de dollars.

Mais alors que les républicains ont emporté les élections législatives du 2 novembre dernier en grande partie grâce à leur promesse de réduction des dépenses publiques et de maîtrise des déficits et de la dette, la situation est pour le moins complexe.

Tout éventuel vote au Congrès sur un nouveau relèvement du plafond de la dette les placerait en effet en porte à faux vis-à-vis de leur électorat. Un contexte de nature à renforcer l’opposition de certains nouveaux élus ultra-conservateurs face à cette mesure.

La raison pour laquelle nous devons augmenter la dette est que Washington continue a dépenser plus d’argent que nous n’en gagnons“, a déclaré pour sa part lors d’une conférence de presse John Boehner, le chef de la majorité républicaine de la Chambre des représentants.

Ce dernier a par ailleurs estimé que si le Congrès devait relever le plafond de la dette, une telle mesure devait être précédée par des coupes dans les dépenses. “Il serait irresponsable d’essayer de traiter du plafond de la dette sans une action corrective, de façon à ce que nous ne soyons pas confrontés à cela chaque année“, a-t-il martelé.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, le chef de la majorité démocrate du Sénat, Harry Reid, a estimé pour sa part que les républicains “menacent de fermer le gouvernement, en mettant les Etats-Unis en défaut de paiement”.

Il a toutefois ajouté qu’il était d’accord avec M. Boehner pour examiner la question “en adultes”.

Dimanche, un conseiller de Barack Obama avait averti que ne pas relever le plafond de la dette des Etats-Unis serait une “folie” aux conséquences “catastrophiques“. “Ce n’est pas un jeu. Il ne faut pas s’amuser avec le plafond de la dette“, a ainsi déclaré sur la chaîne ABC Austan Goolsbee, lequel dirige la commission des conseillers économiques de la Maison Blanche.

En guise d’argument pour inciter les représentants au Congrès à abonder dans son sens, M. Goolsbee estime que refuser d’augmenter le plafond résulterait “essentiellement à être en défaut de paiement de nos obligations, ce qui est totalement sans précédent dans l’histoire américaine”. “L’impact sur l’économie serait catastrophique. Ce serait une crise économique et financière bien pire que tout ce nous avons vu en 2008“, a-t-il ajouté.

Sources : AFP, Reuters

 A lire également :

. Usa : Greenspan prévoit une crise de la dette pour 2014, voire 2011 ?

. USA : un conseiller d’Obama exhorte à relever le plafond de la dette

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. Elisabeth Studer 8 janvier 2011 à 19:34

    Impressionnant la vitesse de r

  2. brazilian wax near me 25 janvier 2019 à 21:06

    This piece of writing is in fact a pleasant one it assists new net viewers, who are
    wishing in favor of blogging.

  3. Brandon 27 janvier 2019 à 00:24

    Highly energetic article, I loved that a lot.
    Will there be a part 2?

  4. Drusilla 27 janvier 2019 à 08:06

    Now it is time to choose your particular investments.

  5. Delmar 27 janvier 2019 à 21:40

    Consider investments that offer quick annuities.

  6. Donny 6 février 2019 à 01:55

    This is true for funding recommendation as effectively.

  7. Claudia 6 février 2019 à 21:34

    Now it is time to choose your particular investments.

  8. Dakota 7 février 2019 à 06:42

    Thank you in your curiosity in Funding Advice.

  9. Kisha 7 février 2019 à 06:57

    Now it’s time to pick your specific investments.

  10. Jai 8 février 2019 à 07:20

    All types of investments include sure risks.

  11. Oren 8 février 2019 à 16:36

    Now it’s time to decide your specific investments.

  12. Joann 9 février 2019 à 04:14

    This is true for investment recommendation as effectively.

  13. Mellisa 9 février 2019 à 05:51

    A financial advisor is your planning associate.

  14. Cierra 16 février 2019 à 02:21

    All varieties of investments come with certain risks.

  15. Rita 17 février 2019 à 01:26

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  16. Roland 18 février 2019 à 02:36

    This is true for funding advice as effectively.

  17. Lonna 19 février 2019 à 01:21

    Now it’s time to pick your particular investments.

  18. Lashay 19 février 2019 à 02:47

    And that is an funding risk worth taking.